Search results: Found 3

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Gonzalo de Berceo – Sacrement et Apocalypse : Le sacrifice de la messe et les signes qui apparaîtront avant le Jugement dernier – Traduction

Authors: ---
ISBN: 9782919448340 DOI: 10.4000/books.esb.1111 Language: French
Publisher: e-Spania Books
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-12 11:49:50
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’autel, le Temple, le Sang, l’Agneau : les perspectives eschatologiques du sacrement de l’eucharistie déploient les images phares de l’Apocalypse de Jean. Gonzalo de Berceo fait œuvre spirituelle plutôt que doctrinale dans ces deux poèmes, moins réputés que les vies de Saints ou que l’œuvre mariale de cet auteur, qui écrivait à San Millán de la Cogolla vers le milieu du XIIIe siècle. Pourtant, face aux Miracles de notre Dame, ici, la présence rédemptrice du Christ, dans le sacrement ainsi que dans l’évocation des temps derniers, ne manque pas de force. Le rituel de la messe est une prière de rédemption pour la « famille » monastique. Miracles et sacrements ont en commun de montrer dans le monde terrestre l’intervention du divin. Mais contrairement aux miracles, où Dieu manifeste sa puissance, la déléguant souvent à Marie et à ses saints, dans le sacrement de l’eucharistie, il se donne mystérieusement et pleinement dans sa divinité. Le mystère de la transsubstantiation réalise l’avènement du Christ parmi les hommes quand la messe est célébrée ; cette révélation est également portée par la vision initiatique de Jean (Αποκάλυψις Ιησού Χριστού, « la révélation de Jésus-Christ »), référence explicite, à travers Saint Jérôme, des Signes qui apparaîtront avant le Jugement dernier.

Labyrinthe de Fortune

Authors: --- ---
ISBN: 9782919448364 DOI: 10.4000/books.esb.1168 Language: French
Publisher: e-Spania Books
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-12 11:49:50
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Emporté sur un char tiré par des dragons, le poète se retrouve dans un désert peuplé d’une foule. Tous veulent entrer dans la maison labyrinthique de Fortune : mais celle-ci passe au deuxième plan, car Providence offre au poète de le guider dans sa visite. Elle éclaire pour lui le sens, clairvoyante jusqu’en l’avenir, comme le devient le poème. Ordre social, éclat des armes, vertus et vices, rênes du pouvoir, l’histoire vue dans la ciselure de l’art, prophétie de l’avènement politique du roi Jean II. Juan de Mena emmène le lecteur en cadence jusqu’à ce lever du jour.

Keywords

poète --- Moyen Âge --- Jean II --- Juan de Mena

Livre de Bon Amour : Nouvelle traduction du Libro de buen amor

Authors: --- --- ---
ISBN: 9782919448104 DOI: 10.4000/books.esb.295 Language: French
Publisher: e-Spania Books
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-12 11:49:50
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le Livre de bon amour raconte et chante, prie et plaisante, tout au long de plus de 1600 strophes, la plupart écrite en une adaptation du « métier de clergie » (les vers ont de 14 à 16 syllabes), les autres selon des formes lyriques inspirées de diverses traditions. Plus contemporaine de Pétrarque que de Dante, son écriture est portée par le désir spirituel du salut et par la joie carnavalesque d’un érotisme parfois cru, parfois voilé. Il puise aux sources de la tradition scolastique, mais ne dédaigne pas une veine plus paillarde. Un archiprêtre y est mis en scène, qui est également le narrateur d’aventures galantes moins biographiques que destinées à illustrer la casuistique amoureuse de façon vivante, joyeuse et légère. La mort, cependant, est plusieurs fois au rendez-vous et fait l’objet d’une méditation pleine d’émotion. Au Moyen Âge, la vie n’est pas loin de la mort et vice-versa. De là, la ronde dans laquelle le Livre entraîne son lecteur, d’aventure en aventure, de méditation en méditation. Il s’encadre mystiquement de « Joies de Marie », deux au début, deux à la fin, où s’arrête cette traduction. Entre ces prières musicales se déploie la ronde du temps, de mai à février et de février à mai, en un éternel retour du printemps si propice à l’amour. Pas de solution de continuité entre les expressions de l’amour divin et celles de l’amour charnel, quasiment bestial lors des rencontres de montagnardes. L’amour est un, à chacun de savoir à quel niveau le prendre, pour gagner le paradis. Ce n’est pas le Livre qui le commandera ; conscient de la relativité des points de vue, il remet au lecteur subtil la responsabilité du sens à trouver dans l’écriture et celle de ses choix. A-t-il été écrit en prison, comme le déclare au XVe siècle le copiste du manuscrit de Salamanque, l’un des trois principaux où est conservé ce chef d’œuvre médiéval ? En tout cas, il ne l’a pas été d’une seule traite (1330-1343), même s’il forme un tout plus cohérent que la diversité des motifs abordés ne le laisse croire au premier abord. L’identité précise de son auteur reste un mystère. Les archives de Hita ont disparu, pour la période où le dit Juan Ruiz aurait pu en être l’Archiprêtre. Plusieurs personnages, sortis d’autres documents, pourraient être ce Juan Ruiz qui fait rimer son nom avec « raiz », racine, en un projet poétique de fondation et avec un clin d’œil, peut-être, sur une érotique identité, bien propre à un homme « né sous le signe de Vénus ».

Keywords

España --- Medioevo --- apocalíptica

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Narrow your search

Publisher

e-Spania Books (3)


License

OpenEdition Licence for Books (3)


Language

french (3)