Search results: Found 3

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Sémantique formelle: Volume 1

Author:
Book Series: Textbooks in Language Sciences ISBN: 9783961100170 9781977891549 Year: Pages: 498 DOI: 10.5281/zenodo.1000504 Language: French
Publisher: Language Science Press
Subject: Linguistics
Added to DOAB on : 2018-01-13 11:02:32
License:

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

"For nearly half a century formal semantics has been a prominent area in linguistic theory, developed in a fruitful collaboration among linguists, logicians and philosophers. Formal semantics is sometimes regarded with reluctance (even dreaded) due to its mathematical precision and the apparent complexity of its symbolism. This textbook —the first one of this scope in French— provides a relaxed self-contained introduction to the domain, allowing the reader autonomous progressive study from the basic central concepts to significant innovations that have shaped the domain since Montague’s seminal work. Through its chapters, the book provides acquaintance with elements of scientific methodology generally used in formal semantics. The six chapters, completed with solved exercises, gradually move from basic notions in logic and model-theoretic semantics, to quantification, temporal and modal logic, intensionality, and typed λ-calculus, culminating in compositional semantic analysis at the syntax-semantics interface. This introduction will be supplemented with a second volume that would focus on applications and advances in the field which extend the scope of the formalism. The book is intended for linguistics undergraduate and postgraduate students and researchers wishing to improve their skills in formal semantics, as well as for students and researchers of other domains, such as philosophy, logic, or computational science."

Le renouveau du spectacle musical en France

Authors: ---
ISBN: 9782111399204 Language: French
Publisher: Département des études, de la prospective et des statistiques
Added to DOAB on : 2019-12-12 11:49:49
License:

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Née en France à la fin du XIXe siècle avec l’opérette, la comédie musicale a fait le bonheur du public anglo-saxon, au point d’incarner l’identité de certains quartiers de Londres (West End) et de New York (Broadway), tandis que le genre subissait un certain désamour auprès du public français. Les succès de Starmania en 1979 puis de Notre-Dame de Paris en 1998 ont relancé l’intérêt des créateurs, des programmateurs et du public français pour le spectacle musical qui, à la fin des années 2000, tient de nouveau le haut de l’affiche et remplit les salles. Trois types de spectacles musicaux peuvent être caractérisés, qui répondent à des exigences artistiques différentes et auxquels correspondent des logiques financières et des modèles économiques bien distincts : la comédie musicale à la française, proche du spectacle de variétés, le théâtre musical dont le modèle économique est similaire à celui du spectacle vivant subventionné, et la comédie musicale à l’anglo-saxonne, représentée en France par le théâtre Mogador, où prédomine une logique industrielle du spectacle. Le genre est désormais investi par certains théâtres qui en ont fait leur marque et le spectacle musical connaît de beaux succès populaires. Pour autant, l’activité française reste modeste au niveau national (moins de 10 % de la fréquentation totale des représentations payantes) et en comparaison de l’activité aux États-Unis, au Royaume-Uni ou même en Allemagne.

Les activités marchandes de spectacle vivant en 2010

Author:
ISBN: 9782111398627 Language: French
Publisher: Département des études, de la prospective et des statistiques
Subject: Business and Management --- Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-12 11:49:49
License:

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

En 2010, les entreprises marchandes qui exercent leurs activités dans les secteurs des arts du spectacle vivant, dans le soutien au spectacle vivant et dans la gestion des salles de spectacles réalisent un chiffre d’affaires de 4,4 milliards d’euros et dégagent une valeur ajoutée de près de 1,5 milliard d’euros. L’intégration nouvelle de ces secteurs du spectacle vivant dans le dispositif des statistiques structurelles d’entreprises de l’Insee permet de les situer dans l’économie marchande française : ainsi les entreprises du spectacle vivant, hors unités majoritairement subventionnées qui sont non marchandes et associations non-employeuses, contribuent à 11 % du nombre des unités des secteurs culturels marchands, à 5 % de leur valeur ajoutée et à 3 % de leur excédent brut d’exploitation. La rentabilité comptable des secteurs du spectacle vivant est positive en 2010, alors que leurs charges d’exploitation sont élevées et leur taux de marge relativement inférieur à la moyenne des secteurs culturels marchands. Les secteurs du spectacle vivant marchand sont composés d’un tissu important de petites entreprises principalement installées en Île-de-France : 96 % des entreprises de moins de 10 salariés réalisent 56 % du chiffre d’affaires total par l’exercice de leur activité principale de création, production, diffusion et soutien au spectacle vivant.

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Narrow your search