Search results: Found 5

Listing 1 - 5 of 5
Sort by
Les paradis perdus : Drogues et usagers de drogues dans la France de l’entre-deux-guerres

Author:
ISBN: 9782753566958 DOI: 10.4000/books.pur.126021 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:35
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

À compter de 1916, les « paradis artificiels » chers à Baudelaire relèvent en France d’une loi pénale adoptée sous la pression du mouvement prohibitionniste international et d’une opinion publique devenue réticente. Désormais, les produits définis comme « stupéfiants » (opium et ses dérivés tels la morphine et l’héroïne, cocaïne et haschich) sont étroitement contrôlés, réservés aux usages strictement thérapeutiques, tandis que leur commerce illicite est sévèrement réprimé. C’est donc dans la période de l’entre-deux-guerres que s’élaborent les enjeux contemporains de « la question des drogues » : « clandestinisation » des pratiques, mise en place d’un marché parallèle, répression des fraudeurs, marginalisation de certaines catégories d’usagers. Fondé sur le dépouillement minutieux des archives judiciaires, que complète une ample documentation médicale, journalistique et littéraire, ce travail adapté d’une thèse de doctorat analyse les modalités et les conséquences de cette mutation majeure. Étudiant successivement le mouvement de l’opinion publique, la sociologie et les pratiques des usagers, leur sort judiciaire et thérapeutique, il interroge les effets et l’efficacité du modèle répressif dans la genèse de son élaboration. À travers le devenir du consommateur de stupéfiants, ce sont aussi toute une série d’évolutions anthropologiques et culturelles qui se trouvent abordées : celles du rapport dialectique entre progrès de l’hygiénisme et redéfinition des frontières somatiques, progrès parallèle du contrôle social et de la liberté individuelle. La question des drogues jette ainsi un éclairage original et novateur sur une période qui fut, à bien des titres, un laboratoire de la modernité.

Les Instituteurs de l'entre-deux-guerres : Idéologie et action syndicale

Author:
ISBN: 9782729709846 DOI: 10.4000/books.pul.14402 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Lyon
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-04 12:20:44
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Histoire locale d’une corporation ? Histoire survolée, examinée au travers d’une lunette idéologique ? Cette étude s’efforce d’être autre chose : ni vision folklorique, étroitement limitée, ni exégèse détachée des hommes et des faits. Les trente années de l’entre-deux-guerres sont tourmentées, riches en évènements. D’âpres débats succèdent et préludent à d’autres combats, souvent tragiques. L’interférence des réalités départementales, nationales et internationales apparaît en pleine lumière. Bousculés par les péripéties de l’histoire, mais poursuivant leurs tâches quotidiennes avec une haute idée de leur mission, divergeant souvent de la majorité nationale de leurs collègues et des autres organisations syndicales, les instituteurs et les institutrices du Rhône présentent à maints égards une réelle originalité.

Migration, exil et traduction

Authors: --- ---
ISBN: 9782869065604 DOI: 10.4000/books.pufr.9224 Language: French
Publisher: Presses universitaires François-Rabelais
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:43
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Dans le cadre des rapports transversaux entre les sphères linguistiques germanophone et francophone en Europe, les conditions et les pratiques de la traduction, envisagées dans une perspective diachronique, sont enrichies, dans la lignée du spatial turn des études culturelles, par le facteur espace, afin de montrer ou d’interroger la coïncidence entre la circulation des personnes et des textes. Dans quels cas, dans quelles périodes historiques en particulier le déplacement des hommes favorise-t-il la prise en compte de l’étranger ? Quel est le lien avec la traduction ? Quelles sont les différences dans la position sociale et institutionnelle du traducteur d’une ère culturelle à l’autre ? Y a-t-il des lieux spécifiques de la traduction ? Traduction et histoire mettent-ils en jeu des transferts binaires, triangulaires ? La réflexion s’inscrit globalement dans un temps long, allant du Moyen Âge à nos jours, la période du xviiie au xxe siècle étant cependant privilégiée, et certains moments clés comme la Révolution française, l’entre-deuxguerres (pour les exilés allemands) et la période de l’Occupation, étant cruciaux.

La politique du blé : Crises et régulation d’un marché dans la France de l’entre-deux-guerres

Author:
ISBN: 9782111294028 DOI: 10.4000/books.igpde.4171 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: History
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La création de l’Office national interprofessionnel du blé (ONIB) par le gouvernement du Front populaire à l’été 1936 est l’accomplissement d’un élément du programme socialiste, mais il est surtout une réponse à la grave crise du marché du blé qui frappe le pays. Cette crise agricole de surproduction à l’échelle mondiale entraîne en France, malgré la mobilisation parlementaire, des réponses politiques longtemps tâtonnantes, qui ne parviennent pas à lutter contre les fraudes et les scandales provoqués par la spéculation. Ainsi la loi sur le prix minimum de l’été 1933 est un échec tant les intérêts des producteurs, des consommateurs et des différents intermédiaires sont en contradiction. La création de l’ONIB est difficile et témoigne aussi de ces oppositions. L’Office est modifié dans son fonctionnement dès 1938 pour faire face aux enjeux financiers. Transformé en Office national interprofessionnel des céréales (ONIC), l’Office est maintenu sous l’Occupation puis à la Libération pour faire face aux difficultés du ravitaillement. Fondée sur des archives diverses et méconnues, cette étude se veut une illustration de l’entremêlement de l’histoire économique et de l’histoire sociale avec l’histoire politique. Elle permet aussi de revenir aux sources des mécanismes de régulation des marchés agricoles qui ont été très influents dans la seconde moitié du XXe siècle et en particulier pour la politique agricole commune (PAC).

Paul Painlevé : Science et politique de la Belle Époque aux années trente

Author:
ISBN: 9782753568990 DOI: 10.4000/books.pur.132783 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Painlevé est un homme de gauche, mais il n’adhère ni à la SFIO, ni au parti radical. Comment percer à l’heure où les partis s’imposent ? Painlevé est un pacifiste, mais il est à neuf reprises ministre de la Guerre. Comment concilier désir de paix et responsabilités gouvernementales ? Painlevé croit aux bienfaits de la science, mais il l’engage dans la guerre. Comment articuler scientisme et mobilisation nationale ? Painlevé est un notable respecté, mais il suscite l’intérêt des médias. À quelle fin utiliser cette exceptionnelle couverture médiatique ? Les réponses, qui permettent de mieux connaître un personnage majeur de la Troisième République, apportent également un éclairage sur une société politique et une communauté scientifique marquées du sceau de la transition. Mathématicien renommé, professeur à la Sorbonne et à Polytechnique, membre de l’Académie des sciences, Paul Painlevé se fait connaître du grand public en soutenant Alfred Dreyfus puis l’aviation naissante. Fine plume et talentueux orateur, bientôt élu au centre-gauche, le député de Paris se spécialise sur les questions de défense. Entre 1914 et 1916, il mobilise savants et ingénieurs chargés d’inventer la guerre moderne. Après avoir été le premier ministre des Inventions, il devient, en 1917, ministre de la Guerre et président du Conseil. Confronté à l’échec du Chemin des Dames et aux mutineries, Painlevé nomme Pétain commandant en chef, organise le déploiement de l’armée américaine et l’aide militaire à l’Italie. Dans l’immédiat après-guerre, à la tête de la Ligue de la République, il construit une alternative au Bloc national puis, avec Édouard Herriot et Léon Blum, dirige le Cartel des gauches. En 1925, ses gouvernements vivent à l’heure des crises coloniales (Rif, Syrie et Liban) mais aussi du rapprochement avec l’Allemagne (Accords de Locarno). Ministre de la Guerre ou de l’Air jusqu’en 1933, Paul Painlevé fait alors aboutir les grandes réformes de l’armée française (service d’un an, ligne Maginot), tandis qu’il dénonce avec acuité la montée du nazisme. Son original parcours de scientifique engagé en politique lui vaut funérailles nationales et inhumation au Panthéon.

Listing 1 - 5 of 5
Sort by