Search results: Found 6

Listing 1 - 6 of 6
Sort by
Les trompettes de la République : Harmonies et fanfares en Anjou sous la Troisième République

Author:
ISBN: 9782753567795 Year: DOI: 10.4000/books.pur.119001 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Cet ouvrage propose une étude historique, sociologique et musicale de sociétés instrumentales angevines à la fin du XIXe siècle. Par leur nombre et leur dynamisme, les sociétés de Maine-et-Loire concourent activement à la diffusion de la pratique amateur sous la Troisième République. La présente étude veut faire connaître mais aussi réhabiliter une manifestation régionale jusque-là méconnue. Courant musical majeur du XIXe siècle, le mouvement orphéonique se traduit par un développement considérable de chorales, de fanfares et d’harmonies. Existantes dès le début du siècle sur un mode anonyme, les sociétés instrumentales rejoignent les choristes dans le sérail orphéonique à partir des années 1850 et prennent leur véritable essor. Une sociabilité originale et un répertoire varié contribuent alors à l’éducation et au divertissement de tout un peuple. Jérôme Cambon situe d’abord les sociétés civiles et militaires dans leur environnement général. L’Anjou dispose en effet d’atouts indéniables pour s’affirmer comme un haut lieu de l’expression orphéonique. L’exposé se poursuit par une présentation des principales sociétés instrumentales d’Angers, de Cholet et de Saumur, ces dernières devant leur incroyable vitalité à un engagement républicain. Un examen des pratiques et des répertoires musicaux clôt enfin l’ensemble.

Banque coloniale ou banque d’affaires : La Banque de l’Indochine sous la IIIe République

Author:
ISBN: 9782111294141 Year: DOI: 10.4000/books.igpde.4509 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: Business and Management
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:35
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Créée en 1875, la Banque de l’Indochine est la plus grande banque française à avoir opéré hors d’Europe sous la IIIe République. Bénéficiant du privilège d’émission pour l’Indochine, elle a su ne pas se contenter de gérer une position favorable et élargir considérablement son champ d’action, tant d’un point de vue géographique que pour ce qui concerne ses opérations : elle combina bientôt les caractéristiques d’une banque coloniale et celles d’une banque d’affaires. Volontairement interrompue en 1939, année qui constitue en tous points une césure, l’étude pionnière de Yasuo Gonjo dresse pour toute cette période un tableau précis des succès et des échecs, des différentes phases d’expansion de la Banque de l’Indochine qui fut un exemple cardinal du dynamisme et de l’esprit d’entreprise des milieux bancaires français, et fut partie prenante de cette sorte d’union sacrée entre banques et États pour ce qui concerne la politique coloniale. Plus avant, il met au jour les facteurs de succès de cette banque - en particulier la répartition des bénéfices et le mode d’approvisionnement en capitaux - qui furent, par la suite, repris par toutes les multinationales ; il évalue l’influence réelle d’une telle banque sur le développement de la colonie indochinoise et la pénétration, à un rythme très lent, du capitalisme en Asie orientale. Bref, l’ouvrage de référence de Yasuo Gonjo permet d’aborder les problèmes, en particulier financiers, de la colonisation, du rôle de l’État dans l’économie, et de percevoir plus précisément les mécanismes décisionnels et les contingences globales auxquelles une grande banque, et toute grande entreprise, doit s’adapter.

Rennes sous la iiie République : Cahiers d'Edmond Vadot, secrétaire général de la ville de 1885

Author:
ISBN: 9782753565708 Year: DOI: 10.4000/books.pur.43155 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Depuis quarante ans, la Bibliothèque municipale de Rennes détenait un curieux manuscrit comme on disait au xixe siècle. Tellement curieux – et impressionnant d’ailleurs avec ses 1800 pages – , que cet ensemble formé des Cahiers d’écolier tenus par Edmond Vadot, secrétaire général de la mairie de Rennes de 1885 à 1909, était demeuré inédit. Et pourtant, il est bien question d’une histoire de la Ville, vue et vécue de l’intérieur par un observateur placé au croisement idéal pour en comprendre les ressorts. Pas moins de sept maires se succèdent dans cette chronique, faisant passerelle entre Edgar Le Bastard et Jean Janvier, ici réunis par un même désir de modernisation. On y perçoit aussi les effets très directs de l’affaire Dreyfus et les changements de majorités municipales qui en résultent, les relations souvent compliquées avec l’État à travers ses préfets, comme les tentations d’un fonctionnaire un peu trop entreprenant devant un pouvoir municipal incertain de lui-même. Mais c’est aussi à l’histoire d’une migration géographique et professionnelle, à une trajectoire sociale et à un itinéraire psychique qu’invite ce texte, déconcertant par son mode de composition, comme par son contenu. De fait, la vie de bureau laisse assez de loisirs, entre deux conversations, pour qu’à côté des portraits parfois acides et des délibérations municipales, l’esprit puisse divaguer. De la Bresse reconstruite par l’imaginaire aux plaisirs balnéaires des rivages de la Manche, des jalousies entre élus rennais aux aléas domestiques, en passant par l’expérience terrible de la guerre francoprussienne de 1870, la langueur et les doutes de la Belle Époque trouvent en Vadot un mémorialiste inattendu, aux confluences de l’extraordinaire et de la banalité. À l’apogée du scientisme bien des doutes subsistent en effet, auxquels savants, vulgarisateurs... et tables tournantes tentent de répondre à leur manière. II fallait donc plusieurs yeux pour lire ces Cahiers et plusieurs mains pour les commenter. Issue d’un travail collectif ayant associé des étudiants puis des enseignants-chercheurs, cette édition volontairement partielle illustre la complexité des jeux sociaux et des identités politiques alors en oeuvre.

Le comté de Nice et la France : Histoire politique d’une intégration (1860-1879)

Author:
ISBN: 9782753559646 Year: DOI: 10.4000/books.pur.50297 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

En 1860, les habitants du comté de Nice sont, avec ceux de Savoie, annexés à la France de Napoléon III. Si le changement de souveraineté se produit presque sans heurts, il provoque d'importants bouleversements sociaux et politiques. Par la suite, l'intégration à la France se déroule selon des modalités qui révèlent le fonctionnement du régime impérial autant qu'elles dévoilent les voies de la politisation des populations selon les nouvelles normes françaises. L'essor des contestations, à la fin de l'Empire, se poursuit malgré la proclamation de la Troisième République, pourtant bien accueillie par les élites et la population locales, mais dont les pratiques autoritaires contredisent le message libéral. Peu à peu, cependant, le nouveau régime s'installe dans le comté de Nice et finit par s'y implanter à tel point que, en 1879, le républicanisme du territoire est devenu incontestable, bien que présentant des caractères particuliers. Il s'agira ici d'analyser et de décrire les ressorts de cette intégration du comté de Nice à la France de l'Empire, puis de la République. À travers l'étude détaillée des élections et des pratiques électorales, des fêtes et des incidents, des journaux et des discours, le présent ouvrage s'efforcera de comprendre comment se déroule concrètement la francisation et la politisation des habitants du comté et de la cité fidelissima, très fidèle aux comtes de Savoie, qui est aussi la ville natale de Giuseppe Garibaldi. Alors que les identités nationales, régionales et locales se construisent, nous étudierons le rôle politique des mouvements particularistes niçois dans le processus d'intégration, les différentes stratégies des acteurs politiques locaux et nationaux, enfin la façon dont fut géré par les élites locales et les représentants de l'État le passé italien du comté. Sans oublier l'importance du contexte international ni celle d'héritages plus anciens, nous verrons ainsi comment la vie politique a participé activement à l'intégration du comté de Nice à l'État-nation, tout en permettant à certaines particularités locales de se maintenir.

Les relations économiques et financières franco-allemandes, 1932-1939

Author:
ISBN: 9782110878359 9782821828513 Year: Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Added to DOAB on : 2017-12-08 15:45:22
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Malgré les clauses du traité de Versailles, le Reich a réussi, à la fin des années 20, son redressement économique. Mais la crise de 1929 révèle la fragilité financière de cette renaissance. La France, dont le stock d’or est important, refuse son concours à l’Allemagne et c’est alors que les deux pays se replient sur leurs espaces nationaux, dès avant l’arrivée au pouvoir d’Hitler. L’installation du régime nazi pose un problème crucial. Faut-il envisager avec lui des relations économiques et ...

L’État, moteur du progrès : Le ministère du Commerce et de l’Industrie, 1870-1914

Author:
ISBN: 9782111294097 Year: DOI: 10.4000/books.igpde.4303 Language: French
Publisher: Institut de la gestion publique et du développement économique
Subject: History
Added to DOAB on : 2020-09-09 12:19:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Au début de la Troisième République, le gouvernement se préoccupe de trouver des solutions aux problèmes provoqués par la stagnation économique et l’essor de la concurrence internationale. Constitué en 1881 par Gambetta, le ministère du Commerce, renommé ministère du Commerce et de l’Industrie en 1886, doit répondre aux attentes des milieux économiques, mais aussi aux espoirs des « couches nouvelles » de la société (petits commerçants, artisans et ouvriers), pour qui il incarne l’idée de progrès, mise en avant par les dirigeants politiques. À partir d’une source peu exploitée, les rapports de la commission du budget de la Chambre des députés, Jean-Philippe Dumas retrace les principales réformes mises en œuvre par les services chargés du Commerce et de l’Industrie entre 1870 et 1914. Il s’intéresse ainsi au droit commercial, à la propriété industrielle, aux exportations, à la police du travail, mais aussi aux expositions universelles ou à l’enseignement technique. Son travail met en évidence la responsabilité de plus en plus grande des hauts fonctionnaires dans les décisions publiques. Si certains préparent la mobilisation économique de la Première Guerre mondiale, d’autres envisagent la construction d’une économie plus juste, perspective qui influencera durablement la haute fonction publique au XXe siècle.

Listing 1 - 6 of 6
Sort by