Search results: Found 5

Listing 1 - 5 of 5
Sort by
Archéologie d'un document d'archives : Approche codicologique et diplomatique des cherches des feux bourguignonnes (1285-1543)

Author:
ISBN: 9782357231221 DOI: 10.4000/books.enc.1518 Language: French
Publisher: Publications de l’École nationale des chartes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:30
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les dénombrements des feux réalisés au cours des XIVe et XVe siècles par les états de Bourgogne sont bien connus : depuis la fin du XVIIIe siècle, les archivistes en ont réalisé de bons catalogues et les historiens les ont largement exploités en matière de démographie et d'anthroponymie, d'histoire du peuplement et des institutions. Il restait à les étudier en soi, à analyser les conditions tant matérielles qu'intellectuelles de leur élaboration : quelles matières ont été mises en œuvre (papier, parchemin, reliure), par qui et selon quel processus les enquêtes ont été effectuées (commis, itinéraires, nomenclatures), comment est organisée l'information (directives et applications, réglure et mise en page), comment est-elle traitée (feux réels et feux fiscaux, mise d'assiette, collecte) ? L'étude, à la fois codicologique, diplomatique et quantométrique, de la centaine de registres conservés ouvre bien des perspectives sur les techniques administratives et comptables en usage en Bourgogne à la fin du Moyen Âge et au début des Temps modernes ; elle livre ainsi de précieuses informations sur les concepts et les pratiques gouvernementales, la politique du prince, la stratégie des représentants aux états, les réactions des populations.

Mémoire et subjectivité (XIVe-XVIIe siècle) : L'Entrelacement de memoria, fama, et historia

Author:
ISBN: 9782357231245 DOI: 10.4000/books.enc.714 Language: French
Publisher: Publications de l’École nationale des chartes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Si les prouesses des artes memoriae sont celles d’une mémoire artificielle, c’est la memoria, au sens limité d’évocation de faits singuliers ou d’événements, dans la mesure où elle importe à la constitution de la subjectivité, qui a été au centre des travaux de cette journée d’étude. La memoria est un phénomène aussi bien individuel que social. L’écriture accomplit un geste mémorial, lorsque son auteur déclare qu’il favorise ou suscite la mémoire des autres passés ou présents, renommés, fameux, dont il transmet l’histoire, les histoires. En même temps et surtout, l’auteur élabore au présent sa fama tout au long de son œuvre. Entre le livre mémorial et la manière d’agir il y a une constante tension. L’entrelacement de fama, memoria et historia a des implications d’ordre politique, idéologique, subjectif. Les articles réunis ici visent à examiner, sans prétendre à l’exhaustivité, comment des individus, dans les circonstances les plus différentes, sont amenés à construire leur mémoire et leur identité en racontant l’histoire des autres, qu’il s’agisse de pays, de groupes sociaux, d’hommes et de femmes, en faisant œuvre de création historique, littéraire ou artistique. Renommés en leur temps, ces individus ont parfois été oubliés. Car il y a une vulnérabilité fondamentale de la mémoire, entre l’absence de la chose souvenue et sa présence sur le mode de la représentation.

Des femmes et des livres : France et Espagne, XIVe-XVIIe siècle

Authors: ---
ISBN: 9782357231344 DOI: 10.4000/books.enc.985 Language: French
Publisher: Publications de l’École nationale des chartes
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Au centre de la journée d'étude « Des femmes et des livres » se trouve la question de l'appropriation des livres par les femmes. Les analyses de nature sociologique, qualifiant les livres en tant que productions culturelles à partir de l'identité non seulement sociale mais « générique » de leur public, y croisent les études visant à cerner la signification des livres à partir de leur fonctionnement linguistique et littéraire. Les études de cas alternées avec les approches synthétiques soumettent à des éclairages divers, sur une période de quelque trois siècles, les domaines de la France, de l'Espagne et de la Nouvelle-Espagne, et l'ensemble de la chaîne de production littéraire, de l'auteur et de l'imprimeur-libraire jusqu'à la bibliothèque, au lecteur et à la lectrice.

Les halles de Paris et leur quartier (1137-1969) : Les halles de Paris et leur quartier dans l'espace urbain (1137-1969)

Author:
ISBN: 9782357231054 DOI: 10.4000/books.enc.209 Language: French
Publisher: Publications de l’École nationale des chartes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Comment approvisionner une ville de la taille de Paris ? C'est à cette nécessité que répond le quartier des Halles depuis le XIIe siècle. Ce qui n'était alors qu'un marché né spontanément à l'intérieur du cimetière des Champeaux, à la périphérie de la ville, est peu à peu devenu le poumon économique de la capitale, sous l'effet de la croissance urbaine et des efforts des autorités publiques. Celles-ci n'ont cessé d'aménager les Halles pour mieux les contrôler : construction des deux premiers bâtiments destinés aux marchands par Philippe Auguste en 1183, réforme d'Hugues Aubriot au XIVe siècle, Réformation du XVIe siècle, construction des pavillons Baltard en 1857 et enfin transfert à Rungis en 1969. Ces opérations ambitieuses ne résument cependant pas l'histoire des Halles : le foisonnement, souvent désordonné, de l'activité marchande, l'impuissance à contenir et à organiser cette dernière, l'abandon auquel fut laissé le quartier à certaines époques, à la fin du Moyen Âge ou pendant les trois siècles qui précédèrent les aménagements du Second Empire, ont aussi laissé leur marque dans le paysage urbain. Épisodes de déclin ou périodes florissantes, ces phases témoignent toutes de l'enfermement auquel furent soumises les Halles et leur activité, au nom de la conception qu'architectes, urbanistes et dirigeants se faisaient d'un marché au cœur de la ville. C'est cette histoire qu'Anne Lombard-Jourdan s'attache à reconstruire dans sa globalité, en suivant les marchands de tous horizons venus alimenter Paris, en décrivant halles, rues, places et étaux au gré des évolutions urbaines, en scrutant les témoignages textuels et iconographiques de la physionomie changeante du quartier. Fruit de trois quarts de siècle de recherche, son ouvrage offre ainsi un panorama éclairant de ce que furent les Halles de Paris.

Se donner à la France ? : Les rattachements pacifiques de territoires à la France (XIVe-XIXe siècle)

Authors: ---
ISBN: 9782357231115 DOI: 10.4000/books.enc.297 Language: French
Publisher: Publications de l’École nationale des chartes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:31
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La commémoration du cent cinquantième anniversaire de la réunion de la Savoie et du pays niçois à la France, par le traité de Turin du 24 mars 1860, a été l'occasion de prendre quelque recul devant cet événement, et de présenter différents rattachements pacifiques de territoires à la France, du Moyen Âge jusqu'en 1860, en soulignant leurs différents contextes historiques et leurs diverses modalités. Ces rattachements ou réunions n'ont pas eu lieu dans le sang et les larmes, ce qui ne veut pas dire sans tensions ni débats, pendant et après les événements. La grille d'analyse qu'ont affron­tée les participants à ce volume est claire. Comment ces rattachements « pacifiques » sont-ils survenus ? Quel a été leur moteur premier ? L'élan fut-il donné par une élite ou porté par l'ensemble des classes sociales ? Quels furent les termes employés pour définir ces réunions ? Quelle fut l'idéologie (politique, culture, langue), ou - si l'on préfère - la culture politique, qui les a soutenus ? Venait-elle, cette idéologie, de la France elle-même ou des pays « réunis » ? Quels furent les symboles qui les accom­pagnèrent ? Quelles conséquences ces réunions ont-elles eu sur la conscience des pays réunis quant à leur spécificité historique ? En un mot, du Moyen Âge au XIXe siècle, un comparatisme raisonné de ces rattachements était-il possible ?

Listing 1 - 5 of 5
Sort by
Narrow your search
-->