Search results: Found 8

Listing 1 - 8 of 8
Sort by
Entre calvinistes et catholiques : Les relations religieuses entre la France et les Pays-Bas du Nord (XVIe-XVIIIe siècle)

Author:
ISBN: 9782753567658 Year: DOI: 10.4000/books.pur.103661 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La France et les Pays-Bas du Nord, devenus, à la suite de la guerre de Quatre-Vingts Ans, les Provinces-Unies, ont entretenu des relations nombreuses mais complexes. Tout semble opposer les deux pays : sur le plan politique, un royaume de plus en plus absolu et une république ; sur le plan économique, un État longtemps protectionniste et un autre fondant sa richesse sur la liberté des échanges ; sur le plan religieux, un roi très-chrétien qui se veut le meilleur défenseur du catholicisme et une république calviniste mais tolérante à la plupart des courants religieux de l’époque. Pourtant, il arrive que les deux pays se retrouvent contre un ennemi commun, l’Espagne ; le commerce entre eux est important ; les liens religieux sont constants. C’est ce dernier aspect qu’explore ce volume, à partir d’un colloque tenu à Lyon les 27-29 septembre 2007. L’opposition entre catholicisme et protestantisme est évidemment bien présente, que ce soit dans la polémique néerlandaise contre Louis XIV, dans les terres de mission ou à Orange, mais on se rend compte la plupart du temps que les choses sont beaucoup plus complexes. En effet, au moment des guerres de religion et de la guerre de Quatre-Vingts Ans, les échanges sont constants entre protestants des deux pays, les uns aident les autres, les modèles circulent des uns aux autres. Plus tard, quand le protestantisme est persécuté en France, les Provinces-Unies permettront, par différents moyens, aux huguenots français de pratiquer clandestinement leur foi. De même, les Provinces-Unies accueillent de nombreux jansénistes français et leur permettent de diffuser leurs idées vers la France. Elles interviennent ainsi dans les affaires religieuses françaises. On se rapproche ainsi du cas des Juifs, dont Amsterdam voudrait bien contrôler les communautés françaises. Complexes, ambivalents, évolutifs, tels se révèlent être les liens religieux entre les deux pays, que ce livre cherche à éclairer et à mieux comprendre.

L’Anticléricalisme intra-protestant en Europe continentale (xviie-xviiie

Author:
ISBN: 9791036543302 Year: DOI: 10.4000/books.larhra.663 Language: French
Publisher: LARHRA
Subject: Religion
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La Réforme étant née en partie d'une critique des clercs aurait dû être prémunie du cléricalisme, d'autant qu'une de ses affirmations majeures est le principe du sacerdoce universel. Or on constate qu'il n'en est rien. Presque dès les origines, on note une critique contre le cléricalisme du corps pastoral, voire son sacerdotalisme - sa tendance à perpétuer les fonctions sacrées des prêtres. Par la suite, différents courants perpétuent cette critique, peut-être d'autant plus fortement que les Églises s'établissent et se cléricalisent réellement. La critique est encore plus vive si les pasteurs peuvent sembler trahir, par exemple quand ils quittent la France au moment de la Révocation. Elle est également forte quand de nouveaux mouvements prônent une intériorisation personnelle de la piété (on songe bien sûr au piétisme), ou dans les mouvements radicaux en butte à l'hostilité des Églises établies et de leurs clercs. Ces critiques ont-elles une unité ? Sont-elles dans le prolongement de la critique du cléricalisme de l'Église romaine, ou y a-t-il une spécificité protestante ? Une identification de type sociologique des pasteurs aux prêtres en serait-elle la source et colorerait-elle l'anticléricalisme protestant ? Le mythe de la Réforme comme " libre examen ", qui se développe au XVIIIe siècle, l'appel à la liberté de conscience jouent-ils un rôle dans ce processus ? C'est à répondre à ces questions que ce recueil tente de répondre, à travers les cas de la France, de l'Allemagne et des Provinces-Unies. Cet ouvrage inaugure la collection " Chrétiens et Sociétés. Documents et Mémoires "

Les écoles de pensée religieuse

Authors: ---
ISBN: 9791036543340 Year: DOI: 10.4000/books.larhra.1293 Language: French
Publisher: LARHRA
Subject: Religion
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Cet ouvrage a pour but de clarifier un certain nombre de notions ou de concepts couramment utilisés quand on aborde la théologie ou la spiritualité chrétiennes des xvie et xviie siècles : école ignatienne, augustinisme, thomisme, écoles dominicaine, carmélitaine, salésianisme, école française de spiritualité. À ce titre, il intéressera aussi bien les historiens que les littéraires, les philosophes que les théologiens. C’est le fruit d’une réflexion pluridisciplinaire, associant des chercheurs de spécialités différentes mais ayant déjà tous travaillé sur ces questions, qui s’est déroulée lors d’une journée d’études organisée par le GRAC (Groupe Renaissance Âge Classique), UMR 5037, et le LARHRA (Laboratoire de Recherches Historiques Rhône-Alpes), UMR 5190, le 14 janvier 2006 ; c’est également le résultat d’une collaboration exemplaire entre chercheurs des universités Lumière Lyon 2 et Jean Moulin Lyon 3. Sans prétendre apporter une définition précise de chacune des notions envisagées, l’ouvrage cherche à en dessiner les contours, de manière à faire mieux comprendre ce qu’elles recouvrent, à signaler les références privilégiées, les réflexes terminologiques de chaque famille religieuse. Les auteurs espèrent ainsi donner des éléments permettant d’inclure ou au contraire d’exclure tel auteur, telle œuvre, de tel courant de pensée. À l’heure où la réflexion sur le « fait religieux » est reconnue commeindispensable à la culture contemporaine, les différents chapitres du livre permettront de mieux connaître des pans considérables de la pensée et de la spiritualité chrétiennes et de les classer rigoureusement. Au fil de l’ouvrage, et plus particulièrement dans sa dernière partie, une interrogation plus large se fait jour sur la notion même d’école dans le domaine de la pensée. Ce sont aussi bien les chercheurs confirmés que les débutants qui devraient pouvoir en tirer profit.

La coexistence confessionnelle

Authors: ---
ISBN: 9791036543241 Year: DOI: 10.4000/books.larhra.1665 Language: French
Publisher: LARHRA
Subject: Religion
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La France de l’époque moderne connaît une situation de coexistence confessionnelle complexe. La Réforme a échoué à s’imposer et les catholiques n’ont pas réussi à éradiquer le protestantisme, ni au moment des guerres de religion, ni avec la révocation de l’édit de Nantes. Cela a obligé les membres de religions différentes à cohabiter, selon des modalités très différentes selon les lieux et les temps. C’est cette diversité qu’explore le présent volume, où alternent des analyses portant sur les modalités politiques de la coexistence, des études de cas sur les trois siècles de l’époque moderne, des bilans historiographiques sur le sujet. Les sources les plus variées sont convoquées afin de bien examiner les différents aspects de la question. Les solutions armées comme les relations pacifiques, les liens économiques comme la sociabilité au quotidien, les liens entre politiques ou membres de la République des Lettres comme ceux qui unissent les paysans ou les artisans sont tour à tour évoqués. Si le Sud de la France, particulièrement le Languedoc, est évidemment privilégié, d’autres régions sont également étudiées, que ce soit le Poitou, la petite ville alsacienne de Sainte-Marie-aux-Mines ou Paris. Ce livre rassemble les communications faites à la journée d’études qui s’est tenue à Lyon le 30 septembre 2006. Elle réunissait les meilleurs spécialistes actuels de l’histoire du protestantisme français, sous la direction de Didier Boisson, professeur à l’Université d’Angers et membre du CERHIO et d’Yves Krumenacker, professeur à l’Université Lyon 3, membre de l’Institut Universitaire de France et de l’UMR 55190 LARHRA.

Justice et protestantisme

Authors: ---
ISBN: 9791036543296 Year: DOI: 10.4000/books.larhra.2137 Language: French
Publisher: LARHRA
Subject: Religion
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Dans le royaume de France à l’écrasante majorité catholique et gouverné par un roi « très chrétien » que le sacre, en en faisant le lieutenant de Dieu sur terre, rend comptable du salut de ses sujets, la question des rapports entre protestantisme et justice est particulièrement cruciale. Du xvie au xviiie siècle la justice royale a évolué : au xvie, l’hérésie, prise en main par la justice royale, apparaît comme un crime abominable et doit être réprimée ; mais il faut aussi rétablir la paix dans le royaume déchiré par les premières guerres de religion et la justice est un des instruments qui y contribuent. Au xviie siècle, alors que la paix religieuse règne en principe depuis l’édit de Nantes, le pouvoir n’a pas perdu l’espoir de convertir les réformés, rétablissant ainsi l’unité spirituelle du royaume. Les moyens pour atteindre ce but sont divers, la législation en fait partie et les procès se multiplient à l’encontre des réformés. Après la Révocation, la justice royale pour laquelle il n’existe plus de protestants mais seulement des « sujets rebelles », s’active à les poursuivre de toutes les manières possibles. Mais ce volume ne se contente pas de faire la chronique de la répression judiciaire au service de la paix ou de l’unification religieuse du royaume. Il explore également le regard particulier sur la justice que peuvent avoir les protestants ; c’est ainsi que les récits de martyres et de massacres remettent en quelque sorte en cause le pouvoir royal, et que la littérature, en dressant un tableau de la situation des protestants et donc de la justice qui s’applique à eux, produit une « justice fictionnelle » au service de la cause réformée. Il s’interroge également sur le rôle des gens de justice nombreux dans certaines Églises réformées et qui ont pu jouer un rôle important de défense des droits de leurs coreligionnaires. Il importe enfin de replacer la question dans l’histoire plus globale de l’histoire de la justice, se demander si les protestants constituent des justiciables comme les autres, si la justice fait preuve envers eux de la souplesse qui la caractérise, si l’opinion publique ne compte pas plus que les raisons politiques dans l’évolution de la pratique judiciaire. Au-delà du constat, indéniable, d’une répression souvent très forte, l’ouvrage invite à s’interroger sur le rôle régulateur de la justice, dont l’objectif est d’abord de retisser le lien social, détruit ou menacé par telle ou telle déviance, ce qui passe quelquefois par le châtiment, mais aussi beaucoup plus souvent par le pardon ou par l’oubli. Ce livre rassemble les communications faites lors de la journée d’étude qui s’est déroulée à Angers le 28 mai 2010. Elle a été organisée par Didier Boisson, professeur à l’université d’Angers, membre du CERHIO et Yves Krumenacker, professeur à l’université Lyon 3, membre de l’Institut Universitaire de France et de l’UMR 5190 LARHRA.

Protestantisme et éducation dans la France moderne

Authors: ---
ISBN: 9791036543203 Year: DOI: 10.4000/books.larhra.3572 Language: French
Publisher: LARHRA
Subject: Religion
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La compétition qui se met en place au xvie siècle en Occident entre protestants et catholiques pousse chaque camp à accorder une attention particulière à la formation des cœurs et des esprits, jugée stratégique par tous, ainsi qu’en atteste par exemple la réorientation rapide de l’activité des premiers jésuites. Avec d’autres facteurs (le renouvellement des paradigmes intellectuels au moment de l’humanisme, les nouvelles attentes de la monarchie et les nouveaux critères de sélection des élites sociales), cette compétition confessionnelle apparaît alors comme un puissant moteur de développement de l’offre éducative. Le lien privilégié entre protestantisme et éducation est devenu un lieu commun, ainsi que l’idée d’une meilleure alphabétisation protestante. Mais, curieusement, peu d’études récentes ont cherché à en démontrer la véracité. Les pratiques éducatives réformées réelles sous l’Ancien Régime sont en fait mal connues, d’autant qu’elles diffèrent beaucoup, depuis les débuts difficiles du xvie siècle, au temps plus calme de l’édit de Nantes puis à la clandestinité du xviiie. Ce volume cherche à les éclairer, depuis la première éducation à l’enseignement dispensé dans les académies, toujours en se demandant s’il est possible d’établir un lien entre une confession et une forme particulière d’éducation. Afin d’y parvenir, des spécialistes de l’histoire de l’éducation et de l’histoire du protestantisme se sont réunis lors d’un colloque tenu à Lyon les 11 et 12 octobre 2013. Ce sont les actes de cette rencontre qui sont reproduits ici.

Jésuites et protestantisme. xvie-xxie

Authors: ---
ISBN: 9791036543005 Year: DOI: 10.4000/books.larhra.5879 Language: French
Publisher: LARHRA
Subject: Religion
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Face à la naissance du protestantisme au xvie siècle, l’Église catholique a développé deux stratégies : la lutte contre la Réforme ; la transformation du catholicisme. Une institution semble résumer ces deux politiques : la Compagnie de Jésus, qui mène des missions contre les protestants, participe à des controverses, créé des collèges pour former l’élite catholique... Mais placer « protestants » et « jésuites » dans un affrontement systématique est un des a priori de l’historiographie qui a été mis en place dès le xvie siècle. Mais, bien qu’elle ait été régulièrement reprise et développée, cette opposition est en grande partie fausse, et d’abord parce que l’objectif premier de la Compagnie de Jésus n’est pas la lutte contre le protestantisme, mais la rénovation de l’Église grâce à une nouvelle spiritualité, une spiritualité d’ailleurs en partie commune à Luther et aux réformateurs protestants, ce que les historiens et les théologiens redécouvrent depuis quelques dizaines d’années

Commerce, voyage et expérience religieuse

Author:
ISBN: 9782753504141 9782753529588 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Added to DOAB on : 2017-03-22 17:18:59
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les commerçants constituent, à l'époque moderne, l'un des groupes les plus marqués par la mobilité : leur métier même l'imposait. Alors que la plupart des voyageurs ne se mettaient en route que de façon occasionnelle - volontairement ou forcés par les malheurs du temps -, pour les professionnels de l'échange parcourir les espaces (ou les faire parcourir par collaborateurs ou subordonnés) était une condition sine qua non de leur existence. Aussi la mobilité des marchands a-t-elle fait l'objet ...

Listing 1 - 8 of 8
Sort by
Narrow your search