Search results: Found 2

Listing 1 - 2 of 2
Sort by
Jean de la Varende, écrivain de la fidélité

Author:
ISBN: 9791024011073 DOI: 10.4000/books.purh.8147 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rouen et du Havre
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Pays d'Ouche, Nez de cuir. Le Centaure de Dieu, l'Homme aux gants de toile ! Que de titres prestigieux qui signalent la présence littéraire de Jean de La Varende, attaché fièrement aux valeurs de sa province, écrivain de la fidélité, qui disait de l'un de ses personnages : "Il est mort en aristocrate normand, dans son rêve et dans ses conquêtes." Néanmoins l'œuvre de La Varende reste mal connue, et l'on peut se demander pourquoi. Ce livre voudrait aider le lecteur à se faire, par lui-même, une juste opinion. Il étudie la personnalité sensible de cet écrivain d'énergie et de charme, son habilité de conteur, la qualité de ses jugements artistiques. Il essaie de déterminer sa place dans le courant du genre romanesque à côté des grandes normands, Flaubert. Barbey d'Aurevilly, Maupassant, qu'il a célébrés dans un bel ouvrage. Il voudrait être une invitation au voyage, au jeu des paysages, à la rencontre des moments l'histoire, que La Varende explore avec une curiosité et une culture remarquables.

Keywords

roman --- Normandie --- écrivain

Flaubert et Maupassant : Écrivains normands

Authors: ---
ISBN: 9791024011141 DOI: 10.4000/books.purh.8548 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rouen et du Havre
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:49
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

FLAUBERT : « Plus tard, à cette heure où l’on regarde en soi et autour de soi, il a compris quelle était son originalité, il est devenu un grand romancier, un peintre implacable de la bêtise et de la vilénie humaines. Mais la dualité est restée en lui. Le lyrique n’est pas mort ; il est demeuré au contraire tout puissant, vivant côte à côte avec le romancier, réclamant parfois ses droits, assez sage cependant pour savoir parler à ses heures. C’est de cette double nature, de ce besoin d’ardente poésie et de froide observation qu’a jailli le talent original de Gustave Flaubert. Je le caractériserai en le définissant un poète qui a le sang-froid de voir juste. » (Zola) MAUPASSANT : « On le comprenait parce qu’il était la clarté, la simplicité, la mesure et la force. On l’aimait parce qu’il avait la bonté rieuse, la satire profonde, qui par un miracle n’est point méchante, la gaieté brave qui persiste quand même sous les larmes. Il était de la grande lignée que l’on peut suivre depuis les balbutiements de notre langue jusqu’à nos jours ; il avait pour aïeux Rabelais, Montaigne, Molière, La Fontaine, les forts et les clairs, ceux qui sont la raison et la lumière de notre littérature. Les lecteurs, les admirateurs ne s’y trompaient pas ; ils allaient d’instinct à cette source limpide et jaillissante, à cette belle humeur de la pensée et du style, qui contentait leur besoin. Et ils étaient reconnaissants à un écrivain même pessimiste de leur donner cette heureuse sensation d’équilibre et de vigueur dans la parfaite clarté des œuvres. » (Zola)

Keywords

roman --- journalisme --- Rouen --- écrivain

Listing 1 - 2 of 2
Sort by
Narrow your search