Search results: Found 7

Listing 1 - 7 of 7
Sort by
Les Écoles dans la guerre

Author:
ISBN: 9782757407653 9782757414279 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires du Septentrion
Added to DOAB on : 2017-03-08 14:25:19
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L'École n’est pas hors du monde et hors du temps. Lorsque les « malheurs de la guerre » frappent un territoire et ses habitants, les acteurs éducatifs et les structures scolaires sont touchés. La mobilisation des hommes pour le combat atteint les personnels et les plus grands élèves ainsi que les étudiants, qui délaissent la plume et le verbe pour l’épée et le fusil. À l’arrière, les acteurs de l’École tentent de maintenir en vie les structures scolaires et universitaires et de les mobiliser ...

Éducation, Religion, Laïcité (xvie-xxe s.). Continuités, tensions et ruptures dans la formation des élèves et des enseignants

Author:
ISBN: 9782490296170 Language: French
Publisher: Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:38
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Si Religion et Éducation sont longtemps indissolublement et étroitement liées, à la fois dans les contenus enseignes, dans les valeurs transmises et les missions fondamentales fixées à l'existence humaine, si les personnels des structures éducatives sont aussi très longtemps des religieux, il n'en demeure pas moins qu'un lent et sinueux processus de distanciation est mis en œuvre qui aboutit à leur séparation plus ou moins radicale. La sécularisation progressive des personnels de l'Instruction publique s'accompagne, à la fin du xixe siècle d'une laïcisation des contenus enseignés mais aussi des maîtres et des maîtresses de l'école publique. Plutôt que de revenir sur ces réalités générales, déjà fortement travaillées par les historiens, cet ouvrage, fruit de deux journées d'études organisées par Jean-François Condette au sein du Laboratoire IRHiS de l'Université de Lille 3 (UMR CNRS 8529) se propose de focaliser les analyses sur deux thématiques plus précises qui sont celle de la formation des enseignants et celle des tensions et conflits entre religions, éducation et laïcité. Faisant délibérément le choix de la longue durée, puisqu'elles couvrent une large période allant du xvie au xxe siècles, les 23 contributions proposées insistent à la fois sur les continuités, les ruptures et les tensions qui marquent les relations entre Religion et Éducation mais aussi sur les possibles « accommodement » et les phases de dialogue qui, moins connues, existent également. Cet ouvrage s'intègre dans le Plan-Pluri-Formation (PPF) Éducation et Religion développé entre 2007 et 2010 par le laboratoire IRHiS-Lille 3, dirigé par les professeurs Jean-François Chanet et Philippe Guignet, et bénéficie du soutien financier de ce même PPF.

Keywords

laïcité --- France --- religion --- éducation --- formation

Les lettrés de la République : Les enseignants de la Faculté des Lettres de Douai puis Lille sous la Troisième République (1870-1940)

Author:
ISBN: 9782905637802 Language: French
Publisher: Publications de l’Institut de recherches historiques du Septentrion
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:38
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Simples machines à délivrer les grades ou lieux de conférences mondaines, les facultés des lettres sont profondément rénovées à partir de 1880, sous l’égide des Républicains désormais maîtres du pouvoir. Il s’agit de les transformer en véritables foyers de science, sur le modèle allemand, mais aussi en foyer d’esprit public au service de la nation. Les facultés de province, peu étudiées par les chercheurs, bénéficient de ces efforts polymorphes de l’État républicain et se voient dotées de moyens conséquents. Les acteurs majeurs de ce renouveau sont bien cependant les enseignants qui, au quotidien, animent la vie des facultés, forment les étudiants et font avancer la recherche. La faculté des lettres de Douai, transférée en 1887 à Lille, est un remarquable exemple de cette promotion de l’enseignement supérieur sous la Troisième République. Après avoir présenté l’évolution des effectifs enseignants littéraires entre 1870 et 1940, tout en décrivant l’évolution catégorielle et disciplinaire, l’ouvrage propose une étude des principales caractéristiques de la microsociété littéraire septentrionale (origines sociales, professionnelles, formation universitaire) avant de s’attacher aux liens multiples qui se tissent entre ces enseignants, l’espace local et la nation. La fin de l’ouvrage propose alors les notices biographiques des 93 enseignants titulaires (professeurs et maîtres de conférences) de la faculté des lettres entre 1870 et 1940 ainsi que quelques notices sur les chargés de cours les plus importants.

Le coût des études : Modalités, acteurs et implications sociales, XVIe-XXe siècle

Author:
ISBN: 9782753568594 DOI: 10.4000/books.pur.113657 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Cet ouvrage regroupe dix-neuf contributions de spécialistes fédérées autour du thème central du coût des études, de ses implications scolaires, sociales et politiques. Si l’on insiste souvent en effet sur les dimensions idéologiques et politiques des tensions et des décisions qui concernent les structures éducatives, les historiens ont eu trop tendance à négliger la dimension financière de ces mêmes décisions. Or l’éducation a un coût certain, alimente un « marché scolaire » et fait vivre des entreprises qui lui construisent ses bâtiments, lui fournissent son ravitaillement, ses meubles et son matériel pédagogique. Si l’obsession de la rentabilité des institutions est désormais d’actualité, tout comme la logique managériale et la déclinaison des objectifs en compétences, il s’en faut de beaucoup que ces préoccupations soient entièrement nouvelles. Il s’agit alors d’examiner, au plus près des sources et sur la longue durée qui couvre la période allant du XVIe siècle au XXe siècle, les modalités, les finalités et les conséquences de l’investissement éducatif. Quel est le coût des études, selon les périodes prises en considération, selon les institutions et le niveau d’études choisis ? Comment s’opèrent les montages financiers qui permettent aux institutions éducatives de vivre et de se développer ? Quels sont les principaux acteurs qui financent l’École et pour quelles raisons ? Les Églises et leurs membres, les villes et leur oligarchie, les communautés d’habitants, les notables philanthropes mais aussi les entreprises et les familles participent au financement de l’éducation mais l’on perçoit, dans ces contributions, la progressive affirmation de l’État central qui investit ce champ en imposant ses prérogatives. Le coût des études est aussi un marqueur social extrêmement puissant qui sépare ceux qui peuvent payer de ceux qui ne le peuvent pas, même si tout un système d’aides existe rapidement, englobant bourses et exemptions aux finalités polysémiques. La gratuité de l’enseignement marque à ce niveau une étape fondamentale même si elle ne signifie pas la fin de tout frais pour les familles. Explorant un territoire historique encore peu parcouru, ce livre est aussi, on le devine, au cœur de nos préoccupations actuelles sur l’École et son coût.

Les recteurs : Deux siècles d’engagements pour l’École (1808-2008)

Author:
ISBN: 9782753566521 DOI: 10.4000/books.pur.121851 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Il y a deux cents ans, le décret impérial du 17 mars 1808, en 144 articles, organisait l’Université impériale fondée en 1806. Restaurant les facultés, précisant les grades mais aussi la hiérarchie interne du personnel administratif et enseignant, cet imposant décret jetait les bases de notre système contemporain d’Instruction publique. C’est aussi par ce décret qu’apparaît le recteur d’académie, défini comme le représentant direct du Grand-Maître parisien, chef d’un espace territorial nouveau, l’académie, composée d’un regroupement de plusieurs départements pour la gestion des affaires éducatives. Parfois menacée de suppression, souvent modifiée dans ses attributions règlementaires, la fonction rectorale a surmonté les multiples changements de régime qu’a connus la France depuis 1808, s’affirmant comme une spécificité française. Cet ouvrage revient sur les deux cents ans d’engagements polymorphes des recteurs d’académie au service du développement de l’Instruction publique. Il associe de larges synthèses sur la naissance de la fonction et les principales phases de son évolution, les analyses plus spécifiques sur certains de leurs engagements, tout en proposant des études de cas académiques ou biographiques. Ces contributions permettent ainsi de mieux connaître les recteurs et leur fonction mais aussi de réaliser, par leur intermédiaire, une véritable plongée dans l’histoire de nos structures éducatives contemporaines.

Deux cents ans de progrès éducatifs dans la France septentrionale (1808-2008) : bicentenaire de l’académie de Douai-Lille

Author:
ISBN: 9782757421291 DOI: 10.4000/books.septentrion.40047 Language: French
Publisher: Presses universitaires du Septentrion
Subject: Education
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:52
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Illustré de nombreux documents, accompagné d’une utile bibliographie, cet ouvrage, fruit du séminaire du 4 juin 2008 organisé à l’Université de Lille 3, à l’occasion du bicentenaire du décret du 17 mars 1808 qui organise l’Université impériale, permet de percevoir les grandes évolutions des structures éducatives de la France septentrionale aux xixe-xxe siècles. Il présente de vastes synthèses sur l’histoire des enseignements primaire (Marc Loison), secondaire (Philippe Marchand) et supérieur (Jean-François Condette) de l’académie de Douai-Lille. L’académie de Douai apparaît en effet en 1809, en application du décret du 17 mars 1808, et regroupe alors les départements du Nord et du Pas-de-Calais. Plusieurs fois modifiée dans sa composition départementale (elle regroupe ainsi l’Aisne, les Ardennes, le Nord, le Pas-de- Calais et la Somme entre 1854 et 1962), voyant son siège transféré à Lille en 1888, l’académie retrouve en 1964 sa configuration initiale. Les trois premières contributions permettent de mesurer les continuités et les principales ruptures de l’histoire éducative septentrionale et de mieux saisir l’importance des décisions d’État mais aussi des initiatives locales, souvent relayées par les recteurs. La quatrième contribution (Claude Durand- Prinborgne) mais aussi l’ouverture et la conclusion du séminaire (Bernard Dubreuil) permettent de percevoir les grandes mutations de la fonction rectorale depuis 1945 et de comprendre les défis auxquels est confrontée l’académie de Lille aujourd’hui.

Sur les traces du passé de l’éducation… : Patrimoines et territoires de la recherche en éducation dans l’espace français

Authors: ---
ISBN: 9782858924929 DOI: 10.4000/books.msha.597 Language: French
Publisher: Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:39
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Ce livre invite à examiner les traces du passé de l’éducation par le biais de l’ensemble des supports patrimoniaux qui sont aujourd’hui à la disposition des chercheurs. Il permet également de montrer le rôle de l’historien dans la valorisation scientifique du patrimoine de l’éducation. Cet ouvrage est publié dans le cadre du programme de recherche Patria (Entre histoire et mémoire, le patrimoine aquitain de l’éducation : http://www.patrimoine-aquitain-education.fr/) porté par le CEMMC et l’ESPE d’Aquitaine. Il montre la richesse et la diversité de ce patrimoine éducatif qu’il ne faut pas cependant sacraliser mais étudier en historien, avec méthode et esprit critique. L’ouvrage rassemble les contributions de nombreux chercheurs spécialistes du champ de l’histoire de l’éducation et couvre un grand nombre de domaines concernant l’enseignement, la culture scolaire et plus largement l’éducation et cela à travers trois grands axes : la diversité du patrimoine éducatif pour l’historien, le patrimoine éducatif exploré par les historiens, les nouveaux territoires de la recherche en histoire de l’éducation.

Listing 1 - 7 of 7
Sort by