Search results: Found 5

Listing 1 - 5 of 5
Sort by
Imaginaire social et folie littéraire : Le Second Empire de Paulin Gagne

Author:
ISBN: 9791036503764 DOI: 10.4000/books.pum.20782 Language: French
Publisher: Presses de l’Université de Montréal
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:44
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L'histoire de la littérature ne se souvient plus guère de Paulin Gagne (1808-1876). Contrairement à Gustave Flaubert, à Louise Colet et à Tristan Corbière, elle ne sait plus rien de l'auteur du Suicide, de La philanthropophagie, de L'Unitéide et d'Omégar, pour épingler quelques titres d'une production surabondante. Tout au plus, elle le considère comme un « fou littéraire », catégorie floue et par là inopérante. Au rebours de cette histoire obsédée par les classements et les palmarès, Pierre Popovic montre que Gagne est un « absorbeur sémiotique », qu'il a entendu, et bien entendu, ce que disait l'« imaginaire social » du second Empire et qu'il est donc un excellent révélateur de la culture dix-neuviémiste et de ses fantasmatiques. Pour reconnaître cela, il faut prendre au sérieux les discours de celui qu'on a longtemps décrit comme le poète qui faisait rire de lui. Lire Paulin Gagne aujourd'hui, c'est dépouiller des journaux, interroger les aliénistes, étudier les chroniqueurs de la vie littéraire, replonger son œuvre dans la masse des discours contemporains. C'est montrer par l'exemple quelle peut être la valeur d'un saut dans l'étrangeté, d'un travail sur le plus déclassé des poètes. C'est le faire dialoguer avec Chateaubriand, avec George Sand, avec Auguste Comte, voire avec les deux Napoléon. C'est accepter d'entendre la douleur du plus isolé des littérateurs. C'est aussi rendre au xixe français une partie de son épaisseur perdue.

Lettres d’un capitaine terre-neuvas

Authors: --- ---
ISBN: 9782753565531 DOI: 10.4000/books.pur.43904 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History --- Bibliography
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Comme son oncle, le capitaine Pierre Desury, Joseph Conan aurait pu mener une carrière de capitaine terre-neuvas jusqu'à l'âge de la retraite. Les événements extérieurs, et peut-être aussi l'absence d'une véritable vocation, en décideront autrement. Nous sommes sous le Second Empire, la grande pêche à Terre-neuve est florissante. Le capitaine Conan, originaire de Saint-Brieuc, vient de quitter un armement local. Il entre au service d'un armateur de Pléneuf, Mathieu Rubin de Rays qui expédie lui aussi pour la grande pêche. Le capitaine décide de reporter sur un carnet toute sa correspondance professionnelle à destination de son armateur mais aussi de collègues et de courtiers. Ce sont ces lettres qui sont transcrites et commentées dans cet ouvrage. Elles nous permettent de suivre, durant deux campagnes, un capitaine dans ses diverses activités de navigation, de pêche et de négoce, lorsqu'il s'agit de vendre la morue à Marseille et de chercher des cargaisons pour le retour en Bretagne. Survient la guerre de Crimée. Le brick Saint-Brieuc doit se reconvertir dans le commerce international. Son capitaine, Joseph Conan, se lance dans la navigation au long cours, cherche de nouveaux frets, se frotte à d'autres catégories de négociants. Un premier voyage à Alexandrie est suivi de deux campagnes à Rio de Janeiro et à Montevideo. Joseph Conan relate cette expérience nouvelle, évoque les arcanes du milieu des affaires dans les ports, les chausse-trapes et les malversations. En 1857, de retour d'Amérique du Sud, Joseph Conan abandonne la navigation. En 1862, il tente de participer à la grande aventure islandaise à Paimpol et s'associe avec un armateur local. C'est sur cette unique campagne de pêche à Islande que s'achève le carnet de Joseph Conan qui se retire définitivement dans sa maison de Saint-Brieuc.

Le comté de Nice et la France : Histoire politique d’une intégration (1860-1879)

Author:
ISBN: 9782753559646 DOI: 10.4000/books.pur.50297 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

En 1860, les habitants du comté de Nice sont, avec ceux de Savoie, annexés à la France de Napoléon III. Si le changement de souveraineté se produit presque sans heurts, il provoque d'importants bouleversements sociaux et politiques. Par la suite, l'intégration à la France se déroule selon des modalités qui révèlent le fonctionnement du régime impérial autant qu'elles dévoilent les voies de la politisation des populations selon les nouvelles normes françaises. L'essor des contestations, à la fin de l'Empire, se poursuit malgré la proclamation de la Troisième République, pourtant bien accueillie par les élites et la population locales, mais dont les pratiques autoritaires contredisent le message libéral. Peu à peu, cependant, le nouveau régime s'installe dans le comté de Nice et finit par s'y implanter à tel point que, en 1879, le républicanisme du territoire est devenu incontestable, bien que présentant des caractères particuliers. Il s'agira ici d'analyser et de décrire les ressorts de cette intégration du comté de Nice à la France de l'Empire, puis de la République. À travers l'étude détaillée des élections et des pratiques électorales, des fêtes et des incidents, des journaux et des discours, le présent ouvrage s'efforcera de comprendre comment se déroule concrètement la francisation et la politisation des habitants du comté et de la cité fidelissima, très fidèle aux comtes de Savoie, qui est aussi la ville natale de Giuseppe Garibaldi. Alors que les identités nationales, régionales et locales se construisent, nous étudierons le rôle politique des mouvements particularistes niçois dans le processus d'intégration, les différentes stratégies des acteurs politiques locaux et nationaux, enfin la façon dont fut géré par les élites locales et les représentants de l'État le passé italien du comté. Sans oublier l'importance du contexte international ni celle d'héritages plus anciens, nous verrons ainsi comment la vie politique a participé activement à l'intégration du comté de Nice à l'État-nation, tout en permettant à certaines particularités locales de se maintenir.

Victor Duruy : Historien et ministre (1811-1894)

Author:
ISBN: 9782757421345 DOI: 10.4000/books.septentrion.40601 Language: French
Publisher: Presses universitaires du Septentrion
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:52
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Fils d’artisan, Victor Duruy a connu un parcours scolaire, professionnel et social exemplaire, il est devenu ministre et académicien. Professeur dans les grands lycées parisiens, à l’École normale, à Polytechnique, inspecteur général, il devient ministre de l’Instruction publique en 1863 et accomplit, pendant six ans, une œuvre éducative considérable, l’une des plus importantes de l’époque contemporaine. Fondateur de l’École pratique des hautes études, il crée l’enseignement secondaire féminin et sa loi de 1867 marque une étape majeure dans le processus de scolarisation des Français. Duruy fut aussi un historien réputé, auteur de manuels scolaires et d’ouvrages de vulgarisation appréciés, et diffusés sur tous les continents. Leur popularité lui valut d’ailleurs d’être élu à l’Académie Française. Élève de Michelet, ministre de Napoléon iii, collaborateur de Louis Hachette, ami d’Ernest Lavisse, de Maxime Du Camp, de Jules Simon, professeur du duc d’Aumale et de Victorien Sardou, Duruy côtoya les plus importantes figures du monde politique et culturel de son temps. Cette biographie, la première, s’appuie sur de nombreuses archives, privées et publiques, des correspondances et des témoignages, permettant de mieux connaître la vie publique et privée du ministre. Cet essai de biographie « totale » dresse le portrait d'un personnage emblématique du xixe siècle Français.

L’Art social de la Révolution à la Grande Guerre : Anthologie de textes sources

Authors: --- --- --- --- et al.
ISBN: 9782917902868 DOI: 10.4000/books.inha.4825 Language: French
Publisher: Publications de l’Institut national d’histoire de l’art
Subject: Arts in general
Added to DOAB on : 2019-12-10 12:25:10
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Développée en France au lendemain de la Révolution, l’idée d’art social, qui interroge la fonction de l’art dans une société postrévolutionnaire, industrielle et marchande, recouvre des acceptions diverses. Si elle a d’abord participé à l’abolition des classes sociales, contribué au développement de l’éducation populaire et finalement renouvelé le concept même d’art, elle a pu aussi servir, sous la Troisième République, le maintien des hiérarchies existantes et être pensée dans le cadre de la politique artistique de l’État. Ce n’est donc pas une mais des conceptions de l’art social qui ont été défendues, soutenues par des théoriciens politiques, des philosophes et des artistes. Cette notion a fait l’objet d’une recherche menée sous la direction de Neil McWilliam, Catherine Méneux et Julie Ramos, et a débouché sur deux publications : un volume de 23 essais qui permettent de mesurer la diversité et l’originalité des formes qu’a pu revêtir l’idée d’art social (coédition INHA-Presses universitaires de Rennes), et cette anthologie en ligne, riche de plus de 110 textes sources présentés, commentés et illustrés.

Listing 1 - 5 of 5
Sort by
-->