Search results: Found 3

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
L'éducation spécialisée en Bretagne, 1944-1984

Author:
ISBN: 9782753505230 9782753530287 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Added to DOAB on : 2017-03-22 17:18:59
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les premières formes de décentralisation de l’action sociale, sur le terrain de la prise en charge de l’enfance inadaptée, remontent au régime de Vichy. Créées à partir de 1943 et maintenues à la Libération, des associations régionales pour la sauvegarde de l’enfance et l’adolescence (ARSEA) au statut ambigu - ni tout à fait publiques ni tout à fait privées - vont être chargées de gérer et de fédérer tout un ensemble protéiforme d’associations et d’œuvres peu habituées à se concerter et à s’e...

Les miroirs du silence

Author:
ISBN: 9782753506060 9782753530928 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Added to DOAB on : 2017-03-22 17:18:59
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’existence d’êtres humains apparemment dépourvus de langage a, de tout temps, suscité la curiosité, la fascination voire l’inquiétude. C’est qu’ils représentent dans l’imaginaire collectif l’homme dans sa plus simple expression, livré à lui-même, dans le dénuement le plus total, privé de toute relation sociale. Entré dans l’histoire sociale dans le sillage de l’Abbé de l’Épée, à la veille de la Révolution, le sourd-muet symbolise ainsi l’abandon, la vulnérabilité et la dépendance. La compass...

Jeunesses malheureuses, jeunesses dangereuses : L’éducation spécialisée en Seine-Maritime depuis 1945

Author:
ISBN: 9782753567832 DOI: 10.4000/books.pur.106479 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La Libération est marquée par une très forte inquiétude des pouvoirs publics face à la délinquance juvénile et, plus largement, face à la jeunesse en difficulté ; elle révèle ainsi les fortes perturbations, voire les traumatismes subis au cours de la Seconde Guerre mondiale. Cette prise de conscience se traduit par un appareil législatif affirmant la primauté des conceptions éducatives sur les principes répressifs. Faute de moyens financiers notamment, l’État s’appuie au niveau national sur le secteur privé, disposant traditionnellement d’une certaine expérience dans le domaine et de réseaux prompts à soutenir ces œuvres. Or, la Seine-Inférieure, fortement ébranlée par les séquelles de la guerre, souffre, de surcroît, d’un équipement très insuffisant pour affronter les besoins en matière de prise en charge des mineurs délinquants et en danger. Toutefois, le milieu associatif réussit à rattraper son retard avec l’aide, en particulier, de personnalités locales dont le rôle est déterminant au sein des conseils d’administration. Tout au long de cette période, les établissements spécialisés affinent leurs méthodes et leurs projets pédagogiques grâce aux progrès de la formation des éducateurs et en s’ouvrant aux autres spécialistes de l’enfance. Dès les années 1970, l’évolution du profil des pensionnaires et les critiques qui se développent à l’encontre de l’hébergement classique, ainsi que le climat de restriction budgétaire mais aussi de décentralisation modifient de fait les rapports entre l’État et le secteur privé dont les caractéristiques ont désormais peu à voir avec les premières années d’expérimentation.

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Narrow your search