Search results: Found 3

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Les mises en scène(s) de l’espace : Faux-semblants, ajustements et expériences dans la ville

Authors: ---
ISBN: 9791034404322 DOI: 10.4000/books.pus.12615 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Strasbourg
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Vécue et éprouvée, pensée et mise en mouvement par ceux qui l'habitent, la ville, en tant qu'espace citadin, communautaire, municipal, est l'enjeu de symboliques nationales, de processus concurrents d'appropriations, de dynamiques sociales. À travers des exemples pris à Londres, Paris, Strasbourg. Mulhouse. Édimbourg aux xixe et xxe siècles, dans lesquels la géographie culturelle et l'histoire de la sensibilité à l'environnement urbain sont prises en considération, il est ici question des enjeux de ces mises en scènes en termes de contrôle social et d'identités collectives. Que ce soit par le biais de parcours imaginés ou bien par celui d'appropriations « illicites », comment les individus et les groupes sociaux réagissent-ils vis-à-vis des mises en scène(s) proposées et comment les identités spatialisées sont-elles intériorisées ? L'ouvrage s'organise en trois parties, qui correspondent aux trois axes de cette question. Délimiter des territoires, à savoir fixer et circonscrire l'inscription dans l'espace urbain de comportements constitués comme déviants (par exemple l'ivrognerie et la défécation). Préserver des lieux, c'est-à-dire constituer des espaces singuliers soustraits au paysage urbain, à ses règles communes et à ses contraintes, créer des espaces de liberté, de sociabilité ou tout simplement d'intimité. Disputer l'espace, au sens de composer avec les projections symboliques des groupes dominants et du pouvoir d'État, processus dans lequel résistances et esquives des citadins s'exercent subtilement, contre le « marquage » des lieux, et cherchent à faire vivre de nouvelles territorialités.

Les élites régionales, (xviie-xxe siècle) : Construction de soi-même et service de l'autre

Authors: --- ---
ISBN: 9791034404377 DOI: 10.4000/books.pus.11914 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Strasbourg
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Une équipe d'historiens européens propose une présentation des élites, plurielles, plastiques et évolutives, en tentant une double contextualisation, régionale et socio-culturelle. Seule une « migration mentale » permet à l'historien du xxie siècle de juger de ce qu'il y a de « meilleur » ou de « plus parfait » – telles sont en effet les définitions que proposent des élites le Dictionnaire de Furetière et l'Encyclopédie de Diderot – en faisant abstraction de ses mentalités et en s'abstenant d'appliquer ses propres normes à des temps révolus. Il découvre ainsi non d'abstraites figures géométriques, mais des êtres humains avec leur sensibilité et leurs réactions. D'où la variété de la galerie de tableaux proposée au lecteur. Aux éminentes figures des gouvernants, diplomates, parlementaires, lettrés, journalistes, s'ajoutent celles, plus modestes, des petits patrons d'industrie, des professeurs de collège, des « coqs de village », des médecins cantonaux: notabilités au petit pied qui partagent parfois la culture populaire et cherchent à se pérenniser en constituant des dynasties. Les fondements de leur prééminence? Le patrimoine, la compétence ou le savoir, eux-mêmes générateurs de pouvoir politique et d'estime sociale.

Éloignement géographique et cohésion familiale (xve-xxe siècle)

Authors: ---
ISBN: 9791034404308 DOI: 10.4000/books.pus.12801 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Strasbourg
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

De la fin du Moyen Âge à la Grande Guerre, les cas d'éloignements géographiques ne manquent pas et les familles multiplient les moyens susceptibles de protéger leur identité et leur cohésion. Creusée par l'altérité culturelle, atténuée par un entourage familier, altérée par la durée de la séparation et appréhendée différemment selon que l’éclatement de la famille soit une pratique courante, un événement exceptionnel ou imposé, la perception de l'éloignement n’est jamais proportionnelle à la distance mais bien sujette à des circonstances spécifiques. Si la correspondance, l’envoi de cadeaux et de portraits, la fréquentation des mêmes demeures, les rencontres périodiques, l'accueil de connaissances communes, le partage de références et de relations servent le même objectif - renforcer le sentiment d’appartenance commune et s'obliger les uns les autres -, ces « gestionnaires de la distance » constituent dans le même temps une ressource inégalement partagée et participent à une recomposition des rôles et des hiérarchies internes à la famille. Ce volume rend compte de la réflexion menée au cours de deux journées d’études organisées à l’université Marc Bloch de Strasbourg, en septembre 2004, par l'Équipe d'accueil « Sciences historiques » (EA 3400).

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Narrow your search

Publisher

Presses universitaires de Strasbourg (3)


License

OpenEdition Licence for Books (3)


Language

french (3)