Search results: Found 3

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Les formes de l'échange : Communiquer, diffuser, informer, de l'Antiquité au XVIIIe siècle

Author:
ISBN: 9782753568860 Year: DOI: 10.4000/books.pur.129585 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La communication, entendue à la fois comme l’établissement d’une relation interpersonnelle et un système de transmission d’informations, intéresse l’histoire des régulations sociales. Elle présente deux caractéristiques importantes pendant la longue période qui va de l’Antiquité au XVIIIe siècle : les langues n’y étaient pas encore des marqueurs d’identités nationales et, en ces siècles où le télégraphe, le téléphone et l’Internet n’existaient pas, la diffusion de toute information demeurait tributaire de la distance et de la lenteur des moyens de transport. Pour étudier la manière dont les individus se sont parlé et dont des institutions comme l’État et l’Église ont échangé des renseignements et des informations, deux thèmes ont retenu l’attention des auteurs de ce recueil : l’usage de la langue comme mode de régulation sociale, et la question des processus de communication et de diffusion de l’information. L’usage de la langue ne concerne pas les seuls linguistes. L’intérêt porté récemment aux transfuges, aux « renégats » et aux intermédiaires a incité des historiens à étudier les pidgins et les métissages linguistiques. Ce renouvellement de la recherche permet de privilégier ici trois questions : le rapport entre langue et identité, la langue que les missionnaires devaient utiliser à l’époque médiévale pour convertir, et l’histoire singulière des langues savantes ou imaginaires porteuses de rêves d’universalité. La « circulation de l’information », concept commode mais discutable, car l’information n’est pas un objet que l’on déplace, peut être comprise comme un processus de communication. Sensibles à son importance dans la vie politique, commerciale et culturelle, les historiens en font aujourd’hui un objet d’étude. Dans ce volume, ils mettent l’accent sur les vecteurs de diffusion de l’information (courriers officiels, journaux intimes, périodiques), sur la manière dont l’Église et des ordres religieux utilisèrent - et manipulèrent - l’information, et sur les moyens dont disposaient les gouvernements et les civils pour obtenir des renseignements en temps de guerre.

Érudition et culture savante : De l'Antiquité

Authors: ---
ISBN: 9782753560260 Year: DOI: 10.4000/books.pur.89736 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’érudition renvoie à la collecte, à la lecture et à l’exploitation des sources. Pendant quinze siècles, du IIIe au XVIIIe siècle, dans l’Europe de culture gréco-latine et au Proche-Orient, les érudits ont abondamment puisé dans les écrits des Anciens, mais loin d’être de simples compilateurs, ils s’appropriaient les écrits qu’ils citaient, s’efforçaient de les rendre accessibles à leurs lecteurs et les mettaient au service d’un projet pédagogique ou intellectuel cohérent. Les écrits des érudits renseignent sur leur manière de travailler et sur les objectifs qu’ils poursuivaient. L’érudition fut-elle neutre ? Avait-elle pour seule mission de diffuser des savoirs et d’accroître la connaissance dans différentes disciplines ? Quels que fussent ses objectifs, elle reposait sur des pratiques que l’on retrouve pendant quinze siècles : l’apprentissage de langues étrangères, l’emprunt de manuscrits, le recours constant à la correspondance. Les aspects matériels de l’érudition sont un aspect important de la vie intellectuelle. Le travail effectué dans les scriptoria, la mise au point d’index et de tables des matières, la publication de lieux communs aidèrent les savants dans leurs recherches. Au XVIIIe siècle, la figure de l’honnête homme, qui supplanta celle de l’érudit, posa des problèmes spécifiques aux éditeurs qui durent mettre en œuvre de nouvelles stratégies pour minimiser les risques que leur posaient les livres érudits. À côté des savants et des humanistes reconnus, des hommes et des femmes participaient à la vie intellectuelle de leur époque, sans rédiger d’œuvres majeures. Membres de réseaux de correspondants, vulgarisateurs éclairés, lecteurs attentifs, ils contribuaient à la diffusion de la culture savante en enseignant, en encourageant la vie de l’esprit et en faisant connaître par leurs écrits les idées nouvelles.

Les justices de village

Author:
ISBN: 9782868477545 9782753524309 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Added to DOAB on : 2017-03-22 17:18:59
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La sentence est connue : "" La Justice des Villages est très mauvaise parce qu'elle est rendue par des gens de peu, sans honneur, sans conscience, gens qui de leur jeunesse n'ayant appris à travailler ont fait état de vivre aux dépens et de la misère d'autrui, gens accoutumés à vivre en débauche aux tavernes qui changent tous les jours de personnage, parce que celui qui est aujourd'hui Juge en un Village est demain greffier en l'autre... "" (Charles Loyseau, Discours de l'"" abus des Justices de...

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Narrow your search