Search results: Found 32

Listing 1 - 10 of 32 << page
of 4
>>
Sort by
Le Partage des savoirs xviiie-xixe siècles

Author:
ISBN: 9782729710842 DOI: 10.4000/books.pul.6528 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Lyon
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-04 12:20:45
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L'objet de ce livre est d'étudier les étapes de la transmission des connaissances aux xviiie et xixe siècles et d'observer dans quelle mesure elle s'est effectuée dans et par la littérature. Le xviiie siècle s'est intéressé aux sciences, mais cet intérêt était souvent associé à des pratiques de sociabilité mondaine et aristocratique. Rendre la science « populaire », c'était être capable de la rendre aimable auprès des gens du monde. L'intérêt pour les sciences est évidemment aussi l'une des grandes caractéristiques de la pensée des Lumières. Or l'étude de la diffusion des savoirs permet de voir à quel point le grand rêve encyclopédique initié en 1751 par Diderot et d'Alembert, se prolonge tout au long du xixe siècle. La Révolution ne marque pas un temps d'arrêt dans ce domaine. Bien qu'il existe pendant la Terreur une méfiance à l'égard du monde savant, la Révolution est surtout le moment où l'utopie d'une pédagogie des sciences destinée à tous, telle que l'avaient rêvée certains philosophes des Lumières, devient réalité. Les écrits de Condorcet consacrant la prééminence des sciences sur les belles-lettres, la fondation de l'École polytechnique et du Conservatoire des arts et métiers, la création de l'Institut en 1795, tout converge alors pour installer le savant au cœur de la cité et lui faire jouer un rôle social de premier plan. Bientôt se développent des journaux et des collections spécialisés dans la diffusion des sciences et des techniques pour le grand public. Le cercle de la transmission s'élargit considérablement : les amateurs éclairés du xviiie siècle cèdent la place à tous ceux, enfants, femmes et autodidactes issus des élites ouvrières, qui considèrent que l'émancipation sociale passe par le combat contre l'ignorance. De cet élan, de la conviction que le progrès des sciences entraîne le progrès moral et conduit au bonheur de l'humanité, la littérature se fait largement l'écho. Au xviiie siècle, on en trouve les premiers signes chez des écrivains comme Sade. Révéroni Saint-Cyr et Louis-Sébastien Mercier. Mais c'est au xixe siècle que la science entre vraiment dans les romans, d'abord par l'apparition de personnages de médecins, d'ingénieurs et de savants, puis par l'intrusion du discours savant dans le discours littéraire et, à l'inverse, du discours littéraire dans le discours savant. Nous avons donc analysé les modalités du discours permettant de relever les points de recoupement entre ces deux registres. Nous avons étudié les formes de la vulgarisation sur des exemples tirés des textes de presse, des correspondances privées et de la littérature enfantine. Et nous nous sommes attachés à quelques études de cas pour les domaines privilégiés de la vulgarisation scientifique : sciences naturelles, médecine et astronomie.

Keywords

savoir --- littérature --- transmission

Sociétés de la connaissance : Fractures et évolutions

Author:
ISBN: 9782271121820 DOI: 10.4000/books.editionscnrs.14364 Language: French
Publisher: CNRS Éditions
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:28
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Le terme « sociétés de la connaissance » est apparu dans les années 1990. Il caractérise une période où chaque pays, à son rythme, voit le savoir, l'information et la communication prendre une place centrale. Parler des fractures et des évolutions et non de révolution, c'est souligner la force des changements sociaux en cours, des rapports de force et des inégalités qui en découlent. Ce livre envisage le rôle des interactions entre technologies de la communication et mondialisation du savoir. À ce titre, il met en garde contre toute vision trop idéaliste d'une société de la connaissance et propose au lecteur un panorama de la richesse et des enjeux de ce mouvement en marche.

Le savant dans les Lettres

Authors: --- ---
ISBN: 9782753557833 DOI: 10.4000/books.pur.52835 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les érudits ne sont pas seulement ceux qui « font avancer la science » en laissant à d'autres le soin de populariser les « arides » matières sur lesquelles ils travaillent. Ils ont été, et ils sont encore, dans bien des cas, les artisans de la réémergence de larges pans de la culture mondiale dans l'imaginaire du grand public. N'en déplaise à certains, l'érudition n'est pas toujours l'ennemie du plaisir esthétique et, dans le cas du Moyen Âge, en particulier, le rôle joué par nombre d'universitaires et d'érudits dans la réapparition de la civilisation et de la littérature médiévales à l'horizon de notre quotidien est considérable. Les communications réunies ici, issues d'un colloque de l'Association « Modernités médiévales » qui s'est tenu à Lausanne du 21 au 23 octobre 2010 évoquent un très large spectre de pratiques : écrivains frottés d'érudition, savants tentés par la littérature ou simplement poussés par un goût vif et empathique de la vulgarisation, érudits désireux de construire des passerelles entre le passé et le présent. Toutes ces évocations sont encadrées par les témoignages directs de deux grands érudits (Michel Zink et Paul Verhuyck) qui n'ont pas jugé indigne d'écrire eux-mêmes des romans.

Les sirènes ou le savoir périlleux : D'Homère au XXIe siècle

Author:
ISBN: 9782753557888 DOI: 10.4000/books.pur.53075 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: Languages and Literatures
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:47
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Si les mythes représentent souvent la grandeur et la beauté de l'aspiration au savoir, inséparable de la condition humaine, ils en explorent aussi de manière récurrente les périls, qu'ils figurent à travers des personnages au destin terrible et fascinant : de Cassandre et d'Œdipe à Faust et Frankenstein, en passant par Prométhée, Narcisse ou Psyché, se dessine en variations potentiellement infinies le cortège des êtres qui n'ont ou ne donnent accès à la connaissance qu'au prix des plus grands malheurs pour autrui et/ou pour eux-mêmes. Or, en tête de ce cortège, se trouvent les Sirènes du chant XII de l'Odyssée, dont le chant merveilleux est promesse de mort autant que de savoir et qui, dans de nombreuses versions du mythe, sont finalement à leur tour vaincues, mutilées voire tuées. L'équation savoir = danger posée de manière à la fois implacable et énigmatique par le texte homérique autour des Sirènes a été le point de départ d'une immense chaîne de réécritures : qu'elles détiennent un savoir véritable ou n'en offrent qu'une pure virtualité, qu'elles soient dangereuses ou en danger, ces créatures hybrides, femmes-oiseaux ou femmes-poissons, dont même le nombre est instable, n'ont jamais cessé de hanter la littérature de leur présence aussi séduisante qu'inquiétante. Le présent volume se veut une enquête sur les raisons, les modalités et les effets de cette présence ; du temps d'Homère à nos jours, il trace en deux volets – le premier consacré aux Sirènes grecques et romaines, le second allant du Moyen Âge au XXIe siècle – une histoire littéraire de ce mythe fondateur du savoir périlleux.

Keywords

savoir --- érudition --- sirènes

Savoirs experts et profanes dans la construction des problèmes publics

Authors: --- ---
ISBN: 9782802804208 DOI: 10.4000/books.pusl.3762 Language: French
Publisher: Presses de l’Université Saint-Louis
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:51
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Comment émergent et se développent les problèmes que la société entend prendre en charge ? Quels sont les savoirs qui alimentent cette construction ? Peut-on mettre sur un même pied les savoirs ordinaires, dits « profanes », et les savoirs « experts » ? Quel est le poids des citoyens et celui des savants dans l'alimentation d'une controverse ? Comment se construisent les « vérités », scientifiques et politiques, au départ desquelles se déploie l'action publique ? Ces questionnements sont au centre de cet ouvrage qui explore une thématique éminemment contemporaine et aux enjeux multiples : la place des savoirs dans la construction des problèmes publics. Ces dernières années, les formes d'expertise et les manières dont sont produites les connaissances se sont en effet multipliées tandis que le cadrage des problèmes publics et la défi­nition de l'action publique se sont, eux aussi, diversifiés. Des acteurs aussi dif­férents que les scientifiques, les associations de la société civile ou encore les « simples » citoyens sont aujourd'hui investis d'un rôle important. Au fil des contributions, traitant notamment des controverses climatiques, des savoirs sur le genre, des figures du terrorisme ou encore de la thématique du « malaise des cadres », les auteurs éclairent la manière dont les différentes formes d'ex­pertise ou de contre-expertise, qu'elles soient savantes ou profanes, configu­rent les problèmes publics et influent sur l'action publique.

Écrire, écrire, pourquoi ? Philippe Sollers

Author:
ISBN: 9782842461409 9782842461904 Year: Language: French
Publisher: Éditions de la Bibliothèque publique d’information
Added to DOAB on : 2017-04-06 08:58:08
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Les savoirs des sciences sociales : Débats, controverses, partages

Author:
ISBN: 9782709918824 Year: DOI: 10.4000/books.irdeditions.10806 Language: French
Publisher: IRD Éditions
Subject: Social Sciences
Added to DOAB on : 2017-07-04 12:05:58
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Si les scientifiques sont plus que jamais incités à communiquer les résultats de leurs recherches dans des revues et des ouvrages savants, ils sont dans le même temps nombreux à s'engager dans d'autres formes de partage de leurs connaissances. Qu'ils en fassent la demande ou qu'ils répondent à des sollicitations, les chercheurs communiquent dans les médias, sont investis dans le montage d'expositions ou la réalisation de documentaires, participent à des débats de société, et s'adressent donc, de fait, à des publics non scientifiques. En somme, ils descendent dans l'arène, révélant de nouvelles formes et de nouveaux enjeux de l'implication du savant dans la société. Pour témoigner de ces nouvelles formes d'engagement du chercheur, cet ouvrage rassemble des témoignages et des analyses de spécialistes des sciences sociales travaillant dans différents contextes et domaines disciplinaires. Ils rapportent des expériences qui vont de l'exercice de communication à celui de vulgarisation scientifique, en passant par la participation à des débats et controverses. Pourquoi décider de communiquer sur ses propres travaux ? Comment ces expériences se sont-elles déroulées ? Quels enseignements en tirer pour le métier de chercheur ? Telles sont les questions posées dans cet ouvrage qui, de l'anthropologie à l'économie, de la linguistique aux sciences politiques, nous révèle que les sciences sociales sont largement décloisonnées et en prise avec les grandes préoccupations des sociétés.

Érudition et culture savante : De l'Antiquité à l'époque moderne

Authors: ---
ISBN: 9782753560260 DOI: 10.4000/books.pur.89736 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:48
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L’érudition renvoie à la collecte, à la lecture et à l’exploitation des sources. Pendant quinze siècles, du IIIe au XVIIIe siècle, dans l’Europe de culture gréco-latine et au Proche-Orient, les érudits ont abondamment puisé dans les écrits des Anciens, mais loin d’être de simples compilateurs, ils s’appropriaient les écrits qu’ils citaient, s’efforçaient de les rendre accessibles à leurs lecteurs et les mettaient au service d’un projet pédagogique ou intellectuel cohérent. Les écrits des érudits renseignent sur leur manière de travailler et sur les objectifs qu’ils poursuivaient. L’érudition fut-elle neutre ? Avait-elle pour seule mission de diffuser des savoirs et d’accroître la connaissance dans différentes disciplines ? Quels que fussent ses objectifs, elle reposait sur des pratiques que l’on retrouve pendant quinze siècles : l’apprentissage de langues étrangères, l’emprunt de manuscrits, le recours constant à la correspondance. Les aspects matériels de l’érudition sont un aspect important de la vie intellectuelle. Le travail effectué dans les scriptoria, la mise au point d’index et de tables des matières, la publication de lieux communs aidèrent les savants dans leurs recherches. Au XVIIIe siècle, la figure de l’honnête homme, qui supplanta celle de l’érudit, posa des problèmes spécifiques aux éditeurs qui durent mettre en œuvre de nouvelles stratégies pour minimiser les risques que leur posaient les livres érudits. À côté des savants et des humanistes reconnus, des hommes et des femmes participaient à la vie intellectuelle de leur époque, sans rédiger d’œuvres majeures. Membres de réseaux de correspondants, vulgarisateurs éclairés, lecteurs attentifs, ils contribuaient à la diffusion de la culture savante en enseignant, en encourageant la vie de l’esprit et en faisant connaître par leurs écrits les idées nouvelles.

Des « passeurs » entre science, histoire et littérature

Author:
ISBN: 9782843101755 9782843103520 Year: Language: French
Publisher: UGA Éditions
Added to DOAB on : 2017-06-07 09:21:34
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Comment envisager, en ce début de xxie siècle, notre manière d'aborder la connaissance ? Les sciences et les arts peuvent-ils trouver un terrain d'entente pour avancer de concert ? Le tournant des Lumières offre des éléments de réponse. À ce moment si particulier de l'histoire de la pensée européenne, quelques « hommes de savoir » connus (D'Alembert, Bernardin de Saint-Pierre, Alexandre de Humboldt) ou plus oubliés (Ramond de Carbonnières, Pizzi, Reichardt, Cabanis, Ebel, Michaud) ont permis ...

Image et transmission des savoirs dans les mondes hispaniques et hispano-américains

Author:
ISBN: 9782869062412 9782869064508 Year: Language: French
Publisher: Presses universitaires François-Rabelais
Added to DOAB on : 2017-07-04 12:27:07
License: OpenEdition licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

C'est devenu une banalité que de dire que l'image est aujourd'hui partout autour de nous. Cette présence quotidienne, voire envahissante à certains égards, de l'image fait que l'on peut même parler au XXe siècle d'une ""civilisation de l'image"". Les progrès de l'instruction, le développement de la presse et de l'imprimerie, l'apparition de techniques nouvelles (la photographie, puis le cinéma), ont conduit en effet à donner à l'image une importance inconnue jusque-là. Mais l'image a traditionn...

Listing 1 - 10 of 32 << page
of 4
>>
Sort by