Search results: Found 3

Listing 1 - 3 of 3
Sort by
Paysans et seigneurs en Europe : Une histoire comparée. XVIe-XIXe siècles

Author:
ISBN: 9782753568341 DOI: 10.4000/books.pur.124404 Language: French
Publisher: Presses universitaires de Rennes
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:46
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Centré sur les structures féodales rurales, le livre vise à répondre à travers une comparaison internationale à l’échelle du Vieux Continent à quelques grandes questions : – En dépit de l’extrême diversification des formes de la seigneurie, n’y a-t-il pas sur les traits majeurs une certaine uniformité dans toute l’Europe ? – Ne faut-il pas, pour comprendre les ressemblances et différences, faire intervenir dans le jeu paysans-seigneurs trois autres acteurs, l’un direct la noblesse, les deux autres externes : l’État et la ville ? Du même coup, si l’ouvrage de Guy Lemarchand se veut essentiellement un livre d’histoire sociale, il ne peut se couper de l’énoncé de certaines grandes données économiques et démographiques dont le poids effectif doit être discuté. De là toute une série de questions supplémentaires : – La grande question du « pourquoi la liberté paysanne à l’Ouest, le servage à l’Est ? », peut-elle être résolue en s’en tenant à l’histoire nationale de chaque État ? Pourquoi seulement « une féodalité naissante au Sud-Est » ? – Quelles sont les raisons de la vague d’abolition de la féodalité qui parcourt l’Europe de 1760 à 1860 et quelle est la validité du couple théorique « révolution par le bas » et « révolution par le haut » ? Quel est alors le rôle de la Révolution française et du grand Empire napoléonien dans l’évolution européenne ? Au simple énoncé de ces interrogations, on comprendra toute l’ambition de l’ouvrage de Guy Lemarchand.

Écritures de l’espace social : Mélanges d’histoire médiévale offerts à Monique Bourin

Authors: --- --- ---
ISBN: 9791035101756 DOI: 10.4000/books.psorbonne.11009 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:41
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

L'histoire sociale du Moyen Âge est aujourd'hui en pleine évolution : elle redéfinit ses objets et, construisant des approches originales, délaisse vieux paradigmes et anciennes périodisations, sans rien renier pour autant de l'acquis transmis par les générations précédentes. Ce livre s'empare des thématiques les plus renouvelées depuis les années 1990 - l'espace, l'écriture, la vie économique comprise comme l'une des modalités de la domination sociale. Ces différentes approches témoignent du dynamisme d'une discipline qui se place délibérément à la croisée des sciences de l'homme et de celles de la société, n'hésitant pas, pour enrichir ses analyses, à mobiliser les concepts de la sociologie et de l'économie. Des sciences plus classiques et plus techniques, comme la paléographie et la diplomatique, sont de la même façon convoquées pour saisir les raisons de l'inscription des choses et des faits dans des listes ou dans des récits. Au cœur de ces problématiques se retrouvent les notions de territoire, seigneurie, paroisse mais également des sujets qui rénovent l'histoire sociale, telle l'anthroponymie. L'histoire économique, quant à elle, dépassant les débats qui ont structuré son historiographie dans la seconde moitié du XXe siècle, cherche à définir les notions-clés de crise ou de commercialisation et s'interroge sur le fonctionnement concret de la société paysanne. Conçu comme un hommage à Monique Bourin et à son œuvre d'historienne, ce livre atteste de la richesse et de la fécondité de son enseignement ainsi que de son talent à transformer un champ d'études en guidant et fédérant les travaux de très nombreux chercheurs.

Calculs et rationalités dans la seigneurie médiévale : Les conversions de redevances entre XIe et XVe siècles

Author:
ISBN: 9791035101763 DOI: 10.4000/books.psorbonne.11339 Language: French
Publisher: Éditions de la Sorbonne
Subject: History
Added to DOAB on : 2019-12-06 13:15:41
License: OpenEdition Licence for Books

Loading...
Export citation

Choose an application

Abstract

Dans le cadre d'une réflexion collective animée par le Lamop (UMR 8589) sur la circulation des richesses au Moyen Âge, cet ouvrage de référence définit certains des critères guidant la prise de décision des seigneurs en matière de politique économique. Il démontre que, loin d'être des surconsommateurs parasites, les seigneurs sont des agents économiques susceptibles de prendre des décisions informées, conscients en tout cas de leurs revenus et de l'évolution de ceux-ci. Partant de l'analyse des revenus tirés du travail paysan ainsi que de la structure du prélèvement opéré sur les terres, les auteurs de l'ouvrage établissent les normes du comportement seigneurial à travers une enquête portant sur toute l'Europe occidentale. Au cœur du questionnement se trouve toujours la question de la conversion – c'est-à-dire du moment où les gestionnaires changent de mode de prélèvement – et de ses modalités. Il s'agit d'abord d'une opération technique et c'est ainsi qu'elle est ici envisagée sous les différents aspects qu'il a été possible de retrouver. Les revenus seigneuriaux ne sont pas un donné stable et leur structure, en argent ou en nature, est susceptible d'évoluer. Face aux événements économiques perceptibles comme l'inflation monétaire et la hausse des prix, ou encore l'augmentation de la demande urbaine, les seigneurs réagissent. Des choix sont faits, des décisions sont prises qui touchent à l'organisation même du prélèvement seigneurial. Derrière les transformations décidées dès le xiie siècle par des acteurs individuels se lit le rapport des seigneurs au marché et à l'économie d'échange, qui s'avère extrêmement complexe. Les études de cas proposées les montrent aptes à tirer le meilleur parti possible de leur allocation de ressources, sans préjudice bien sûr des autres déterminants de leur action puisqu'ils demeurent contraints par un code complexe qui leur permet tout à la fois d'assurer et de renforcer leur domination sur le monde paysan et de construire leur prestige, leur pouvoir et leur honneur. La seigneurie est un organisme vivant dont les gestionnaires savent calculer, parfois dans le long terme, et prendre des décisions dont les motivations sont aussi de nature économique.

Listing 1 - 3 of 3
Sort by