Search results: Found 10

Listing 1 - 10 of 10
Sort by
Mythes et légendes de la conquête de l'Amérique

Author:
ISBN: 9782753524422 DOI: 10.4000/books.pur.47916 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’étude des mythes et légendes qui expliquent et soutiennent la poussée expansionniste européenne sur le continent américain donne une dimension nouvelle à l’irruption des hommes de l’Ancien Monde dans les Amériques. L’on s’est efforcé dans ce volume, en s’appuyant constamment sur des documents historiques, de mieux percevoir la mentalité de ces Européens du xvie siècle qui se trouvèrent plongés dans un milieu déconcertant. Contraints de chercher à s’adapter au Nouveau Monde, ces représentants de la civilisation de l’Europe Occidentale se réfugièrent, avec la complicité des Indiens, dans des rêves dorés qui leur permirent de franchir de pénibles obstacles tout en élargissant le champ des connaissances géographiques. Qui n’a pas entendu nommer cet Eldorado que Voltaire sut si agréablement mettre à profit ? Mais le Royaume de l’Eldorado n’est qu’un exemple de ces multiples manifestations de l’imaginaire que l’on présente ici. Au-delà de la réflexion sur l’une des époques les plus passionnantes de l’histoire, ce travail universitaire cherche à pénétrer dans l’inextricable labyrinthe de l’âme humaine.

Keywords

conquête --- Amérique --- imaginaire

Vers un nouveau monde atlantique : Les traités de Paris, 1763-1783

Authors: --- ---
ISBN: 9782753556034 DOI: 10.4000/books.pur.47795 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

À l’article 4 du traité signé à Paris le 10 février 1763 entre la Grande-Bretagne et la France, on peut lire que « Sa Majesté Très Chrétienne cède et garantit à sadite Majesté britannique, en toute propriété, le Canada avec toutes ses dépendances ». Vingt ans plus tard, de nouvelles négociations franco-britanniques, commencées en avril 1782, se terminent le 3 septembre 1783 par la signature du second traité de Paris, dans lequel la Grande-Bretagne reconnaît l’indépendance des États-Unis d’Amérique. Ainsi, en l’espace de deux décennies, ces deux traités délimitent un tournant majeur dans l’histoire de l’Amérique du Nord. Ils marquent l’aboutissement de plusieurs siècles de rivalités coloniales entre Français et Anglais en Amérique du Nord et annoncent le point de départ d’un « monde atlantique nouveau » dont les États-Unis deviendront le centre. Ce livre entreprend de dresser un inventaire de tous les aspects de cette période de conflits et de négociations : la guerre au xviiie siècle et la marine française, la diplomatie et l’art de la paix, les ambitions impériales françaises hors d’Amérique du Nord, le devenir des populations confrontées à de nouvelles lois et règles de vie : Canadiens, Amérindiens, Anglo-américains.

Les Indiens des frontières coloniales : Amérique australe, XVIe siècle-temps présent

Authors: --- ---
ISBN: 9782753568099 DOI: 10.4000/books.pur.110043 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

En quoi l’Amérique australe serait-elle traversée par des « frontières coloniales » jusqu’au XXe siècle ? En effet, si la conquête de l’Amérique par les Européens s’est concrétisée par leur prise de possession rapide de territoires répartis sur l’ensemble du continent, dès le XVIe siècle ils se heurtent à des limites qui marquent le pas de l’expansion coloniale. Celles-ci sont imposées par des peuples amérindiens qui résistent à leur avancée ; elles sont aussi environnementales, des milieux sont difficiles à pénétrer ou à contrôler. D’autres territoires restent éloignés des grandes voies de circulation. De sorte qu’au milieu du XIXe siècle, une grande partie des terres américaines demeure à l’écart de l’expansion européenne. Les années 1860-1880 marquent la fin du processus de conquête des terres amérindiennes, qui se prolonge néanmoins jusqu’au XXe siècle dans des espaces plus difficiles d’accès. Cet ouvrage analyse en quoi les régions de l’entre-deux restent dans la longue durée des espaces mouvants, des points de rencontre, où se font face l’autonomie indienne et le pouvoir colonial hispanique. Ces espaces ne sont pas une ligne radicale, mais une zone poreuse faite d’échanges, de négociations et de conflits. Le Cône sud constitue un observatoire privilégié permettant de travailler des régions qui transcendent les limites administratives des empires hispano-portugais, puis celles des États-nations. Le livre s’ouvre sur les systèmes classificatoires des altérités indiennes fabriqués par le monde colonial en fonction de son entreprise hégémonique. La deuxième partie se situe à l’époque républicaine, au XIXe siècle, qui scelle l’encerclement puis la défaite militaire des derniers groupes indiens souverains. L’ouvrage se clôt sur le cas singulier du Chaco qui connaît la poursuite, encore au XXe siècle, d’un état de choses rejoignant par bien des aspects le plus classique des colonialismes de l’époque impériale.

Francisco Morazan : Le bolivar de l’Amérique Centrale ?

Author:
ISBN: 9782753578609 DOI: 10.4000/books.pur.138580 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Qu’est-ce qu’un héros ? Comment un personnage historique peut-il incarner des espoirs au présent longtemps après sa mort ? Quels sont les liens entre les modèles héroïques et l’invention des nations ? En quoi la fabrique de héros soutient-elle la légitimité au pouvoir de différents gouvernements ? Autant de questions traversant cet ouvrage qui retrace le processus d’héroïsation et les usages politiques du caudillo libéral hondurien Francisco Morazán. De 1830 à 1839, Morazán dirige la République fédérale d’Amérique centrale qui réunit le Guatemala, le Salvador, le Honduras, le Nicaragua et le Costa Rica. La particularité du processus indépendantiste de la région (absence de lutte armée face à la couronne espagnole et annexion au Mexique), a fait de l’époque fédérale un mythe d’origine associé à son président. Comme Bolívar, Morazán représente de surcroît un idéal unioniste. Pourtant, les conflits politiques et militaires entre élites locales ont empêché la Fédération centraméricaine de se consolider et Morazán est fusillé en 1842. Plutôt que de redonner une dimension « objective » au personnage, cet ouvrage met en relief les aspects symboliques qui ont reconstruit son image, depuis son exécution jusqu’au centenaire de sa mort en 1942. La perspective comparative entre les cinq États centraméricains permet de dégager différentes mémoires et de présenter les multiples facettes d’une figure kaléidoscopique. Étudier le héros en dit finalement beaucoup sur les acteurs du culte.

Entre mémoire collective et histoire officielle : L'histoire du temps présent en Amérique latine

Authors: ---
ISBN: 9782753566729 DOI: 10.4000/books.pur.100931 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Cet ouvrage explore les différentes approches menées en histoire du temps présent latino-américain par des historiens, des sociologues, des anthropologues d'Europe et d'Amérique latine. Si la violence des années de guerre froide a marqué en profondeur cette partie du continent, le XIXe siècle des indépendances et de la formation républicaine comme le passé colonial ne sont pas pour autant absents. Bien au contraire, ces moments anciens demeurent intensément constitutifs du passé/présent qui travaille ces sociétés. En effet, le processus d'ouverture et de renouvellement politique qui s'affirme aujourd'hui en Amérique latine favorise conjointement un mouvement de démocratisation de la relation au passé et dans l'écriture de l'histoire. Les mémoires indiennes, l'enquête orale, la transmission du souvenir par le théâtre alternatif participent de ces nombreuses voies qui expérimentent la démocratisation de l'histoire. Entre mémoire collective et histoire officielle analyse ainsi la relation que ces sociétés construisent aujourd'hui avec un passé/présent inscrit dans la longue durée, où cohabitent les héros plus que les victimes, où comme on l'observe par ailleurs dans l'Espagne contemporaine la mémoire individuelle et collective est davantage perçue comme un droit et non comme un devoir, dans la perspective de pouvoir vivre ensemble.

Les hommes transparents : Indiens et militaires dans la guerre du Chaco (1932-1935)

Authors: --- --- ---
ISBN: 9782753567344 DOI: 10.4000/books.pur.102218 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La guerre du Chaco (1932-1935) est le conflit international le plus meurtrier qui s’est déroulé en Amérique au XXe siècle. Pendant trois ans les armées paraguayenne et bolivienne – près de 400 000 hommes au total – s’affrontèrent pour 300 000 km2 de brousse dont elles revendiquaient la souveraineté au nom de « droits » remontant à la colonisation espagnole. Aux alentours de 80 000 soldats paraguayens et boliviens sont tombés durant cette « Grande Guerre américaine ». La guerre du Chaco a fermé le cycle de la formation territoriale des républiques d’Amérique latine ouvert au début du XIXe siècle à la suite de l’implosion de l’empire espagnol. Elle marqua plus encore l’aboutissement de l’absorption par les États des territoires indiens restés à l’écart de la conquête depuis le XVIe siècle. Fondé sur une méthode pluridisciplinaire, ce livre interroge le processus de colonisation du Chaco Boréal dans les années 1920 et 1930 correspondant à l’installation des armées paraguayenne et bolivienne, puis à l’épisode de la guerre. L’analyse des relations Indiens/militaires a été privilégiée. Elles constituent le prisme permettant d’observer avec le plus d’acuité l’implantation des États dans la région, de saisir la relation que les républiques ont envisagé de nouer avec les Indigènes à cette époque, et de savoir comment les nations indiennes ont conçu cette relation de leur côté.

Esquiver les frontières : Expérience migratoire, identités et rapport au groupe des Indiens Mexicains

Author:
ISBN: 9782753578616 DOI: 10.4000/books.pur.137926 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Que signifie être indien et migrant en Amérique, au début du XXIe siècle ? L’ampleur des migrations indiennes mexicaines au cours des dernières décennies et la mise en place au Mexique de politiques de reconnaissance donnent à la question une actualité particulière. Cet ouvrage suit des femmes et des hommes identités comme Indiens qui se sont d’abord installés à Mexico avant d’émigrer aux États-Unis, sans titre de séjour, dans le Wisconsin. Il s’interroge sur le poids de l’expérience de l’altérité sur les projets migratoires. Pourquoi, alors que les communautés d’origine constituent une ressource pour émigrer, de nombreux migrants cherchent à s’en éloigner une fois aux États-Unis ? Dans cette gestion de la différence ethno-raciale, quel est le rôle des contextes locaux et d’une expérience migratoire intergénérationnelle, articulant migration interne et internationale ? Quel soutien les migrants trouvent-ils malgré tout dans leur communauté d’origine et comment les frontières de celle-ci se redessinent-elles au fil des mobilités ? Quelles stratégies développent-ils face au racisme et quels apprentissages transposent-ils d’une société à l’autre ? Attentive à l’intersection des rapports sociaux de classe, d’ethnicité, de genre et de statut migratoire, l’enquête s’approche au plus près du vécu quotidien des migrants. Elle montre que les populations indiennes sont emblématiques des formes contemporaines de la migration : naviguant dans des contextes sociétaux distincts, elles s’adaptent en permanence à la diversité des régimes d’altérité.

Guerre et métissage au Paraguay, 2001-1767

Author:
ISBN: 9782753567825 DOI: 10.4000/books.pur.142302 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:35
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le Paraguay est surtout connu pour les Missions que les Jésuites réussirent à implanter durablement entre 1609 et 1767 parmi les Indiens Guarani. Pourtant, cette terre paradoxale au cœur de l’Amérique du Sud, où un évêque peut devenir président comme en avril 2008, a une longue histoire marquée par des bouleversements sans précédents. Pendant la guerre qui opposa le pays à la triple Alliance de l’Argentine, du Brésil et de l’Uruguay, entre 1864 et 1870, plus de soixante pour cent de sa population a péri, surtout ses hommes. La mémoire de cette année zéro hante encore aujourd’hui ses habitants qui, locuteurs du guarani, ne sont cependant pas Indiens. Partant d’une ethnographie des hameaux d’une ancienne réduction jésuite, l’ouvrage donne d’abord à comprendre le rapport que les habitants entretiennent à leur langue guarani mêlée d’espagnol, à leurs terres, à leurs ancêtres et à la guerre. Puis grâce à une plongée dans les archives jusqu’en 1767, le livre reconstitue le passé qui fut balayé par la grande rupture de 1870. Se saisissant des notions de métissage, de mémoire, de tactique et d’interstices, cet essai rencontre les travaux de langue anglaise développés sous l’appellation d’études subalternes.

Diplomaties culturelles et fabrique des identités : Argentine, Brésil, Chili (1919-1946)

Author:
ISBN: 9782753578647 DOI: 10.4000/books.pur.137792 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

S’inscrivant dans le champ de l’histoire des relations culturelles internationales, cet ouvrage analyse de manière comparatiste et transnationale l’élaboration d’une diplomatie culturelle par l’Argentine, le Brésil et le Chili dans la période de l’entre-deux-guerres. Notre but est de montrer comment, à partir des toiles tissées par les différentes structures et dynamiques de la coopération intellectuelle, internationale, continentale ou latino-américaine, l’Argentine, le Brésil et le Chili ont forgé les instruments d’une diplomatie culturelle et ont bâti une certaine image d’eux-mêmes sur la scène internationale. Cet ouvrage vise à mettre en lumière que les initiatives argentine, brésilienne et chilienne sur le terrain de la diplomatie culturelle ne prennent corps et sens que dans la mesure où elles s’insèrent dans des dynamiques qui dépassent leurs frontières. Dans le cadre d’une étude sur la diplomatie culturelle, la question de l’identité nationale est au coeur de la réflexion. Nous nous inscrivons donc dans une perspective qui relève tout autant de l’histoire des relations internationales que de l’histoire culturelle, aux confins des débats sur l’identité nationale et sur la définition de la politique étrangère.

L’espace du Nouveau Monde : Mythologies et ancrages territoriaux

Authors: --- --- --- --- et al.
ISBN: 9782753552821 DOI: 10.4000/books.pur.86357 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

En apprendre autant sur la notion d’espace que sur les Amériques, tel est l’objectif de cet ouvrage. Il aborde les manières qui furent et sont encore celles des individus et des groupes d’habiter cette portion du globe, une parmi d’autres, mais unique ne serait-ce que par la puissance que sa simple évocation exerce sur notre imaginaire. Les auteurs nous présentent, indissolublement liés, d’un côté, l’espace, concret, relationnel, actant et construit, de l’autre les Amériques, creuset(s) et terreau(x) infini(s) comme contradictoire(s) de tous les possibles. La mise en tension de ces deux entrées, dont les éléments forment système, renvoie aux thèmes de l’imaginaire et de sa force, du mythe et de ses frontières, de la dialectique du dehors et du dedans, du couple ailleurs/nulle part et enfin de l’ancrage, thèmes qui organisent les contributions d’une quinzaine d’auteurs, relevant d’un vaste éventail de disciplines. Cette diversité permet de jongler non seulement avec les approches mais aussi avec les différentes échelles, du continent au jardin, pour suggérer comment habiter l’espace, aux Amériques comme ailleurs, revient à « faire avec » cet espace et ce qui le compose, matériellement, socialement, mais aussi sur le plan des imaginaires et des mythes, renvoyant à l’actuel comme aux passés réels ou fantasmés, aux avenirs possibles aussi. La conquête semble être ce qui caractérise le plus ces « faire avec » illustrant une espérance qui se concrétise physiquement, matériellement, immatériellement et symboliquement. L’espace, dans les Amériques, convoque et véhicule des pratiques et des imaginaires (tous deux liés) qu’il sédimente ou oublie : il se renouvelle par lui-même et sur lui-même, alternant ruptures et ancrages.

Listing 1 - 10 of 10
Sort by
Narrow your search

Publisher

Presses universitaires de Rennes (10)


License

OpenEdition Licence for Books (10)


Language

french (10)