Search results: Found 7

Listing 1 - 7 of 7
Sort by
Juger le faux : (Moyen Âge - Temps modernes)

Author:
ISBN: 9782357231092 DOI: 10.4000/books.enc.253 Language: French
Publisher: Publications de l’École nationale des chartes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le discrimen veri ac falsi appartient depuis les Temps modernes à l’art de l’historien. Récemment le couple vrai/faux est entré uni dans le langage de l’historien qui a cherché ce que le faux lui apprenait de vrai sur la société qui l’avait vu naître, prospérer et souvent demeurer indétecté. Il est peu fréquent cependant que l’on se penche sur les circonstances qui ont déterminé un faux à être repéré et dénoncé, puis que l’on s’attarde sur la manière dont ce dernier était saisi, discuté, éventuellement puni par la justice. Les contributions rassemblées ici prennent le faux comme point de départ et non comme point d’arrivée, autrement dit s’intéressent moins à sa fabrication, à ses modèles ou aux motivations de son faussaire qu’à l’aval de son histoire, depuis la découverte ou la dénonciation jusqu’à son jugement ou sa condamnation, en passant par les moyens et les hommes qui permettent d’établir son caractère falsifié. Ce livre constitue un élément d’une plus vaste enquête engagée autour de l’écrit comme moteur, et non plus seulement symptôme ou instrument, de la construction de l’État et de ses rapports avec la société.

Keywords

histoire --- livre --- Moyen Âge --- temps modernes --- faux --- faussaire

Offices et papauté (XIVe-XVIIe siècle) : Charges, hommes, destins

Authors: ---
ISBN: 9782728310135 DOI: 10.4000/books.efr.1151 Language: French
Publisher: Publications de l’École française de Rome
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La papauté connaît, entre XIVe et XVIIe siècle, des évolutions remarquables qui coïncident avec l'affirmation de l'État en Europe occidentale. La recherche collective internationale dont le présent volume se veut l’écho, aspire à renouveler ce sujet historiographique déjà amplement labouré. Elle tente tout d’abord d’être un pont dressé entre les continents médiévaux et modernes, trop souvent isolés. Elle s’efforce ensuite d’enrayer une tendance traditionnelle à l’analyse distincte que l'on fait de la Curie et de l'État, de la ville de Rome, d'Avignon et des territoires placés sous la souveraineté temporelle du souverain pontife. Le thème retenu a été celui de la difficile et complexe notion de charge publique et d’office, du service du prince au service de l’État et de l’Église. Cette approche ciblée repose sur des études institutionnelles, biographiques ou prosopographiques et permet d’approfondir de manière inédite et originale nos connaissances de cette forme de pouvoir unique qu’est la papauté médiévale et de l’âge moderne.

Offices, écrits et papauté (XIIIe-XVIIe siècles)

Authors: ---
ISBN: 9782728310210 DOI: 10.4000/books.efr.2377 Language: French
Publisher: Publications de l’École française de Rome
Subject: Religion
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La papauté connaît, entre XIIIe et XVIIe siècle, des évolutions remarquables qui coïncident avec l’affirmation de l’État en Europe occidentale. L’écrit, qui permet à toute autorité politique d’immuniser, de statuer, d’informer, de conserver, est un des principaux instruments de sa construction. Ce volume, second écho d’une recherche collective internationale, tente de croiser les questionnements diffus portant sur ces deux objets historiographiques. Sans prétendre offrir une analyse globale de la culture écrite des organes du pouvoir, dans et hors de la curie, ni proposer une véritable histoire documentaire de l’institution pontificale, les études présentées ici permettent de cerner les structures d’évolution de la documentation dans divers secteurs d’intervention de la papauté. Elles appréhendent les interrogations que les mécanismes de rédaction, de transmission et de conservation des informations suscitent. Elles soulèvent avec acuité des questions économiques fondamentales que les registres occultent, voire tentent de celer. De Rome en Avignon, par Pérouse, Bologne et la Savoie, des cours provinciales aux familles cardinalices, de l’armée à la Pénitencerie, du maçon à l’artiste, des premières ébauches de l’écrit à l’évasion du secret d’archives, la richesse des thèmes étudiés, des analyses apportées et des interprétations historiques parcourues approfondissent de manière déterminante nos connaissances de cette forme de pouvoir unique qu’est la papauté médiévale et de l’âge moderne.

Keywords

Avignon --- Bologne --- France --- Jean XXII --- Offices --- Romagne --- Rome --- papauté

Construire l'institution. L’École française de Rome, 1873-1895

Authors: ---
ISBN: 9782728310319 DOI: 10.4000/books.efr.2616 Language: French
Publisher: Publications de l’École française de Rome
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Pourquoi faire de l'historiographie ? Aujourd'hui, alors que l'histoire affronte, comme d'autres sciences, des interrogations existentielles nées de la dilatation de son objet et de l'épuisement des grands paradigmes explicatifs, l'historiographie semble offrir un terrain de repli commode, une sorte d'îlot où attendre le reflux des vagues et prendre un peu de hauteur pendant le mauvais temps. Elle est en réalité autant un miroir offert aux historiens contemporains qu'une aide à la décision en matière de recherche et d'enseignement supérieur. Le présent volume souhaite apporter une contribution à une histoire faite dans le cadre d'institutions pensées pour et par des historiens. À cet égard, les temps de genèse et de jeunesse de l'École française de Rome, dans le dernier quart du XIXe siècle, souvent oubliés, constituent un terrain d'observation privilégié où la multiplication des points de vue des différents acteurs – hiérarchiques, savants, français, italiens – concourent à expliquer les raisons et les modalités d'un enracinement qui a façonné le caractère original d'une communauté scientifique et d'une institution de recherche.

Se donner à la France ? : Les rattachements pacifiques de territoires à la France (XIVe-XIXe siècle)

Authors: ---
ISBN: 9782357231115 DOI: 10.4000/books.enc.297 Language: French
Publisher: Publications de l’École nationale des chartes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La commémoration du cent cinquantième anniversaire de la réunion de la Savoie et du pays niçois à la France, par le traité de Turin du 24 mars 1860, a été l'occasion de prendre quelque recul devant cet événement, et de présenter différents rattachements pacifiques de territoires à la France, du Moyen Âge jusqu'en 1860, en soulignant leurs différents contextes historiques et leurs diverses modalités. Ces rattachements ou réunions n'ont pas eu lieu dans le sang et les larmes, ce qui ne veut pas dire sans tensions ni débats, pendant et après les événements. La grille d'analyse qu'ont affron­tée les participants à ce volume est claire. Comment ces rattachements « pacifiques » sont-ils survenus ? Quel a été leur moteur premier ? L'élan fut-il donné par une élite ou porté par l'ensemble des classes sociales ? Quels furent les termes employés pour définir ces réunions ? Quelle fut l'idéologie (politique, culture, langue), ou - si l'on préfère - la culture politique, qui les a soutenus ? Venait-elle, cette idéologie, de la France elle-même ou des pays « réunis » ? Quels furent les symboles qui les accom­pagnèrent ? Quelles conséquences ces réunions ont-elles eu sur la conscience des pays réunis quant à leur spécificité historique ? En un mot, du Moyen Âge au XIXe siècle, un comparatisme raisonné de ces rattachements était-il possible ?

La Prise de décision en France (1525-1559)

Authors: ---
ISBN: 9782357231276 DOI: 10.4000/books.enc.829 Language: French
Publisher: Publications de l’École nationale des chartes
Subject: Political Science
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Prendre une décision à la Renaissance relève-t-il du fait du prince ? Si la question semble entendue pour les théoriciens partisans d'un pouvoir incarné par un seul homme, l'expérience vécue par les gouvernements princiers ou royal en France, durant les règnes de François Ier et de Henri II, est sensiblement différente. Le circuit de l'information et des requêtes diverses déborde largement la seule initiative royale. Reconstituer les réseaux, factions, partis, clans, fidélités ou clientèles qui évoluent dans l'entourage du prince restitue une part non négligeable du contexte de la décision. La forme la plus pérenne et la plus apparente de cette dernière découle du pouvoir normatif du roi ou du prince : l'acte royal. Mais toute décision passe-t-elle par un acte ? La croissance de l'appareil d'État, l'obéissance consentie des agents du pouvoir, ne permettent-elles pas dans un grand nombre de cas de se contenter d'une indication épistolaire ? L'institution du secrétaire, qui plonge ses racines dans le XIVe siècle et qui a connu un développement remarquable sous Louis XI, conquiert durant le deuxième quart du XVIe siècle une place inédite au sommet des cercles du pouvoir. Enfin, la réception de la décision offre un dernier angle de vue, essentiel. Étape juridique importante mais non exclusive, la promulgation judiciaire et la réception des décisions prises invite à se pencher sur le contrôle de la décision par les corps et compagnies d'officiers, par les pouvoirs intermédiaires (villes, états provinciaux), par les peuples eux-mêmes. Les contributions ici rassemblées apportent un nouvel éclairage sur la société politique de l'État moderne naissant.

Une histoire de la mémoire judiciaire : De l’Antiquité à nos jours

Authors: ---
ISBN: 9782357231061 DOI: 10.4000/books.enc.1556 Language: French
Publisher: Publications de l’École nationale des chartes
Subject: Law
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Si dans la mythologie grecque Clio est bien fille de Mémoire, une histoire de la mémoire judiciaire procède, à l’inverse, de la mémoire à son histoire, de l’Antiquité à nos jours. Associant archivistes, historiens, historiens du droit et juristes, ce volume met l’accent sur les questions d’enregistrement et de mémoire directement induites par l’activité des juges et des tribunaux. De l’écriture aux hommes qui tiennent la plume, de la production des actes aux lieux et aux aléas de leur conservation, de la mémoire judiciaire à ses usages ou à son utilité, trois points de vue convergents sont ainsi privilégiés pour explorer une question aux fortes implications contemporaines : la mise par écrit des actes de la vie judiciaire, la conservation pour « mémoire » des actes, enfin l’exploitation de cette mémoire institutionnelle pour l’écriture de l’histoire et l’apparition éventuelle d’autres formes, parallèles ou concurrentes, de mémoire de la vie judiciaire.

Listing 1 - 7 of 7
Sort by
-->