Search results: Found 4

Listing 1 - 4 of 4
Sort by
Plogoff : L’apprentissage de la mobilisation sociale

Author:
ISBN: 9782753567542 Year: DOI: 10.4000/books.pur.130617 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le 10 mai 1981, François Mitterrand était élu président de la République. Si elle a marqué une étape importante de la vie politique française, cette victoire de la gauche a revêtu une saveur particulière en Bretagne. En effet, l’arrivée du candidat socialiste à la tête de l’État a marqué aussi l’aboutissement de la mobilisation antinucléaire de Plogoff. Voici la toute première analyse complète de cette mobilisation devenue emblématique. Depuis les réunions publiques initiales dans un bistrot d’Erdeven en 1974, jusqu’aux négociations avec le nouveau pouvoir socialiste pour faire annuler le projet de Plogoff, il aura fallu sept années de mobilisation pour accomplir une gageure exceptionnelle : faire entendre raison à l’État à propos de son programme nucléaire civil. À partir d’une enquête qui s’est appuyée sur des entretiens et de nombreuses sources documentaires, Gilles Simon déroule le fil de cette mobilisation. L’auteur montre que l’aboutissement de ce mouvement a été possible parce que les acteurs mobilisés ont effectué un vigoureux travail d’apprentissage socio-politique. Malgré leur relative inexpérience de la lutte sociale, les opposants ont créé un réseau de comités locaux d’information sur le nucléaire (CLIN). Ils ont réussi peu à peu à relier la cause antinucléaire aux idées nouvelles de l’après-Mai 68 et aux préoccupations des habitants. Sur les aires de mobilisation d’Erdeven, de Guimaëc, de Ploumoguer, et de Plogoff, ils ont appris à prendre la parole pour contrer les promoteurs de l’atome civil. Ils ont également appris à monter une manifestation, à communiquer dans les médias, à tisser des liens avec les partis politiques. Au-delà de ces aspects stratégiques, ce livre de sciences sociales s’intéresse aussi à la dimension émotionnelle de la mobilisation. Gilles Simon montre que le mouvement antinucléaire breton s’est appuyé sur un imaginaire riche et relié à une culture qui donnait du sens à l’action collective. Malgré mille difficultés, les opposants ont fait preuve d’une grande créativité, ce qui a donné de la force à la mobilisation, notamment lors de l’enquête d’utilité publique à Plogoff en 1980. Même si les conditions socio-politiques ont beaucoup changé aujourd’hui, en particulier avec l’Internet, la « leçon » de la mobilisation de Plogoff reste actuelle.

Attentes sociales et demandes de justice : Les mobilisations blanches et après ?

Authors: ---
ISBN: 9782802803805 Year: DOI: 10.4000/books.pusl.11424 Language: French
Publisher: Presses de l’Université Saint-Louis
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:50
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

1996-2001 : cinq ans déjà que la Belgique a connu les soubresauts des mobilisations blanches. Avec le recul, on peut s'interroger sur la portée et les enjeux de la plainte sociale telle qu'elle s'est exprimée lors de ces manifestations. Cet ouvrage analyse les mobilisations blanches et les esquisses de réponse apportées par les pouvoirs publics. Dans un premier temps, les auteurs étudient la plainte sociale dans toute sa complexité et cherchent à comprendre la façon dont les demandes sociales se sont structurées autour de la question des enfants disparus. Dans cette perspective, le problème du juste et de l'injuste ne se limite pas au cadre d'un « rendre la justice » par les institutions judiciaires. Les enjeux sociaux mis en évidence par les diverses mobilisations apparaissent plus larges, ce qui débouche sur un éclairage du contexte historique et socio-politique dans lequel ils se sont inscrits. Dans un second temps, les auteurs s'interrogent sur les implications des mobilisations citoyennes pour le monde du droit et de la justice. Au-delà des « dysfonctionnements » de la machine judiciaire, les demandes sociales émergeantes ne questionnent-elles pas un modèle de justice et de régulation juridique propre à l'État de droit moderne? L'interrogation porte ici tant sur l'évolution des modèles de justice que sur la place assignée à la justice comme réceptacle des attentes sociales et des frustrations individuelles. L'ouvrage s'organise autour des enseignements de la recherche De la plainte sociale à la demande de justice réalisée à la demande des Services Fédéraux des affaires scientifiques, techniques et culturelles (S.S.T.C.). Il est le fruit d'une collaboration entre le Centre d'études sociologiques des Facultés universitaires Saint-Louis (F.U.S.L.), le Séminaire Interdisciplinaire d'études juridiques des F.U.S.L. et l'Unité d'anthropologie et de sociologie de l'Université catholique de Louvain.

Les mouvements sociaux : Diversité, action collective et globalisation

Author:
ISBN: 9791036504549 Year: DOI: 10.4000/books.pum.12287 Language: French
Publisher: Presses de l’Université de Montréal
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:43
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce livre propose un modèle explicatif des mouvements sociaux contemporains. Il réexamine dans cette optique les classiques de la sociologie, puis il passe en revue les théories plus récentes de la mobilisation des ressources et de la sociologie de l'action. Il montre comment ces mouvements naissent de la résistance d'individus et de groupes aux acteurs dirigeants, à ceux qui contrôlent les flux financiers et la fabrication de l'information. L'enjeu pour ces mouvements ne se situe donc plus sur le terrain de la lutte des classes, mais tient plutôt à la détermination des symboles et des codes culturels des divers secteurs de la vie sociale, depuis la santé jusqu'à l'éducation, en passant par les médias et l'environnement.

La cause des «

Author:
ISBN: 9782753562677 Year: DOI: 10.4000/books.pur.71136 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Au cœur des années 1990, un phénomène intriguant s'est produit : les médias, et singulièrement la télévision, habituellement sourds aux mobilisations « d'exclus », s'en sont subitement emparé, pour s'en détourner ensuite presque complètement. Quelques unes de ces protestations allaient rester dans les mémoires, comme le mouvement des sans-logis de la rue du Dragon à l'hiver 1994-1995, le mouvement des sans-papiers de Saint-Bernard à l'été 1996, le mouvement pétitionnaire contre la loi Debré sur l'immigration début 1997, ou encore le mouvement des chômeurs à l'hiver 1997-1998. À travers le cas des journaux télévisés, cet ouvrage retrace la manière dont les médias français ont rendu compte des mobilisations en faveur des « sans » : sans logement, sans papier, sans emploi. Il comble ce faisant un angle mort de la recherche sociologique française, en exposant ce qui se joue à l'interface du monde des médias et de celui des mouvements sociaux : à quelles conditions, et dans quelle mesure, les rencontres entre journalistes et porte-parole des groupes mobilisés sont-elles possibles ? comment ces causes sont-elles (re)traduites sous l'effet de leur médiatisation ? Il s'appuie pour ce faire sur un travail d'enquête fondé sur de l'exploitation de sources d'archives de l'INA et d'entretiens réalisés auprès des principales figures du mouvement des « sans » et des journalistes de TF1 et France 2. En confrontant plusieurs cas d'études, il propose de décrypter et restituer les contraintes, opportunités et raisons d'agir des acteurs, en les replaçant dans le cadre de mécanismes plus globaux par lesquels un emballement médiatique pour ces causes peut s'amorcer et durer, en raison des « affaires » ou des « controverses » auxquelles les mobilisations donnent lieu au sein de l'arène publique. Au-delà est mis en perspective l'impact des transformations contemporaines du référentiel de la « nouvelle question sociale », qui offrent des opportunités variables aux groupes cherchant à politiser « l'exclusion » via un usage offensif de la rhétorique des droits sociaux. Cette analyse montre la nécessité de relativiser la thèse, principalement nord-américaine, qui tend à réifier la position conservatrice des médias grand public, indifférents aux mobilisations contestataires hors-système, portées par des groupes qui seraient forcément handicapés par leur faibles ressources, leur radicalité politique ou la dimension contre-culturelle de leurs demandes.

Listing 1 - 4 of 4
Sort by
Narrow your search

Publisher

Presses universitaires de Rennes (2)

Presses de l’Université Saint-Louis (1)

Presses de l’Université de Montréal (1)


License

OpenEdition Licence for Books (4)


Language

french (4)


Year
From To Submit

2013 (1)

2010 (1)

2001 (1)

2000 (1)