Search results: Found 7

Listing 1 - 7 of 7
Sort by
Atlas de la peste à Madagascar

Author:
ISBN: 9782709918510 Year: DOI: 10.4000/books.irdeditions.6582 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2017-06-09 10:17:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La peste, un fléau du passé ? Non, une maladie d'actualité qui se réveille ici ou là comme l'attestent de récentes épidémies en Inde ou en Algérie. Après plusieurs décennies au cours desquelles la situation a été maîtrisée grâce à des efforts considérables en matière de recherche et de formation, Madagascar a en effet connu en 1991 un retour brutal de la maladie. La peste reste une menace pour d'autres pays dans le monde, et Madagascar représente actuellement un des foyers les plus actifs. Cet Atlas de la peste à Madagascar retrace l'histoire de la maladie dans ce pays et en présente, à partir d'observations originales et détaillées, un état des lieux. S'appuyant sur des données récentes issues des dernières techniques d'investigation, les auteurs mettent en avant de multiples recommandations pour la surveillance et la lutte contre cette redoutable maladie. Didactique, accompagné d'une riche iconographie, l'ouvrage est d'accès facile et s'adresse à tous ceux, personnels de santé, enseignants et étudiants, chercheurs, qui sont concernés par ce problème de santé. Maladie de la pauvreté, la peste se maintient à bas bruit dans de nombreux pays où elle peut réémerger brutalement.

En France rurale : Les enquêtes interdisciplinaires depuis les années 1960

Authors: --- ---
ISBN: 9782753567498 DOI: 10.4000/books.pur.102656 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Au tout début des années 1960, Plozévet, une petite commune du sud du Finistère, accueillait une grande enquête collective interdisciplinaire, sans doute la plus grande du genre entreprise en France depuis l'après-guerre. Près d'une centaine de chercheurs prirent le chemin du pays bigouden et auscultèrent ses habitants, leur environnement et leur histoire sous presque tous les angles. Première grande Action concertée dans une Basse-Bretagne en proie à une révolution des campagnes, l'expérience plozévétienne fut suivie de bien d'autres qui eurent toutes pour objectif de s'intéresser à des mondes ruraux et à leurs multiples facettes. Des années soixante aux années quatre-vingt, l'Aubrac, le Châtillonnais – dont Minot –, les Baronnies, la Corse et la Margeride devinrent ainsi des terrains soumis aux regards des scientifiques et furent, ce faisant, pensés comme de nouveaux espaces de la connaissance. Cet ouvrage collectif revient sur ces expériences et situe au préalable leur inscription dans l'élaboration progressive d'une ethnologie du proche. Un arrière-plan qui permet de mieux envisager la première d'entres elles, Plozévet (au cœur de ce livre), à travers une mise au point historique, des témoignages et des relectures ciblées, et les suivantes à travers les contributions réflexives de chercheurs qui furent les témoins et les acteurs de ces opérations à vocation scientifique.

L’Ouest dans les années 68

Authors: --- --- ---
ISBN: 9782753568808 DOI: 10.4000/books.pur.129924 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les années 68, largement étudiées au niveau national comme au niveau de nombreuses régions, n’avaient pas encore été abordées du point de vue de l’Ouest français, espace fortement marqué par les stéréotypes, le renvoyant trop souvent à la marge des évolutions qui caractérisèrent ces années de contestation. L’ouvrage présent ambitionne non seulement de réactualiser ces représentations datées, mais aussi de tracer de nouvelles pistes d’interprétation en abordant de nouveaux objets et de nouveaux acteurs. Entré précocement dans la contestation, marqueur de la période qui s’organise autour de l’évènement mai-juin 1968, l’Ouest français acquiert ici nombre de caractéristiques soulignant l’ampleur de sa mutation politique, sociale et culturelle. L’élan contestataire massif, aux multiples expressions, a fortement irrigué les sociétés rurales comme urbaines de l’Ouest et a permis l’émergence ou l’affirmation d’identités plurielles, parfois antagoniques. Ainsi la résurgence d’une aspiration régionaliste, aux manifestations très diverses, apparaît comme une des spécificités de la période, tout comme la remise en cause des institutions politiques et religieuses qui tentèrent de s’adapter aux nouveaux enjeux régionaux. Aventure collective, cette période révèle également des itinéraires individuels dont les évolutions, parfois déroutantes, illustrent plus largement l’impact durable qu’ont eu les évènements pour chacun des acteurs, connus ou anonymes, des années 68 dans l’Ouest.

Une Française médecin au Yémen

Author:
ISBN: 9782909194639 Year: Language: French
Publisher: Centre français d’archéologie et de sciences sociales
Added to DOAB on : 2017-10-24 14:11:18
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

De son séjour au Yémen en 1951-1953, Claudie Fayein a rapporté un témoignage unique. Dans cette étude ethnographique, acuité de l’observation et humanisme qualifient les descriptions, enrichies d’anecdotes et illustrées de clichés, que l’auteur rapporte de la vie des imams et de ses sujets. Elle nous dévoile, grâce à son courage et son ingéniosité mêlée d’humour, tous les espaces de la société yéménite. Claudie Fayein’s testimony of her stay in the Yemen in 1951-1953 is unique. In this ethn...

Genre et savoirs : Pratiques et innovations rurales au Sud

Authors: ---
ISBN: 9782709922746 DOI: 10.4000/books.irdeditions.9125 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:36
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le rôle et l’image des femmes en milieu rural dans les pays du Sud oscillent aujourd’hui entre les figures d’« actrices » engagées dans la recherche de solutions face aux crises environnementales, de « prédatrices » de la nature et de « victimes » de la dégradation de l’environnement. Or, peu de travaux interrogent les liens entre logiques et normes de genre et changements environnementaux, que ce soit dans le monde académique, politique ou militant. Pourtant, les pratiques des hommes et femmes comme leurs savoirs associés dans la préservation et la conservation des ressources naturelles diffèrent. Les ressources économiques, les pouvoirs politiques et les valorisations sociales sont distribués de manière inégale, avec des modalités et une intensité variables selon les sociétés et les milieux. En mettant en avant des recherches originales d’auteur-e-s du Sud et du Nord, cet ouvrage contribue à nourrir le débat sur le rapport des hommes et des femmes à l’environnement dans les sociétés rurales au Sud. Il met en lumière les évolutions en cours sur des enjeux de développement majeurs : agrobiodiversité, alimentation, accès aux organisations collectives, adaptation aux changements environnementaux… Il s’adresse particulièrement aux chercheur-e-s, étudiant-e-s, militant-e-s et représentant-e-s des pouvoirs publics au Nord et au Sud.

Justice et sociétés rurales : du XVIe siècle à nos jours – Approches pluridisciplinaires

Authors: --- ---
ISBN: 9782753568020 DOI: 10.4000/books.pur.107583 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Si les violences et les conflits ruraux ont fait l’objet d’importants travaux, il n’en est pas de même pour la justice. En effet, « la justice à la campagne » a été en grande partie délaissée par la recherche. Or la notion de justice, placée aujourd’hui au centre de nombreux travaux et réflexions, tant à l’échelle européenne qu’à l’échelle internationale, s’avère ambivalente et complexe puisqu’elle peut aller de la demande d’une meilleure justice sociale à la volonté de saisir les inégalités socio-spatiales afin d’assurer des aménagements du territoire qui correspondent aux aspirations des acteurs. Dans les perceptions communes, la justice se confond avec l’institution judiciaire, c’est-à-dire avec le « système des tribunaux », mais elle déborde le seul examen de l’appareil judicaire. Prise dans l’univers des sociétés rurales, la justice est un outil de régulation sociale et d’arbitrage, mais elle est aussi prise dans une multiplicité d’usages, depuis les stratégies d’évitement jusqu’à des processus d’instrumentalisation en passant par des formes d’ignorance réciproques. Pour aborder ce vaste champ de recherche, trois entrées ont été privilégiées. La première traite plus particulièrement de la justice spatiale et de l’équité des territoires. La deuxième aborde la question de la proximité et du pluralisme, la troisième et dernière est consacrée aux processus d’instrumentalisation et d’accommodation. Le présent ouvrage, issu des travaux de chercheurs venant de plusieurs disciplines (histoire, droit, sociologie, géographie, histoire de l’art) a pour ambition de confronter les approches, de rendre compte de la vitalité de la recherche et des enjeux qu’elle révèle en les inscrivant dans la longue durée, de la fin de l’Ancien Régime à nos jours.

Une mémoire de papier : Les historiens de village et le culte des petites patries rurales (1830-1930)

Author:
ISBN: 9782753568068 DOI: 10.4000/books.pur.108464 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

La tradition des études de village, que depuis quelques années les amateurs d'histoire locale redécouvrent et réinventent, s'est constituée au cours du XIXe siècle. C'est au début du règne de Louis-Philippe que furent réalisées les premières monographies de commune rurale. Cette formule rencontra un vif succès. Sous la Troisième République, des milliers d'érudits locaux consacraient leurs loisirs à étudier l'histoire, le folklore et les traditions des villages. Le travail de production monographique était une source de prestige pour ces chercheurs qui, en dotant leur commune d'un patrimoine immatériel, tentaient de faire advenir une conscience collective dont les fondements objectifs étaient de moins en moins tangibles. C'est pourquoi le champ de l'érudition villageoise fut massivement investi par des hommes – mais aussi quelques femmes – qui aspiraient à exercer un leadership local : châtelains s'efforçant de perpétuer les formes traditionnelles de domination ; curés luttant pied à pied contre la sécularisation des identités villageoises, et pour qui l'histoire était d'abord un moyen d'apostolat rural instituteurs laïques dont le prestige ne cessait de croître au sein d'une paysannerie désormais alphabétisée. Cette science des terroirs connut son apogée alors même que les campagnes commençaient à se dépeupler. Pareille coïncidence ne doit rien au hasard. Les historiens de village, véritables apôtres du localisme et de l'agrarisme, ne cachaient pas leur inquiétude quant aux conséquences sociales ou morales de l'urbanisation et du développement industriel. Et ils étaient persuadés que la vulgarisation de l'histoire locale suffirait à réduire le pouvoir d'attraction des villes. À une époque où les appartenances locales perdaient de leur évidence, ils tentèrent de jeter les bases d'une nouvelle territorialité, fondée sur la connaissance du patrimoine et de l'histoire des petites patries villageoises. En développant chez les agriculteurs un patriotisme de clocher, ils s'efforcèrent de les enchaîner à leur terroir.

Listing 1 - 7 of 7
Sort by