Search results: Found 2

Listing 1 - 2 of 2
Sort by
Le souci des autres : Éthique et politique du care

Authors: ---
ISBN: 9782713230943 DOI: 10.4000/books.editionsehess.11599 Language: French
Publisher: Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:29
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les perspectives féministes connaissent depuis une trentaine d'années un développement considérable dans le champ académique anglo-saxon. Si les analyses en termes de genre sont désormais connues du public français, l'idée de care - mot habituellement traduit par soin, attention, sollicitude - n'a pas trouvé un accueil aussi évident, sans doute en raison de sa dimension provocatrice. En réintégrant dans le champ des activités sociales significatives des pans entiers de l'activité humaine négligés par la théorie sociale et morale, ces approches ébranlent la partition entre des registres habituellement disjoints. Les questions triviales posées par le care - qui s'occupe de quoi, comment ? - font appel à une anthropologie différente comprenant dans un même mouvement la vulnérabilité, la sensibilité, la dépendance. Elles mettent en cause l'universalité de la conception libérale de la justice, installée en position dominante dans le champ de la réflexion politique et morale, et transforment la nature même du questionnement moral. L'irruption récente du Care dans le débat public rendait nécessaire une réédition de l'ouvrage de 2006, qui présentait les principaux textes de référence sur la question. Il y manquait cependant une contribution de la principale théoricienne du care, Carol Gilligan, dont l'œuvre fondamentale, In a Different Voice (1982), était à l'arrière-plan de toutes les réflexions de l'ouvrage. Cette lacune est comblée dans la nouvelle édition.

Keywords

féminisme --- genre --- justice --- care --- vulnérabilité

Ce que le genre fait aux personnes

Authors: ---
ISBN: 9782713231131 DOI: 10.4000/books.editionsehess.20357 Language: French
Publisher: Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:29
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Comment échapper à l’alternative entre étudier l’individu (universel mais asexué) ou les rapports hommes-femmes (sexués mais séparés) ? En apercevant que la distinction masculin/féminin n’est pas une simple différence : elle ne désigne aucune propriété substantielle, aucun attribut identitaire de l’individu. C’est pourquoi de plus en plus d’études en sciences sociales tiennent à définir le « genre » non pas comme un attribut des personnes, mais comme une modalité des relations. Les auteurs de ce livre ne se revendiquent pas d’une théorie commune. Mais tous questionnent les conceptions du genre trop dépendantes des représentations occidentales modernes. Il ne va pas de soi de considérer l’individu comme un être composé de deux entités, «un moi» et «un corps». En nous incitant à renouer avec les ambitions d’une véritable anthropologie comparative, ils montrent qu’étudier le genre c’est revenir aux fondamentaux de nos disciplines. Toujours et partout, ce qui est en jeu à travers le genre n’est jamais simplement ni «l’esprit», ni «le corps», mais cet être vivant capable d’agir et de pâtir à la manière des humains, dont chaque société construit sa propre représentation: la personne. Comment échapper à l’alternative entre étudier l’individu (universel mais asexué) ou les rapports hommes-femmes (sexués mais séparés) ? En apercevant que la distinction masculin/féminin n’est pas une simple différence : elle ne désigne aucune propriété substantielle, aucun attribut identitaire de l’individu. C’est pourquoi de plus en plus d’études en sciences sociales tiennent à définir le « genre » non pas comme un attribut des personnes, mais comme une modalité des relations. Les auteurs de ce livre ne se revendiquent pas d’une théorie commune. Mais tous questionnent les conceptions du genre trop dépendantes des représentations occidentales modernes. Il ne va pas de soi de considérer l’individu comme un être composé de deux entités, « un moi » et « un corps ». En nous incitant à renouer avec les ambitions d’une véritable anthropologie comparative, ils montrent qu’étudier le genre c’est revenir aux fondamentaux de nos disciplines. Toujours et partout, ce qui est en jeu à travers le genre n’est jamais simplement ni « l’esprit », ni « le corps », mais cet être vivant capable d’agir et de pâtir à la manière des humains, dont chaque société construit sa propre représentation : la personne.

Listing 1 - 2 of 2
Sort by
Narrow your search

Publisher

Éditions de l’École des hautes études en sciences sociales (2)


License

OpenEdition Licence for Books (2)


Language

french (2)