Search results: Found 7

Listing 1 - 7 of 7
Sort by
Le risque en agriculture

Authors: ---
ISBN: 9782709925020 DOI: 10.4000/books.irdeditions.16044 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-07-31 11:25:14
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le risque en agriculture... un titre ambitieux pour un sujet complexe, mais un thème de réflexion à coup sûr essentiel. Agriculteurs, responsables du développement, chercheurs,... ne peuvent que se sentir concernés dans la mesure où les choix et les décisions en agriculture s’expriment dans un environnement où l’aléa et l’incertitude se manifestent de façon permanente et sous les formes les plus variées. Une cinquantaine d’auteurs relevant des sciences de la terre, des sciences biologiques et des sciences humaines, livrent leurs réflexions sur le risque en agriculture. Le lecteur est invité à parcourir un vaste champ thématique que la notion de diversité marque profondément : multiplicité des sources du risque, diversité des réponses et réponses par la diversité, pluralité des points de vue et des exemples retenus empruntés pour la plupart au monde tropical. Quatre thèmes principaux structurent l’ouvrage : — Caractérisation des risques : principes méthodologiques pour l’analyse du risque et la prise de décision, spécificité des risques liés à la manifestation de phénomènes particuliers. — Risque et pratiques paysannes : perception du risque par les acteurs, réponses tactiques et stratégiques, poids de l’environnement dans la modulation des effets du risque, incidence sur le fonctionnement et l’évolution des systèmes agraires. — Risque et changements techniques : transformations induites dans les systèmes agricoles et les conditions de milieu. Le changement technique considéré comme réponse au risque ou comme source de nouveaux risques. Contribution à la problématique de l’intensification et du transfert de technologie en agriculture. — Contexte macro-économique et politique du risque : manifestations du risque à des niveaux qui échappent en général au pouvoir des agriculteurs mais qui conditionnent largement l’activité; agricole.

Rivières du Sud : Sociétés et mangroves ouest-africaines

Author:
ISBN: 9782709917780 Year: DOI: 10.4000/books.irdeditions.4974 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Science (General)
Added to DOAB on : 2017-06-09 10:17:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les mangroves sont bien plus que des palétuviers. Forêts dans la mer, ou encore marais maritimes convertis en rizières, elles constituent l'un des paysages les plus originaux des littoraux intertropicaux. Dès leur découverte par les navigateurs portugais, elles suscitent des discours contradictoires et sont l'objet d'enjeux multiples et souvent conflictuels entre « conservationnistes » et « productivistes ». Cette synthèse régionale dresse un état des connaissances sur la mangrove, met en évidence les interactions variées entre les sociétés et leur environnement littoral, explicite la spécificité des « Rivières du Sud », littoraux à mangrove compris entre le Sénégal et la Sierra Leone. Elle réunit un ensemble d'informations originales (volume 1) et un recueil bibliographique de plus de 3 000 références (volume 2), et constitue un outil indispensable pour les acteurs, scientifiques comme décideurs, concernés par la gestion des littoraux ouest-africains. Par un dialogue entre sciences de la nature et de la société, cet ouvrage ouvre des perspectives conceptuelles et méthodologiques et contribue ainsi à la réflexion plus générale sur les rapports entre environnement et développement, sciences et société.

Ressources génétiques des mils en Afrique de l’Ouest : Diversité, conservation et valorisation

Authors: ---
ISBN: 9782709918190 Year: DOI: 10.4000/books.irdeditions.511 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Science (General) --- Social Sciences
Added to DOAB on : 2017-06-09 10:17:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le mil constitue, avec le sorgho, la base de l’alimentation d’une part importante des populations indiennes et africaines. Au Niger, deuxième pays producteur en Afrique, cette culture représente les trois quarts de la production céréalière et occupe plus de la moitié des terres cultivées. C’est en Afrique de l’Ouest que se situent les zones d’origine et de diversification des mils cultivés (Penniselum glaucum subsp. glaucum) et l’on peut encore y trouver des populations de la forme sauvage (P. glaucum subsp. monodii). Mieux conserver, évaluer et valoriser ces ressources génétiques, tels sont les enjeux exposés lors de l’atelier « Ressources génétiques des mils et plantes associées en Afrique de l’Ouest » organisé à Niamey en 2002. L’IRD et ses partenaires y ont présenté une synthèse des résultats de recherches pluridisciplinaires (génétique, agronomie, anthropologie) sur le rôle des pratiques paysannes dans la dynamique de la diversité génétique des mils sauvages et cultivés au Niger. Cet atelier a également permis de confronter les expériences et conclusions d’autres équipes et a contribué à la réflexion sur les stratégies de conservation (in et ex situ) et de valorisation des ressources génétiques des mils et de quelques autres plantes cultivées dans les agrosystèmes sahéliens.

Des barbelés dans la Sierra : Origines et transformations d'un système agraire au Mexique

Author:
ISBN: 9782709924634 DOI: 10.4000/books.irdeditions.14700 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-07-31 11:25:14
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les transformations de l'agriculture dans l'une des régions de la Sierra Madre del Sur, au sud-ouest de l'État du Michoacán (Mexique), illustrent tout un pan de l'histoire agraire mexicaine. Le peuplement et l'histoire agraire de la région trouvent leur origine dans une longue migration paysanne commencée dès la fin du xixe siècle. Au gré des déplacements d'un « front pionnier » sans cesse instable, les métayers d'un moment deviennent des propriétaires-rancheros : petites gens de la culture du maïs sur brûlis. La chance aidant, ils se transforment en éleveurs-possesseurs de bétail et, du même coup, en dépossesseurs de terres indiennes. Dans un mouvement comparable à un jeu de pousse-pousse, des métayers promus en propriétaires sécrètent de nouveaux métayers n'ayant d'autres fins que de devenir, à leur tour, des propriétaires. Pour tous, quelles que soient les origines sociales, le chemin à parcourir et les moyens pour y parvenir, l'objectif est le même : s'installer comme éleveur sur ses propres terres. L'étude des systèmes de production, de leurs origines et de leurs transformations mesure les conséquences de la spécialisation régionale assignée à la Sierra Madre del Sur : une monoproduction de jeunes bovins destinés à être engraissés dans d'autres régions. Restent, au bout du chemin, les collectivités indiennes de la côte du Pacifique dont on spolie aujourd'hui les terres de la même manière que le faisaient, au xvie siècle, les premiers Européens. Cette ultime « réduction » des communautés indiennes est une conséquence de la nouvelle division du travail qui entraîne un processus de différenciation sociale accélérée.

Le pari du tracteur : La modernisation de l'agriculture cotonnière au Burkina Faso

Author:
ISBN: 9782709924962 DOI: 10.4000/books.irdeditions.15480 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-07-31 11:25:14
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Dans les années cinquante, l'administration de la Haute-Volta (devenue le Burkina Faso) impulse une politique agricole résolument volontariste de relance de la production cotonnière, en s'appuyant sur la Compagnie française des textiles (CFDT). Vingt ans plus tard, les résultats sont déjà significatifs. Mais il faut encore attendre la fin des années soixante-dix pour que la production de coton augmente vraiment et que, parallèlement, la traction bovine se diffuse. À cette époque, tous les espoirs sont permis ; la Société burkinabé des fibres textiles (Sofitex) expérimente des engins de petite puissance, les tracteurs « Bouyer ». L'ouvrage présente la situation des paysans d'un village bwa de l'aire cotonnière (Boho-Kari), à la fin des années quatre-vingt et au début des années quatre-vingt-dix, qui ont adopté massivement la traction animale tandis que certains se sont lancés dans la nouvelle aventure du tracteur. Les outils mécaniques ouvrent des possibilités de mise en valeur de terres plus lourdes que celles travaillées à la houe. La compétition pour la terre est forte et le paysage agraire change, rapidement ; le coton et le maïs s'imposent au détriment des plantes cultivées autrefois. Dans la course à la terre, les chances ne sont pas les mêmes suivant que le paysan appartient à la communauté autochtone bwa, à celle des éleveurs peuls ou encore à celle des migrants mossis installés à la périphérie des villages.

L’ombre du mil : Un système agropastoral en Aribinda (Burkina Faso)

Author:
ISBN: 9782709924931 DOI: 10.4000/books.irdeditions.14921 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-07-31 11:25:14
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Aribinda : petite région burkinabé, dans le sud du Sahel. Chaque année, tous les groupes sociaux accomplissent un important rituel avant les pluies. Les hifuba, spécialistes des sacrifices et de la magie, entament une procession autour des massifs qui encadrent le bourg d’Aribinda, coeur historique et politique de la région ; leur circuit est ponctué de plusieurs haltes en des lieux déterminés où sont accomplis les sacrifices requis en bétail ou en biens. Par ce périple, les hifuba engagent un combat contre les puissances néfastes qui cherchent à s’emparer de « l’ombre » du mil et à menacer les récoltes. Dans ce rituel, les pratiques magiques rendent compte de l’enjeu crucial que représente l’agriculture. Or, depuis plus de deux décennies, la région, comme le reste du Sahel, connaît des difficultés dues à l’altération climatique et à la pression accrue de l’homme sur son environnement. Les paysans s’adaptent tant bien que mal à ces changements en opérant de nouveaux choix techniques et en adoptant de nouvelles stratégies de production. L’ouvrage, qui présente les résultats d’une recherche conduite sur le terrain entre 1982 et 1984, reconstitue la mise en place et le fonctionnement d’un système de production sahélien. La lente prise de possession d’un espace par des groupes humains de diverses origines, les mutations techniques, agricoles et pastorales sont évoquées dans une démarche qui montre l’interdépendance des phénomènes. Ce cheminement dans l’histoire et les différents domaines de la production permet de rassembler les éléments d’un diagnostic nuancé: sur le devenir de la région.

Sous l’empire du cacao : Étude diachronique de deux terroirs camerounais

Author:
ISBN: 9782709925051 DOI: 10.4000/books.irdeditions.15402 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-07-31 11:25:14
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le Cameroun méridional est l'une des principales régions productrices de cacao du pays. Depuis le début du siècle, cette culture a peu à peu envahi les terroirs villageois, évinçant même le café. Vingt-cinq ans après l'Indépendance, sa progression continue. L'économie agricole régionale, extravertie, dépend des cours mondiaux du cacao qui ne cessent de se dégrader. La détérioration de la situation économique des planteurs va de pair avec le rapide essor de la capitale, Yaoundé, qui polarise de forts mouvements migratoires. Le problème crucial que pose actuellement l'avenir de la culture du cacao est analysé du point de vue des paysans, à travers deux cas concrets, deux villages très différents par leur environnement, leur population, leur degré d'enclavement. L'originalité de l'approche est double. D'une part, elle privilégie l'étude des terroirs, moyen d'investigation le mieux adapté pour saisir les rapports complexes unissant les paysans et l'espace qu'ils exploitent. D'autre part, en présentant les villages à deux époques différentes, l'étude acquiert une dimension temporelle permettant de discerner les tendances longues. Les multiples conséquences de la culture du cacao sur les systèmes de production, la concurrence entre les plantations et les cultures vivrières, la dépendance des paysans vis-à-vis des cultures de rente, sont autant de questions d'actualité, au moment où l'effondrement des cours laisse présager la chute de l'« empire » du cacao. Ce problème dépasse largement les frontières du Cameroun. C'est celui de tous les pays exportateurs de produits tropicaux.

Listing 1 - 7 of 7
Sort by
Narrow your search

Publisher

IRD Éditions (7)


License

OpenEdition Licence for Books (7)


Language

french (7)


Year
From To Submit

2004 (1)

1999 (1)