Search results: Found 3

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Le savant dans les Lettres

Authors: --- ---
ISBN: 9782753557833 Year: DOI: 10.4000/books.pur.52835 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les érudits ne sont pas seulement ceux qui « font avancer la science » en laissant à d'autres le soin de populariser les « arides » matières sur lesquelles ils travaillent. Ils ont été, et ils sont encore, dans bien des cas, les artisans de la réémergence de larges pans de la culture mondiale dans l'imaginaire du grand public. N'en déplaise à certains, l'érudition n'est pas toujours l'ennemie du plaisir esthétique et, dans le cas du Moyen Âge, en particulier, le rôle joué par nombre d'universitaires et d'érudits dans la réapparition de la civilisation et de la littérature médiévales à l'horizon de notre quotidien est considérable. Les communications réunies ici, issues d'un colloque de l'Association « Modernités médiévales » qui s'est tenu à Lausanne du 21 au 23 octobre 2010 évoquent un très large spectre de pratiques : écrivains frottés d'érudition, savants tentés par la littérature ou simplement poussés par un goût vif et empathique de la vulgarisation, érudits désireux de construire des passerelles entre le passé et le présent. Toutes ces évocations sont encadrées par les témoignages directs de deux grands érudits (Michel Zink et Paul Verhuyck) qui n'ont pas jugé indigne d'écrire eux-mêmes des romans.

Les sirènes ou le savoir périlleux : D'Homère au XXIe siècle

Author:
ISBN: 9782753557888 Year: DOI: 10.4000/books.pur.53075 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Si les mythes représentent souvent la grandeur et la beauté de l'aspiration au savoir, inséparable de la condition humaine, ils en explorent aussi de manière récurrente les périls, qu'ils figurent à travers des personnages au destin terrible et fascinant : de Cassandre et d'Œdipe à Faust et Frankenstein, en passant par Prométhée, Narcisse ou Psyché, se dessine en variations potentiellement infinies le cortège des êtres qui n'ont ou ne donnent accès à la connaissance qu'au prix des plus grands malheurs pour autrui et/ou pour eux-mêmes. Or, en tête de ce cortège, se trouvent les Sirènes du chant XII de l'Odyssée, dont le chant merveilleux est promesse de mort autant que de savoir et qui, dans de nombreuses versions du mythe, sont finalement à leur tour vaincues, mutilées voire tuées. L'équation savoir = danger posée de manière à la fois implacable et énigmatique par le texte homérique autour des Sirènes a été le point de départ d'une immense chaîne de réécritures : qu'elles détiennent un savoir véritable ou n'en offrent qu'une pure virtualité, qu'elles soient dangereuses ou en danger, ces créatures hybrides, femmes-oiseaux ou femmes-poissons, dont même le nombre est instable, n'ont jamais cessé de hanter la littérature de leur présence aussi séduisante qu'inquiétante. Le présent volume se veut une enquête sur les raisons, les modalités et les effets de cette présence ; du temps d'Homère à nos jours, il trace en deux volets – le premier consacré aux Sirènes grecques et romaines, le second allant du Moyen Âge au XXIe siècle – une histoire littéraire de ce mythe fondateur du savoir périlleux.

Keywords

savoir --- érudition --- sirènes

Érudition et culture savante : De l'Antiquité

Authors: ---
ISBN: 9782753560260 Year: DOI: 10.4000/books.pur.89736 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’érudition renvoie à la collecte, à la lecture et à l’exploitation des sources. Pendant quinze siècles, du IIIe au XVIIIe siècle, dans l’Europe de culture gréco-latine et au Proche-Orient, les érudits ont abondamment puisé dans les écrits des Anciens, mais loin d’être de simples compilateurs, ils s’appropriaient les écrits qu’ils citaient, s’efforçaient de les rendre accessibles à leurs lecteurs et les mettaient au service d’un projet pédagogique ou intellectuel cohérent. Les écrits des érudits renseignent sur leur manière de travailler et sur les objectifs qu’ils poursuivaient. L’érudition fut-elle neutre ? Avait-elle pour seule mission de diffuser des savoirs et d’accroître la connaissance dans différentes disciplines ? Quels que fussent ses objectifs, elle reposait sur des pratiques que l’on retrouve pendant quinze siècles : l’apprentissage de langues étrangères, l’emprunt de manuscrits, le recours constant à la correspondance. Les aspects matériels de l’érudition sont un aspect important de la vie intellectuelle. Le travail effectué dans les scriptoria, la mise au point d’index et de tables des matières, la publication de lieux communs aidèrent les savants dans leurs recherches. Au XVIIIe siècle, la figure de l’honnête homme, qui supplanta celle de l’érudit, posa des problèmes spécifiques aux éditeurs qui durent mettre en œuvre de nouvelles stratégies pour minimiser les risques que leur posaient les livres érudits. À côté des savants et des humanistes reconnus, des hommes et des femmes participaient à la vie intellectuelle de leur époque, sans rédiger d’œuvres majeures. Membres de réseaux de correspondants, vulgarisateurs éclairés, lecteurs attentifs, ils contribuaient à la diffusion de la culture savante en enseignant, en encourageant la vie de l’esprit et en faisant connaître par leurs écrits les idées nouvelles.

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Narrow your search

Publisher

Presses universitaires de Rennes (3)


License

OpenEdition Licence for Books (3)


Language

french (3)


Year
From To Submit

2015 (1)

2014 (2)