Search results: Found 23

Listing 1 - 10 of 23 << page
of 3
>>
Sort by
Vichy et la famille : Réalités et faux-semblants d'une politique publique

Author:
ISBN: 9782753566552 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Que savons-nous de la politique familiale entreprise sous Vichy ? Dans l’affichage officiel du régime, la famille est placée au premier rang des priorités politiques, présentée comme l’objet d’un programme d’action de grande ampleur et mobilisant l’ensemble des forces gouvernementales derrière le maréchal Pétain. Cette action familiale constituerait le principal succès de l’État français. Cette image, véhiculée par une importante propagande, a durablement marqué les travaux consacrés à la période. Or elle est loin de la réalité historique. Fondé sur des archives publiques et privées inédites, cet ouvrage met à jour les faux-semblants d’un système qui tente de dissimuler non seulement les nombreuses contradictions au sein de l’appareil d’État et les entraves à l’élaboration d’une politique publique cohérente mais également les menaces sur le fonctionnement même de son administration familiale et les échecs de ses projets familiaux, le recours massif aux finances privées comme l’utilisation des forces extra-étatiques. Pour lever ce voile, Christophe Capuano ouvre et analyse la « boîte noire » de l’État, explore l’entrelacs des relations entre les acteurs étatiques et le champ associatif. Il s’interroge aussi sur la diversité des expériences et pratiques dans les territoires, qu’il s’agisse des zones occupée, non occupée ou réservée – un espace particulièrement compartimenté étant étudié à cette fin, la Bourgogne et la Franche-Comté. Ainsi mises à nu, quelles réalités se dévoilent alors ? Quel sens prend désormais l’action familiale menée sous Vichy ? C’est tout l’enjeu du livre qui analyse cette politique publique en construction.

Agir-en-réseau : Modèle d'action ou catégorie d'analyse ?

Authors: ---
ISBN: 9782753562639 DOI: 10.4000/books.pur.70677 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Que signifie ce nouvel impératif « agir-en-réseau » ? Quelle est l'utilité de la notion de réseau pour l'action collective : est-ce une notion pour guider l'action ou pour mieux l'analyser ? Le livre déploie un panorama de réponses, à travers les analyses de sociologues, de politologues, d'historiens et d'anthropologues qui tentent de clarifier en quoi cette notion est utile, à travers une étude de cas, dans des domaines très variés : altermondialistes, promoteurs du budget participatif, libertaires, environnementalistes, clientèles ethniques, factions politiques pré-démocratiques, nébuleuse anarchiste, théologie de la libération, mouvance de la gauche non communiste, universitaires, (ex-)guérilleros ou migrants. La plupart des exemples sont issus de l'Amérique latine mais ils sont tous traités de manière à contribuer à une réflexion collective qui dépasse tout ancrage continental. La première idée est de susciter une réflexion collective sur l'usage que nous faisons de cette notion de « réseau » dont la définition précise, les présupposés, et les exigences méthodologiques sont le plus souvent laissés dans le flou. La seconde idée est de dépasser l'opposition entre, d'une part, un usage « dur » de la notion correspondant à une « network analysis » en générale très formalisée et peu centrée sur l'action collective stratégique (une catégorie d'analyse), et d'autre part, un usage « idéologique » qui serait une simple reprise par les chercheurs des termes utilisés par les acteurs eux-mêmes lorsqu'ils évoquent leur expérience (un modèle d'action). Le livre ouvre une voie vers un usage compréhensif et réflexif de la notion de réseau dans l'analyse de l'action collective.

Changer la prison : Rôles et enjeux parlementaires

Author:
ISBN: 9782753562936 DOI: 10.4000/books.pur.73701 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Surpopulation en maisons d'arrêt, suicides de détenus, témoignages sur les dysfonctionnements de l'institution pénitentiaire, échec de la prévention de la récidive : la prison est un sujet récurrent dans les médias. En 2009, une loi pénitentiaire a été votée, sous l'égide de deux ministres de la justice successifs. Si les sujets carcéraux sont aujourd'hui pleinement intégrés dans les préoccupations politiques et journalistiques, ils sont longtemps restés confinés dans des espaces de traitement discrets, régulés par l'administration pénitentiaire. Avec un focus particulier sur le rôle du Parlement français, l'objectif de cet ouvrage est de retracer les processus qui ont contribué à faire de la prison un sujet politico-médiatique et des droits des personnes détenues un objet de loi. Quelles sont les conditions de constitution d'une situation donnée en problème public et politique ? Quelles peuvent être les contributions du Parlement à l'action publique, au-delà de la seule activité législative ? À partir de l'analyse du cas de la politique pénitentiaire depuis 1945, il s'agit de mettre au jour le rôle du Parlement dans la réforme d'un secteur d'action publique relativement fermé et de montrer comment la mobilisation de députés et sénateurs peut contribuer à en redéfinir les problématisations, à redessiner les contours de son réseau d'intervenants et à susciter des changements dans son traitement.

Violences : Anthropologie, politique, philosophie

Author:
ISBN: 9791095990017 DOI: 10.4000/books.europhilosophie.232 Language: French
Publisher: EuroPhilosophie Éditions
Subject: Philosophy
Added to DOAB on : 2019-12-12 11:49:50
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Cet ouvrage comporte une série d'études sur la question de la violence dans la pensée du XXe siècle. Chaque étude interroge à sa façon la circularité critique que la question de la violence introduit entre pensée politique et anthropologie. À partir d'Arendt, de Fanon ou d'Althusser, de Deligny ou de Girard, de Deleuze ou de Balibar, chacune met en question la possibilité d'une fondation anthropologique de la politique, et la possibilité d'un discours anthropologique qui ne présuppose déjà une politique.

Le sport : Dans tous ses pouvoirs

Author:
ISBN: 9782858925537 DOI: 10.4000/books.msha.13482 Language: French
Publisher: Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine
Subject: Sports Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:39
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Avant d'être objet de théorie, le pouvoir est d'abord un fait mais, dans bien des cas, il tend à être confondu - par abus de langage - avec le simple registre de l'action collective. Ainsi le trouve-t-on partout et nulle part... Par ailleurs, le sport, dans ses diverses modalités d'organisation, recouvre une réalité sociale complexe. Celle-ci est traversée par des enjeux de pouvoir dans la mesure où des intérêts spécifiques - parfois concurrentiels ou contradictoires - y sont exprimés. L'espace sportif est à la fois un espace clos dans lequel une société d'initiés exerce ses pouvoirs de façon autocratique, sinon toujours autonome, et d'autre part un espace ouvert où se produisent des échanges qui sont essentiels à sa survie. Le problème du pouvoir dans le sport, du même coup, se pose dans deux contextes différents. Le thème retenu pour la 12ème Université Sportive d'Été, réunie à Dijon, a permis d'atteindre deux objectifs : - fournir quelques éléments de réponse quant aux multiples problèmes soulevés par les rapports entre sport et pouvoir ; - préciser en quoi l'exercice du pouvoir est susceptible d'enrichir la réalité sociale et culturelle du sport.

Un officier français dans la guerre d’Espagne : Carrière et écrits d’Henri Morel (1919-1944)

Author:
ISBN: 9782753566767 DOI: 10.4000/books.pur.123936 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ancien élève de l’École normale supérieure engagé dans les cadres de l’armée d’active au cours de la Première Guerre mondiale, Henri Morel apparaît d’emblée comme un personnage paradoxal. Dans les années d’après-guerre, marqué par quatre ans passés sur le front, il s’ouvre aux idées de l’Action française et remet en cause le système de la nation armée dans des articles originaux. « Analyste » au 2e bureau de l’état-major de l’armée puis attaché militaire près de l’ambassade de France en Espagne au premier jour de la guerre civile, le lieutenant-colonel Morel détonne par ses opinions antifascistes. En 1938, il suggère au président du Conseil, Léon Blum, d’intervenir militairement en faveur des républicains espagnols et s’oppose au haut commandement de l’armée française dans sa grande majorité favorable au général Franco. Lors de la Seconde Guerre mondiale, Henri Morel est l’un des rares officiers à suivre le général de Lattre de Tassigny, lorsque celui-ci tente de résister à l’invasion de la zone libre par les troupes allemandes. Arrêté puis déporté en Allemagne en juillet 1944, il meurt au camp de Neuengamme. Cet ouvrage retrace la carrière d’un officier atypique dont les analyses sur la guerre d’Espagne se sont souvent avérées d’une surprenante justesse. Entre juillet 1936 et mars 1939, il s’est notamment employé à démontrer que les interventions italienne et allemande aux côtés des nationalistes espagnols présentaient un risque imminent pour la France.

Le peuplement comme politiques

Authors: --- ---
ISBN: 9782753564008 DOI: 10.4000/books.pur.59815 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

« Peuplement »... Au premier abord, la notion semble évoquer des temps révolus, où des États en formation ou en expansion s’employaient à peupler des territoires considérés comme « vides » ou dont la population était jugée inadaptée, justifiant ainsi leur colonisation. La notion a pourtant refait surface ces vingt dernières années en France, pour qualifier l’action des pouvoirs publics visant à intervenir sur la répartition spatiale de populations, en fonction de certaines de leurs caractéristiques sociales, ethniques, religieuses, ou autres, réelles ou présumées. Le propos de ce livre est d’abord d’interroger la manière dont cette question du peuplement a été historiquement construite comme enjeu de l’action publique – et tout particulièrement de l’action publique urbaine –, dans des contextes sociaux singuliers, qu’ils soient ouvertement conflictuels ou apparemment pacifiés, qu’ils renvoient à des régimes démocratiques ou autoritaires. La diversité des terrains explorés témoigne de ce parti pris : diversité dans l’espace d’abord – des confins kurdes de l’État turc aux quartiers de Londres et Paris, d’Ho Chi Minh Ville aux agglomérations lyonnaise ou dunkerquoise, de l’Algérie coloniale jusqu’en Israël – ; diversité dans le temps ensuite, du XIXe siècle des entreprises coloniales françaises jusqu’aux politiques de rénovation urbaine du début du XXIe siècle. Quatre thématiques structurent le propos : celle du gouvernement des populations par leur répartition dans l’espace, celle des entreprises de catégorisation des groupes sociaux inhérentes aux objectifs de peuplement, celle des instruments inventés pour concrétiser ces objectifs et, enfin, celle des modalités de politisation et de dépolitisation de ces enjeux, à la fois omniprésents et souvent éludés ou euphémisés. Ces perspectives constituent autant de propositions, non exclusives les unes des autres, pour une analyse du peuplement comme politique(s).

Humanité, humanitaire

Authors: --- --- --- --- et al.
ISBN: 9782802804062 DOI: 10.4000/books.pusl.19273 Language: French
Publisher: Presses de l’Université Saint-Louis
Subject: Philosophy
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:50
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Au cours de l'année 1996-97, l'École des Sciences philosophiques et religieuses a organisé une conférence et une journée d'études axées sur ce couple de notions qui condensent nombre de questions fondamentales de notre temps. Les profondes tribulations de notre époque semblent bien liées au déclin des références absolues et des idéologies sûres d'elles-mêmes et monolithiques. Mais au désenchantement moral et au désarroi de la pensée que redoublent les incertitudes économiques et politiques, répondent, un peu partout, une protestation et un refus du fatalisme qui se traduisent sous la forme de la réflexion critique et sous la forme, plus spectaculaire sans doute, de l'action, animées d'une volonté de transcender les particularismes et l'égoïsme frileux. Un nouvel élan de générosité, de risque, d'aventure même surgit au nom d'idéaux humanitaires. Cette effervescence d'initiatives force à revenir sur le sens de ces idéaux qui, au fond, de manière explicite ou confuse, en appellent à la valeur nodale d'humanité. L'action humanitaire, autant pour ceux qui la portent sur le terrain de la détresse, du désarroi et de la souffrance que pour ceux qui la soutiennent de plus loin, comporte évidemment des enjeux politiques, juridiques, philosophiques, éthiques, économiques et culturels d'une telle ampleur qu'il faut s'accorder du temps pour la penser. Une telle exigence de pensée ne peut en l'occasion prendre réellement forme sans le débat et le dialogue. C'est d'un tel travail de fond que témoigne cet ouvrage. La notion d'humanité s'y trouve réinterrogée à partir des contradictions, des ambiguïtés et des effets paradoxaux des actions humanitaires ou des débats juridiques ou économiques qui tentent de s'en inspirer. Le théologien, le philosophe, le juriste, le médecin, l'économiste, chacun selon son propre mode de questionnement, s'essaient à cerner les difficultés de formuler les éléments essentiels du noyau de sens irréductible, dont sont porteuses ces deux idées : l'humanité - l'humanitaire.

Ville et proximité

Authors: ---
ISBN: 9782802804284 DOI: 10.4000/books.pusl.3656 Language: French
Publisher: Presses de l’Université Saint-Louis
Subject: Philosophy
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:51
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Quels sont les contours du concept de proximité ? Comment différentes disciplines le définissent-ils ? En quoi peut-il être un instrument pour la compréhension de phénomènes sociaux tels que la ville ? Est- il pertinent pour analyser un travail d'enquête sur le terrain ? Telles sont quelques-unes des questions abordées dans cet ouvrage. Au fil des contributions, tant théoriques qu’empiriques ou méthodologiques, se déploient les potentialités d'un concept qui éclaire la complexité urbaine, mais aussi les enjeux et les richesses d'une démarche interdisciplinaire. Cet ouvrage est le fruit d’un séminaire qui s'est tenu au sein de l’institut de recherches interdisciplinaires sur Bruxelles (IRIB) des Facultés universitaires Saint-Louis.

Grève et droit public : 70 ans de reconnaissance

Authors: ---
ISBN: 9782379280474 DOI: 10.4000/books.putc.1049 Language: French
Publisher: Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole
Subject: Law
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:51
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Cessation collective et concertée du travail, la grève tient son nom d'une place, située devant l'Hôtel de Ville de Paris, où les hommes sans emploi attendaient l'accostage des bateaux pour les décharger. Mais il a fallu attendre que l'alinéa 7 du préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 reconnaisse le droit de grève pour que celui-ci devienne un droit fondamental constitutionnellement garanti. 70 ans plus tard, ce droit est-il dépassé, voire menacé ? L'action collective, les droits syndicaux et le droit de grève peuvent-ils réfutés au nom de l'intérêt général et de la continuité des services publics ? Quelle place faut-il accorder au dialogue social ? Et quid des mouvements sociaux qui marquent régulièrement notre vie sociale ? Les dernières dispositions législatives relatives au droit de grève constituent-elles une atteinte à un droit fondamental ou un simple aménagement de la grève et de ses conséquences ? Des juristes principalement, mais aussi des historiens, des politistes et des sociologues proposent ainsi d'analyser les fondements de ce droit, de débattre de la grève et de ses modalités, d'en apprécier la portée mais aussi les limites. Cet ouvrage permet aussi de restituer les échanges qui se sont tenus lors du colloque coorganisé à Toulouse les 9 et 10 juin 2016 par l'IMH de l'Université Toulouse Capitole et le CRJ de l'Université Grenoble Alpes.

Listing 1 - 10 of 23 << page
of 3
>>
Sort by