Search results: Found 11

Listing 1 - 10 of 11 << page
of 2
>>
Sort by
Gaullistes dans l’Ouest atlantique : Dans les élections législatives de 1958 à 1981

Author:
ISBN: 9782753569331 DOI: 10.4000/books.pur.133671 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les terres de la façade atlantique, des franges méridionales de la frontière pyrénéenne aux bordures maritimes de la Manche, sont au début de la Cinquième République marquées à droite. Le gaullisme trouvera dans ces six régions du grand Ouest atlantique (Aquitaine, Poitou-Charentes, Pays de la Loire, Bretagne, Basse-Normandie et Haute-Normandie) un ancrage électoral majoritaire pendant les premières législatures (1958-1981). En outre, ces régions accueillent de grandes figures du mouvement gaulliste : Olivier Guichard, Jacques Chaban-Delmas, Jean Foyer, Yvon Bourges, Robert Boulin, Vincent Ansquer, Robert Buron, etc., autant de personnalités, souvent ministres, grands élus locaux, qui ont pu, durant les vingt premières années du régime, jouer un rôle central dans la vie politique tant locale que nationale. Cet ouvrage cherche à mieux cerner, par une analyse d’histoire électorale, la profondeur de cet ancrage politique. Les auteurs se sont interrogés sur l’implantation et la durabilité du gaullisme dans ces régions plutôt attachées en 1958 aux cultures politiques de droite, à une époque où leur hégémonie dans le pays est peu contestée par une gauche affaiblie et qui ne se recomposera qu’au cœur des années 1970. Les conclusions montrent que le gaullisme y pénètre de façon inégale et ne peut empêcher le basculement à gauche de la Bretagne, ou de certains départements, notamment dans les deux régions les plus méridionales. Son implantation y est donc partielle, parfois de circonstances. La France de l’Ouest en 1981 n’est plus une terre de droite, elle y conserve des bastions, mais elle connaît un rééquilibrage politique durable, que les auteurs cherchent ici à comprendre et à expliquer.

Keywords

gaullisme --- élection --- France --- parti politique

Histoire de l'UDF : L'Union pour la démocratie française, 1978-2007

Authors: --- ---
ISBN: 9782753569607 DOI: 10.4000/books.pur.114794 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Fondée le 1er février 1978, l'Union pour la démocratie française a été pendant trente ans l'un des grands partis politiques français. Bien que la création de l'UMP en 2002 puis celle du MoDem en 2007 aient finalement scellé son sort, l'UDF a joué un rôle de tout premier plan dans la vie politique nationale. Structurée de façon originale par rapport à ses concurrents, elle rassembla quelques-unes des plus anciennes familles politiques (libéraux, radicaux, démocrates-chrétiens), ce qui fit sa complexité. Par ses élus, l'UDF a dirigé des milliers de communes, des dizaines de départements et de régions. Elle a participé pendant près de 20 ans au gouvernement de la France. À travers son fondateur, elle a même contrôlé la présidence de la République de 1978 à 1981. Aucune histoire globale de l'UDF n'existait encore à ce jour. Les chercheurs et les acteurs-témoins de ce livre, issu d'un colloque tenu en novembre 2011, ont voulu combler cette lacune.

Le moment PRL : Le Parti républicain de la liberté. 1946-1951

Authors: --- --- --- --- et al.
ISBN: 9782753569584 DOI: 10.4000/books.pur.115649 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La brève histoire du Parti républicain de la liberté (PRL) demeure une histoire largement méconnue. Couvrant la période allant de l’hiver 1945-1946 à l’échéance décisive des élections législatives de 1951, c’est-à-dire les années correspondant en gros à la reconstruction du système des forces politiques organisées au lendemain des ruptures de 1939-1945, elle n’en constitue pas moins un moment important et particulièrement révélateur de l’histoire des droites dites parlementaires. Les fondateurs du PRL étaient animés par une vaste ambition, celle de doter la France d’une organisation fortement structurée, destinée à regrouper l’ensemble des forces situées à droite et au centre droit de l’échiquier politique. Cette formation se fixe comme objectif de se hisser au niveau d’un « quatrième parti », capable de faire pièce aux trois grands du tripartisme (PCF, SFIO, MRP) dominant la scène électorale et parlementaire depuis 1945. En dépit des espoirs suscités et d’un certain nombre de succès ponctuels, la tentative a débouché sur un échec, l’absorption, en 1951, par le Centre national des indépendants et paysans (CNIP) apposant un point final à l’entreprise. Mais le retour en grâce de la droite modérée qui a caractérisé la seconde moitié de la IVe République ne peut pas être compris si l’on ne prend pas en compte cet effort d’organisation, les causes multiples de son échec et les leçons qui ont été tirées de ce dernier. C’est ce qui est proposé d’examiner dans cet ouvrage de synthèse, prenant appui sur une documentation largement inédite.

Terres d’élections : Les dynamiques de l’ancrage politique (1750-2009)

Authors: ---
ISBN: 9782753559653 DOI: 10.4000/books.pur.51507 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Employées sans réelle distinction de sens par la plupart des commentateurs de la vie politique à l’occasion des soirées électorales, les expressions de « fief », « bastion », « terre de mission » et « désert » électoraux semblent communément renvoyer à une identité politique locale où s’entremêlent tradition, folklore et jeu d’influence d’une famille ou d’une personnalité politique. Au-delà des clichés véhiculés par l’abondance de références métaphoriques, ces expressions soulèvent de véritables enjeux méthodologiques pour les historiens travaillant sur les identités et cultures politiques, l’approche biographique ou la monographie. Appréhender le phénomène de territorialisation de la vie politique implique de prêter autant d’attention aux électeurs – explication des votes et analyse des comportements électoraux – qu’aux élus à travers le cumul des mandats, le savoir-faire électoral ou la notabilité. Cette voie d’entrée doit conduire à analyser avec profit les positions de pouvoir politique et leur ancrage territorial. « C’est donc un programme ambitieux que se fixe cet ouvrage collectif puisqu’il s’agit, cent ans après, de reprendre à nouveaux frais l’enquête pionnière conduite par André Siegfried en 1913 dans son fameux Tableau politique de la France de l’Ouest, mais avec une double complexification. La confrontation des travaux et méthodes d’une trentaine de spécialistes permet en effet de saisir l’ensemble national en variant les focales, avec de surcroît quelques coups de projecteur sur l’international, et le tout sur deux siècles d’histoire contemporaine » (S. Berstein). Cette démarche stimulante confirme tout l’intérêt d’une approche de la vie politique française sous l’angle territorial.

Égalité - Parité : Une nouvelle approche de la démocratie ?

Authors: ---
ISBN: 9782379280306 DOI: 10.4000/books.putc.667 Language: French
Publisher: Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole
Subject: Law
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:52
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

De nos jours, l'ampleur du débat sur l'égalité et la parité est sans doute un symptôme de la mutation de la société française et du rôle symbolique qu'y joue la République. Si l'égalité définit la base conceptuelle d'une démocratie, la question de l'égalité des sexes est un référent pour l'agir. On assiste nettement à un renouveau des notions d'égalité et de parité, faisant office d'une sorte de brevet de modernité pour la démocratie. L'idée de cet ouvrage est née du dixième anniversaire de la mise en œuvre de la loi française du 6 juin 2000 tendant à favoriser l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et aux fonctions électives (élections municipales et cantonales de mars 2001). Cet ouvrage est construit selon une dynamique pluridisciplinaire qui permet d'appréhender ces concepts dans leur acception globale grâce à l'éclairage d'autres champs disciplinaires (la philosophie, l'histoire, la sociologie, l'anthropologie, la science politique et l'économie). Sont présentées les réflexions des principaux experts (universitaires, personnalités politiques, représentants de la société civile) permettant une appropriation par toute personne intéressée par la thématique de l'Egalité-Parité afin de saisir ses enjeux présents et futurs.

Les mouvements gaullistes : Partis, associations et réseaux (1958-1976)

Author:
ISBN: 9782753568266 DOI: 10.4000/books.pur.111587 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les évènements du 13 mai 1958 en Algérie conduisent au retour au pouvoir du général de Gaulle et à l’avènement de la Ve République. Rassemblés au sein de l’Union pour la nouvelle République (UNR), mais aussi dans différentes formations satellites, les partisans du Général dominent la vie politique nationale. Leur réussite électorale s’appuie en partie sur un maillage du territoire réalisé en amont de l’année 1958 par les cadres locaux du RPF. La belle floraison du gaullisme partisan des années soixante a ainsi profité du bourgeonnement du gaullisme d’opposition à la IVe République. Pourtant, l’UNR, puis l’UDR n’ont pas rassemblé les différents affluents du fleuve gaulliste. En fait, c’est une multitude de mouvements, associations, comités, amicales et réseaux qui ont fait partie de la constellation gaulliste de 1958 à 1976, année de la création du RPR. Différentes sensibilités sont présentes dans cette famille politique, qu’il s’agisse des gaullistes de gauche de l’UDT derrière R. Capitant et L. Vallon, des inconditionnels de l’Association nationale rassemblés autour de P. Lefranc ou des partisans de l’ordre qui rejoignent les CDR en mai 1968. La famille gaulliste est donc moins monolithique que ses contemporains ont pu le penser. En outre, sa direction nationale et son groupe parlementaire connaissent un profond rajeunissement au tournant des années soixante et soixante-dix, qui marque la relève de la génération des gaullistes de la Résistance et de la France libre par une génération pompidolienne, symbolisée par J. Chirac. Le choc de l’élection présidentielle de 1974, provoqué par l’élimination au premier tour de J. Chaban-Delmas, est le signe du malaise qui règne dans les rangs d’une UDR moribonde. J. Chirac rassemble alors le petit monde des compagnons, grâce à l’aide de fidèles comme C. Pasqua, et donne naissance au RPR, qui marque l’entrée dans l’arène électorale de quelques cadets passés par l’UDR-Jeunes comme N. Sarkozy.

L’union sans unité : Le programme commun de la gauche, 1963-1968

Authors: ---
ISBN: 9782753568815 DOI: 10.4000/books.pur.129084 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La signature le 27 juin 1972 du Programme commun de gouvernement entre le Parti communiste et le Parti socialiste, bientôt rejoints par les Radicaux de gauche, est un évènement majeur de l’histoire de la gauche de la fin du XXe siècle. Aboutissement d’une démarche de rapprochement entamée au début des années 1960, ce programme commun est durant six ans à la fois la carte d’identité de la gauche, un engagement passé avec le peuple, un slogan, une promesse de changement démocratique tout en restant un objet de débats. Il alimente la polémique avec la droite qui en dénonce la logique collectiviste et rétrograde, et marque ainsi l’apogée du clivage droite-gauche. Au-delà des points de convergences idéologiques et des concessions entre les « deux frères ennemis » et de l’engagement de gouverner ensemble, le Programme commun de gouvernement est aussi un pari pour chacun des signataires, chacun comptant sur la dynamique créée pour se renforcer. Cet ouvrage propose, à travers les contributions de chercheurs et les témoignages d’acteurs politiques et syndicaux de ces évènements, d’éclairer la genèse du programme commun, son contenu, son impact tant au plan national, voire international, que dans les dynamiques locales, jusqu’à la rupture de 1978. Ce livre reprend l’essentiel des travaux du colloque éponyme qui s’est tenu les 19 et 20 mai 2010 à Pantin, organisé par les archives départementales de la Seine-Saint-Denis, la Fondation Jean-Jaurès, l’Office universitaire de recherches socialistes et la Fondation Gabriel-Péri.

Les territoires du politique : Hommages à Sylvie Guillaume, historienne du politique

Authors: --- ---
ISBN: 9782753569027 DOI: 10.4000/books.pur.133758 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Parmi les grands noms de l’histoire politique de ces trente dernières années, celui de Sylvie Guillaume mérite d’être cité à plus d’un titre. D’abord pour son énergie, son efficacité et son enthousiasme, qui ont largement contribué au rayonnement national et international de l’université de Bordeaux 3. Mais aussi pour l’exceptionnelle qualité de son œuvre scientifique, marquée par un esprit de curiosité et de découverte toujours en éveil. Globe-trotter de la recherche, elle a déployé ses talents de la IIIe à la Ve République, de l’Europe à l’Amérique du Nord, du libéralisme au centrisme, des classes moyennes aux petits patrons, d’Antoine Pinay à Konrad Adenauer. L’hommage qui lui est rendu dans cet ouvrage est à la mesure de cette diversité et de cette créativité communicatives. Une vingtaine d’historiens de renom se sont associés pour lui offrir ces mélanges, qui nous conduisent du XIXe au XXIe siècle, de Clermont-Ferrand à Québec en passant par l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Portugal, des « couches nouvelles » de Gambetta au new labour de Tony Blair, des centristes aux gaullistes, des services secrets au Parlement européen. C’est le témoignage amical de plusieurs générations envers une grande historienne, qui les a tous stimulés et inspirés.

Le Parti socialiste unifié : Histoire et postérité

Authors: --- --- --- --- et al.
ISBN: 9782753569461 DOI: 10.4000/books.pur.133836 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Plus de cinquante ans après sa naissance, en 1960, et vingt-quatre ans après son décès officiel, en 1989, le Parti socialiste unifié nourrit encore la curiosité des historiens. Ce petit parti a laissé l’image d’un « laboratoire d’idées », doté d’une grande influence dans les années 1960 et 1970, et d’une longue postérité jusqu’à nos jours. Pour aller au-delà, ce livre retrace la trajectoire météorique du PSU, de son combat contre la guerre d’Algérie, à son déclin, amorcé, dès 1974, avec le ralliement de Michel Rocard au Parti socialiste, en passant par les barricades de Mai 1968. Ce faisant, il éclaire le rapport du PSU avec les institutions de la Ve République, qui l’ont en quelque sorte étouffé ; montre que son organisation, toujours proche de la balkanisation, a cependant permis, par son ouverture, la socialisation politique de plusieurs générations ; dévoile les multiples facettes de sa culture politique, anticapitaliste, anticolonialiste, anti-impérialiste et antimilitariste ; et, enfin, révèle son épaisseur sociétale. Complexe, l’histoire du PSU est incontournable pour qui veut comprendre l’histoire politique française du second XXe siècle.

Réseaux politiques et économiques

Author:
ISBN: 9782735508761 DOI: 10.4000/books.cths.2096 Language: French
Publisher: Éditions du Comité des travaux historiques et scientifiques
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-12 11:49:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les communications des historiens de l’économie et de la politique au congrès de Reims ont manifesté l’intérêt de leur communauté pour la problématique des réseaux, quelquefois nouvelle pour eux. On retrouve l’insatisfaction vis-à-vis du schéma causal, des déterminismes économiques et sociaux qui ont dominé les sciences sociales et humaines, devant un monde chaotique, à l’organisation désordonnée et réfractaire, symbolisée dans les sciences dites dures par le mouvement brownien. La recherche des réseaux est donc une solution pour ordonner le chaos des relations multilatérales potentiellement infinies, rendre compte de l’incertitude, des choix, des risques pris, des changements de stratégie, des échecs plutôt qu’offrir un discours linéaire téléologique vers le succès.

Listing 1 - 10 of 11 << page
of 2
>>
Sort by