Search results: Found 2

Listing 1 - 2 of 2
Sort by
Le duc de Mercœur : Les armes et les lettres (1558-1602)

Authors: ---
ISBN: 9782753566484 DOI: 10.4000/books.pur.98534 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce volume propose une enquête sur la fonction de la culture littéraire dans les pratiques et dans la représentation d’un grand seigneur à la fin du XVIe et au début du XVIIe siècles. Philippe-Emmanuel de Lorraine, duc de Mercœur, a été le beau-frère d’Henri III, mais il rejoint la Ligue dans la dernière phase des guerres de religion : dans sa province bretonne, il mène le combat contre les armées royales, et il sera le dernier des ligueurs à se rallier à Henri IV. C’est en partie pour occulter ce passé de rebelle qu’après sa mort, survenue quelques années plus tard, ses thuriféraires élaborent le portrait d’un gentilhomme cultivé, possesseur d’une énorme bibliothèque et protecteur des lettrés. Il s’agit toutefois de faire la part de l’idéalisation dans cette construction rétrospective, et d’interroger la place effective qu’ont occupée les lettres dans cette vie largement consacrée aux armes. Cet ouvrage réunit des contributions d’historiens et de littéraires, qui analysent d’abord la carrière, les ambitions et les moyens politiques et militaires du duc, puis la réalité de la protection qu’il a accordée aux lettrés, la représentation de Mercœur que les écrivains qu’il a protégés ont élaborée au cours de son existence et les idéaux qu’ils ont associés à sa cause ; enfin le contenu de la bibliothèque ducale à partir d’un inventaire après décès.

Les États du dialogue à l’âge de l’humanisme

Authors: --- ---
ISBN: 9782869065383 DOI: 10.4000/books.pufr.8149 Language: French
Publisher: Presses universitaires François-Rabelais
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:43
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Durant la Renaissance, le dialogue est partout, dans tous les champs du savoir et de l'expression « littéraire » comme dans tous les pays d'Europe. Ses formes sont d'une déconcertante diversité, s'adaptant et se déployant selon des temporalités elles-mêmes très variables. L'on pourrait s'amuser à dire, en partant du constat qu'il faut attendre le dernier tiers du XVIe siècle pour voir apparaître ses premières théorisations (Carlo Sigonio, Sperone Speroni, Torquato Tasso), que, pendant longtemps, s'il est partout, le dialogue n'est à proprement parler nulle part : il reste sans territoire défini, ni même sans doute définissable, dans l'univers des genres de l'écrit et a fortiori dans ses relevés cartographiques. Sans territoire circonscrit au sens propre non plus, puisque né dans sa forme « moderne » en Italie (avec Pétrarque comme initiateur), mais en un âge que caractérisent la densité et la continuité des échanges entre lettrés de différentes « nations », il semble étendre inexorablement et durablement son aire d'extension. Absolument et définitivement sans territoire ? L'observateur attentif pourra cependant distinguer des « couleurs locales » : outre le cas, italien, le mieux connu sans doute, le plus logiquement marqué par des studia humanitatis, y aurait-il un filon espagnol, marqué par un esprit de sérieux couplé à la promotion résolue des langues vulgaires, castillan au premier chef, et volontiers tourné vers les horizons géographiques nouveaux ? Une veine française, très sensible à l'hybridation, voire à la déconstruction ? Et qu'en est-il des aires laissées de côté, l'anglophone notamment ?

Listing 1 - 2 of 2
Sort by