Search results: Found 2

Listing 1 - 2 of 2
Sort by
Les écarts de l’imagination : Pratiques et représentations de la science dans le roman au tournant des Lumières

Author:
ISBN: 9791036504464 DOI: 10.4000/books.pum.20421 Language: French
Publisher: Presses de l’Université de Montréal
Subject: Philosophy
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:44
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

En 1775, à Paris, paraît un roman intitulé Le Philosophe sans prétention. L’auteur de ce « roman chimique » est Louis-Guillaume de La Folie, membre de l’Académie de Rouen et interlocuteur de quelques-uns des principaux chimistes de son temps. Du roman au mémoire académique, il n’y a qu’un pas : monsieur de La Folie invite ses lecteurs à consulter à la fois sa fiction et ses textes savants pour y trouver les démonstrations de ses théories. Son attitude est exemplaire de celle de plusieurs romanciers et scientifiques de la fin de l’Ancien Régime. Pendant que certains se méfient des « écarts de l’imagination », d’autres, au contraire, croient que le roman a quelque chose de propre à dire sur les sciences et leur avancement. Ce sont les représentations proposées par les uns et par les autres que met en lumière Joël Castonguay-Bélanger. Qui sont ces romanciers et ces scientifiques ? On croise dans Les écarts de l’imagination Buffon et Bernardin de Saint-Pierre, Lavoisier et le marquis de Sade, Condorcet et Rétif de La Bretonne, Lamarck et Casanova, sans oublier quelques savants fous et des charlatans comme Mesmer. Tous ces gens se sont passionnés pour le mouvement des marées, l’ascension des premiers ballons et les théories de la reproduction. Entre boudoirs et laboratoires, ils ont voulu comprendre l’attraction des corps, au sens newtonien comme au sens libertin. Les « pyrogues aérostatiques » les intéressaient autant que les voyages au centre de la terre. Pour eux, un « amusement » pouvait être « physique » et « géométrique ». Ils ont vécu à une époque, la fin du xviiie siècle, traversée de révolutions. Celles-ci ont été politiques, scientifiques, littéraires. Le moment était venu de les embrasser d’un seul regard.

Qui perd gagne : Imaginaire du don et Révolution française

Author:
ISBN: 9791036503740 DOI: 10.4000/books.pum.20652 Language: French
Publisher: Presses de l’Université de Montréal
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:44
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Culture, politique, société, famille : la Révolution française marque un tournant sur tous les plans. C'est aussi vrai du don, puisqu'au lendemain de 1789 une question inédite se fait entendre. Qu'arrive-t-il quand ceux qui ont l'habitude de donner (les nobles) se retrouvent obligés, pour survivre, de recevoir les largesses d'autrui ? Pour répondre à cette question, Geneviève Lafrance a analysé la représentation des dons dans cinq romans parus à la fin du xviiie et au début du xixe siècle. Elle a aussi voulu savoir ce que pensaient les pouvoirs révolutionnaires de la bienfaisance, de la charité, de la dot, du legs. C'est du croisement de ces réflexions — les romanesques comme les juridiques — que naît l'étonnant portrait d'une époque où les dons sont souvent impuissants à rendre heureux ceux qui les reçoivent comme ceux qui les font. Chacun à sa manière, Gabriel Sénac de Meilhan, Isabelle de Charrière, Joseph Fiévée et Germaine de Staël mettent en cause l'idéal bienfaisant qui caractérisait le siècle des Lumières. Ils nous obligent par là à réfléchir à ce que donner veut dire, hier comme aujourd'hui.

Listing 1 - 2 of 2
Sort by
Narrow your search

Publisher

Presses de l’Université de Montréal (2)


License

OpenEdition Licence for Books (2)


Language

french (2)